Elements graphiques dans les romans (cartes, schémas,...)

Bonjour chères Nouvelles Plumes...

A l'occasion du lancement du prix de l'imaginaire 2019, qui devra désigner l'héritier(e) du trône actuellement occupé par Dame Mélanie reine des phénix, une question qui touche particulièrement les auteurs de Fantasy (mais qui peut déborder sur d'autres genres) me taraude...

En effet, sur la page dédiée à la mise en ligne des manuscrits, il est précisé que ces derniers ne doivent comporter "Aucune dédicace, citation, remerciements, carte, schéma, photo, bibliographie ou annexe".

Bon. OK.
Mais... pourquoi ?

Avez-vous peur que les cartes, schémas ou autres photos violent les droits d'auteur d'un tiers ? (ou leur droit à l'image) ?

Bref, pourquoi cette iconophobie ? Ne gagnerait-on pas à la supprimer ou du moins à l'amender ?

Il est notoire que de nombreux auteurs de Fantasy aiment insérer des cartes de leurs mondes imaginaires dans leurs écrits... imaginerait-on le Seigneur des Anneaux de Tolkien sans sa mythique carte des Terres du Milieu ? Pourquoi alors empêcher les auteurs de ce genre de marcher sur les traces de leur maître ?

Même au-delà de la Fantasy, d'autres styles peuvent souffrir de cette limitation. Polar, thriller, aventure, SF... beaucoup de genres pourraient avoir recours à ce genre de procédés, sous la forme de Cartes au trésor, schéma griffonné par un suspect, cartes du ciel, plan d'un bâtiment, message manuscrit codé...

Qu'en pensez-vous ?

Réponses

  • 6 Réponses sorted by Votes Date Added
  • @TNK Bonjour, les cartes sont autorisées dans les romans fantasy, mais nous n'autorisons pas les ouvrages illustrées. Comme vous devez le savoir, Tolkien a eu de grandes difficultés à insérer ses illustrations dans ses textes, pour cause, cela a un coût important. Ces illustrations n'ont été inséré qu'après que le Seigneur des Anneaux ait connu son succès littéraire. Aujourd'hui, le poids des fichiers illustrés sur ordinateurs sont très lourds, d'autant que le talent de dessinateur reste un talent, éloigné de celui du romancier. Ce sont deux métiers différents, donc nous nous occupons avant tout des auteurs, j'espère avoir pu répondre à vos questions. Cordialement, Nouvelles Plumes. 
  • TNKTNK Messages 465
    8 janv. modifié Vote Up0Vote Down
    OK. Heureux d'apprendre que les cartes sont autorisées dans les romans fantasy... et autres, je suppose... (ai-je raison ?).

    Par exemple, dans mon roman que j'avais en éval en 2018, il y avait une séquence où les policiers chargés d'arrêter mes protagonistes traçaient une carte de leur cavale, qui leur permettait de visualiser leur destination probable (et donc d'anticiper leurs mouvements pour tenter de les coincer). La carte figurait dans le manuscrit original. Mais, ayant vu le point de règlement cité ci-dessus ("Aucune carte..."), je l'ai - de ma propre initiative - retirée de la version NP et remplacée par un texte précisant :

    [Nota : L'interface de mise en ligne des manuscrits du site des Nouvelles Plumes
    stipulant fermement qu'aucune dédicace, citation, remerciements, carte, schéma, photo,
    bibliographie ou annexe ne doivent être précisés, je me suis vu dans l'obligation de supprimer le
    fac-similé de l'infographie de l'inspecteur Garel, reproduite ici-même dans la version originale du
    manuscrit. Cette dernière, réalisée par mes soins (et donc libre de droits émanant d'un tiers),
    devrait bien entendu figurer dans la version finale du roman, s'il venait à être édité]

    Aurais-je pu la laisser dans mon manuscrit ?

    Enfin concernant le coût d'impression... il est évident qu'à l'époque où Tolkien a publié son roman, ces cartes avaient encore un coût, car elles devaient être gravées sous la forme d'un moule en permettant l'impression, ce qui représentait une dépense de fabrication non négligeable.

    Mais quid des techniques d'imprimerie en 2019 ? Avec le tout-informatique, un visuel en pur noir & blanc devrait pouvoir s'imprimer aussi facilement que du texte, non ?

    D'une résolution de 1846 x 963 pixels (15,63 x 8,15 cm en 300 DPI, la norme standard d'imprimerie de nos jours), ma carte pesait 155 KB. Soit bien moins que le texte du manuscrit.

    Enfin si le talent de romancier n'est pas celui du dessinateur, bien des artistes sont multi-casquettes de nos jour. Nouvelles Plumes a bien un romancier - auteur/compositeur/interprète dans ses rangs :) (Jack-Laurent Amar, qui ne serait-ce que sur cet aspect de son talent gagne à être connu... sur ses qualités d'écrivain aussi, bien sûr :) ).
  • @TNK, nous permettons les cartes pour illustrer des univers, ce que nous ne faisions pas avant. Tout ce qui est graphique est le processus long d'un travail éditorial, chaque carte doit être vue et revue et nous est plus aisé de gérer ainsi le site :) . Le but de Nouvelles Plumes est d'apprécier la qualité du texte et non de l'image qui l'entoure, c'est aussi pour cela que nous préférons les textes brutes. "il ne faut juger un livre à sa couverture" mais à son texte n'est-ce pas? Un bon texte doit susciter des images au lecteur. :) J'espère avoir pu vous éclairer, c'est que nous recevons beaucoup de demandes de livres illustrés, ce qui n'est pas en accord avec notre ligne éditoriale. Cordialement, Nouvelles Plumes. 
  • TNKTNK Messages 465
    L-Benard a dit :
    @TNK, nous permettons les cartes pour illustrer des univers, ce que nous ne faisions pas avant. Tout ce qui est graphique est le processus long d'un travail éditorial, chaque carte doit être vue et revue et nous est plus aisé de gérer ainsi le site :) . Le but de Nouvelles Plumes est d'apprécier la qualité du texte et non de l'image qui l'entoure, c'est aussi pour cela que nous préférons les textes brutes. "il ne faut juger un livre à sa couverture" mais à son texte n'est-ce pas? Un bon texte doit susciter des images au lecteur. :) J'espère avoir pu vous éclairer, c'est que nous recevons beaucoup de demandes de livres illustrés, ce qui n'est pas en accord avec notre ligne éditoriale. Cordialement, Nouvelles Plumes. 
    Bien sûr, et cette carte n'était qu'un bonus, dont l'absence n'a pas empêché mon manuscrit d'avoir de nombreuses fiches élogieuses.

    Maintenant, admettons qu'il eut été édité (ou que le "problème" se soit présente sur un autre manuscrit, dont j'aurais - ou non - été l'auteur) : la carte aurait-elle pu figurer dans le roman final, tel que les lecteurs l'auraient trouvé en magasin ?

    Enfin quid d'un roman qui aurait besoin d'un élément graphique pour faire avancer l'intrigue ? Exemple : La célèbre énigme des neufs points, dont on ne peut trouver la solution qu'en sortant du cadre :



    ?
  • @TNK, notre nouveauté le Stream qui sortira en librairie dans quelques jours, comportent deux pages de cartes, donc oui, à la publication, des cartes peuvent être inscrites dans nos ouvrages.  =)
  • TNKTNK Messages 465
    L-Benard a dit :
    @TNK, notre nouveauté le Stream qui sortira en librairie dans quelques jours, comportent deux pages de cartes, donc oui, à la publication, des cartes peuvent être inscrites dans nos ouvrages.  =)
    Super.

    Je comptais de toute façon aller le chercher... Amandine à bien fait son travail de promo :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.