Vous aimez les thrillers et vous aimez notre belle planète ?

Bonjour à tous,

Voilà, j’ai commis un manuscrit… Et j’ose vous le présenter en espérant qu’il plaira.

Notre belle planète souffre de nombreux maux, le changement climatique s’installe dans l’indifférence générale et la biodiversité disparaît inexorablement… Dans « Climax : Apocalypse -2°C », Constant, un jeune reporter n’en revient pas, il vient de gagner sa place pour couvrir un événement mondial : La conférence de l’ONU sur le climat. Il fait sa valise et va découvrir les coulisses d’une conférence où se joue peut-être l’avenir de la planète…

Au même moment, à des milliers de kilomètres de là, Serge, jeune médecin en Afrique de l’Ouest découvre que des patientes, futures mères, sont atteintes d’un mal étrange. Il en informe sa direction, qui contre toute attente, cherche à le faire taire…

De son côté, Ange Jouno, en homme d’affaires avisé, anticipe les bouleversements mondiaux futurs et investit dans les secteurs clefs (énergie, eau, transport, agriculture…). Avide de gains, il est bien décidé à tirer le plus grand profit des effets du changement climatique. Avec ses richissimes associés, il va d’ailleurs dévoiler, lors du sommet mondial, son dernier projet d’une ampleur pharaonique. Et il prépare en sous-main, un projet encore plus effrayant…

Ils ne se connaissent pas, mais le destin de ces trois hommes sont étroitement liés…

«13

Réponses

  • 81 Réponses sorted by Votes Date Added
  • TNKTNK Messages 783

    Bonjour à tous,

    Voilà, j’ai commis un manuscrit… Et j’ose vous le présenter en espérant qu’il plaira.

    Notre belle planète souffre de nombreux maux, le changement climatique s’installe dans l’indifférence générale et la biodiversité disparaît inexorablement… Dans « Climax : Apocalypse -2°C », Constant, un jeune reporter n’en revient pas, il vient de gagner sa place pour couvrir un événement mondial : La conférence de l’ONU sur le climat. Il fait sa valise et va découvrir les coulisses d’une conférence où se joue peut-être l’avenir de la planète…

    Au même moment, à des milliers de kilomètres de là, Serge, jeune médecin en Afrique de l’Ouest découvre que des patientes, futures mères, sont atteintes d’un mal étrange. Il en informe sa direction, qui contre toute attente, cherche à le faire taire…

    De son côté, Ange Jouno, en homme d’affaires avisé, anticipe les bouleversements mondiaux futurs et investit dans les secteurs clefs (énergie, eau, transport, agriculture…). Avide de gains, il est bien décidé à tirer le plus grand profit des effets du changement climatique. Avec ses richissimes associés, il va d’ailleurs dévoiler, lors du sommet mondial, son dernier projet d’une ampleur pharaonique. Et il prépare en sous-main, un projet encore plus effrayant…

    Ils ne se connaissent pas, mais le destin de ces trois hommes sont étroitement liés…

    Bonjour Felix et bienvenue parmi nous.

    Pour le reste, afin de ne pas influencer les autres lecteurs des Nouvelles Plumes, je me permettrai de te contacter dans quelques minutes en message privé, car j'ai évalué ton roman :) (éval postée mi-avril).

    A tout de suite...
  • Bonjour et bienvenue ! C'est génial de s’intéresser à ce genre de sujets ! On dirait un préquel au mien, plutôt basé sur la collapsologie ! 
  • Merci !DE SOUSA Marion a dit :
    Bonjour et bienvenue ! C'est génial de s’intéresser à ce genre de sujets ! On dirait un préquel au mien, plutôt basé sur la collapsologie ! 
    Merci ! Je ne suis pas assez fataliste pour faire dans la collapsologie, mais je trouve qu'on ne s'intéresse pas suffisamment à tous les signaux d'alarme que nous envoie notre chère Terre. Si on ne l'écoute pas plus, un jour, elle se débarrassera de nous ... et là on sera en plein dans ton sujet...
  • TNK a dit :

    Bonjour à tous,

    Voilà, j’ai commis un manuscrit… Et j’ose vous le présenter en espérant qu’il plaira.

    Notre belle planète souffre de nombreux maux, le changement climatique s’installe dans l’indifférence générale et la biodiversité disparaît inexorablement… Dans « Climax : Apocalypse -2°C », Constant, un jeune reporter n’en revient pas, il vient de gagner sa place pour couvrir un événement mondial : La conférence de l’ONU sur le climat. Il fait sa valise et va découvrir les coulisses d’une conférence où se joue peut-être l’avenir de la planète…

    Au même moment, à des milliers de kilomètres de là, Serge, jeune médecin en Afrique de l’Ouest découvre que des patientes, futures mères, sont atteintes d’un mal étrange. Il en informe sa direction, qui contre toute attente, cherche à le faire taire…

    De son côté, Ange Jouno, en homme d’affaires avisé, anticipe les bouleversements mondiaux futurs et investit dans les secteurs clefs (énergie, eau, transport, agriculture…). Avide de gains, il est bien décidé à tirer le plus grand profit des effets du changement climatique. Avec ses richissimes associés, il va d’ailleurs dévoiler, lors du sommet mondial, son dernier projet d’une ampleur pharaonique. Et il prépare en sous-main, un projet encore plus effrayant…

    Ils ne se connaissent pas, mais le destin de ces trois hommes sont étroitement liés…

    Bonjour Felix et bienvenue parmi nous.

    Pour le reste, afin de ne pas influencer les autres lecteurs des Nouvelles Plumes, je me permettrai de te contacter dans quelques minutes en message privé, car j'ai évalué ton roman :) (éval postée mi-avril).

    A tout de suite...
    Merci TNK, c'est sympa de m'avoir lu... Et si tu as eu la patience d'arriver jusqu'au bout pour faire une éval, cela me réjouit d'autant plus.

  • Felix Delmond a dit :Bonjour à tous,

    TNK a dit :A tout de suite...


    Bonjour Felix,

    Comme tnk j'ai eu le plaisir de lire et d'évaluer ton manuscrit, et comme lui je t'envoie un message en MP et, comme lui toujours ;)  je te dis donc

    À tout de suite


  • Enitram a dit :

    Felix Delmond a dit :Bonjour à tous,

    TNK a dit :A tout de suite...


    Bonjour Felix,

    Comme tnk j'ai eu le plaisir de lire et d'évaluer ton manuscrit, et comme lui je t'envoie un message en MP et, comme lui toujours ;)  je te dis donc

    À tout de suite


    Bonjour Enitram,
    Je te remercie et suis ravi de te compter, comme TNK , parmi les premiers lecteurs. En espérant que tous les autres auront le même ressenti à la lecture de mon manuscrit.
    Cordialement  .
  • Les sujets de nos romans se rejoignent , rien d'étrange à cela . La protection de la planète devrait être LA  préoccupation majeure de toutes et tous et en particulier des politiques et des dirigeants de ce monde bien avant la défense de la croissance économique.   Si on ne décide pas, maintenant, d’un instrument contraignant qui influera sur notre empreinte écologique dévastatrice, il sera impossible de sauver la planète. J'ai choisi le thème du virus mortel et le chaos de ce monde pour combattre la surpopulation..Très curieux et très intéressé de vous lire, Félix et Marion. 


  • Les sujets de nos romans se rejoignent , rien d'étrange à cela . La protection de la planète devrait être LA  préoccupation majeure de toutes et tous et en particulier des politiques et des dirigeants de ce monde bien avant la défense de la croissance économique.   Si on ne décide pas, maintenant, d’un instrument contraignant qui influera sur notre empreinte écologique dévastatrice, il sera impossible de sauver la planète. J'ai choisi le thème du virus mortel et le chaos de ce monde pour combattre la surpopulation..Très curieux et très intéressé de vous lire, Félix et Marion. 


    Merci Le Denmat Jean Paul pour ton accueil.  A mon sens, l'enjeu n'est pas tant de sauver la planète, que de sauver l'Humanité. La planète continuera sans nous et elle inventera d'autres formes de vie, comme elle l'a fait par le passé. N'oublions pas que l'Homme n'est apparu que très tardivement dans l'histoire de la Terre (à peine un battement de paupières) et il pourrait disparaître tout aussi  rapidement...
  • Les sujets de nos romans se rejoignent , rien d'étrange à cela . La protection de la planète devrait être LA  préoccupation majeure de toutes et tous et en particulier des politiques et des dirigeants de ce monde bien avant la défense de la croissance économique.   Si on ne décide pas, maintenant, d’un instrument contraignant qui influera sur notre empreinte écologique dévastatrice, il sera impossible de sauver la planète. J'ai choisi le thème du virus mortel et le chaos de ce monde pour combattre la surpopulation..Très curieux et très intéressé de vous lire, Félix et Marion. 


    Merci Le Denmat Jean Paul pour ton accueil.  A mon sens, l'enjeu n'est pas tant de sauver la planète, que de sauver l'Humanité. La planète continuera sans nous et elle inventera d'autres formes de vie, comme elle l'a fait par le passé. N'oublions pas que l'Homme n'est apparu que très tardivement dans l'histoire de la Terre (à peine un battement de paupières) et il pourrait disparaître tout aussi  rapidement...

    À mon avis vos romans (j'ai lu les deux) inciteraient plutôt à se demander : N'est-ce pas l'humanité qui tue la planète ? Donc faut-il sauver l'humanité ? La réponse doit être OUI sinon il n'y aurait plus d'auteurs et plus de lecteurs ;)

    Mais j'avoue quand même que je lis pour me distraire, m'évader et rêver donc je ne me pose pas vraiment ces questions. C'est ce qui est bien avec les livres : tans pis pour l'auteur qui voulait faire réfléchir, le lecteur prend ce qui l'intéresse et laisse le reste :D


  • TNKTNK Messages 783
    Enitram a dit :
    Les sujets de nos romans se rejoignent , rien d'étrange à cela . La protection de la planète devrait être LA  préoccupation majeure de toutes et tous et en particulier des politiques et des dirigeants de ce monde bien avant la défense de la croissance économique.   Si on ne décide pas, maintenant, d’un instrument contraignant qui influera sur notre empreinte écologique dévastatrice, il sera impossible de sauver la planète. J'ai choisi le thème du virus mortel et le chaos de ce monde pour combattre la surpopulation..Très curieux et très intéressé de vous lire, Félix et Marion. 


    Merci Le Denmat Jean Paul pour ton accueil.  A mon sens, l'enjeu n'est pas tant de sauver la planète, que de sauver l'Humanité. La planète continuera sans nous et elle inventera d'autres formes de vie, comme elle l'a fait par le passé. N'oublions pas que l'Homme n'est apparu que très tardivement dans l'histoire de la Terre (à peine un battement de paupières) et il pourrait disparaître tout aussi  rapidement...

    À mon avis vos romans (j'ai lu les deux) inciteraient plutôt à se demander : N'est-ce pas l'humanité qui tue la planète ? Donc faut-il sauver l'humanité ? La réponse doit être OUI sinon il n'y aurait plus d'auteurs et plus de lecteurs ;)

    Mais j'avoue quand même que je lis pour me distraire, m'évader et rêver donc je ne me pose pas vraiment ces questions. C'est ce qui est bien avec les livres : tans pis pour l'auteur qui voulait faire réfléchir, le lecteur prend ce qui l'intéresse et laisse le reste :D


    Je n'ai lu qu'un seul des deux romans, mais mon petit dernier pose la même question, et l'élargit à la connerie générale du genre humain.

    Par contre, pas sûr que mon roman apporte la même réponse...
  • Hum, pour ma part, la question n'est pas si l'humanité tue la planète (car on connait la réponse, elle tue au moins sa capacité à vivre sur cette planète) mais  l'humanité sera t-elle capable de réagir avant qu'il ne soit trop tard (et là les paris sont ouverts) ...
  • TNKTNK Messages 783
    17 mai modifié Vote Up0Vote Down
    Hum, pour ma part, la question n'est pas si l'humanité tue la planète (car on connait la réponse, elle tue au moins sa capacité à vivre sur cette planète) mais  l'humanité sera t-elle capable de réagir avant qu'il ne soit trop tard (et là les paris sont ouverts) ...
    Justement, comme tu le dis, sans remettre en cause le dogme de la croissance, c'est mort.
    Et comme ce dogme n'est remis en cause que par des gens qu'on traite d'illuminés... eh oui, notre planète est bien partie pour devenir une gigantesque île de Pâques...

    Ton pari est un pari sur l'intelligence. Mais parier sur cette dernière est hélas souvent parier... sur le mauvais cheval.

    Un auteur qui en a mieux parlé que tout autre est René Barjavel dans sa Nuit des temps, ou il fait dire à un de ses personnages :

    "Et voilà ! Ils sont là ! Ils sont nous ! Ils ont repeuplé le monde, et ils sont aussi cons qu'avant, et prêts à faire de nouveau sauter la baraque. c'est pas beau ça ? C'est l'homme !"

    En fait, c'est à mes yeux l'une des solutions les plus évidentes au Paradoxe de Fermi (du nom du physicien américano-italien Enrico Fermi qui l'a formulé).

    Qu'est-ce que le Paradoxe de Fermi ? Il est très simple à comprendre. Si l'on estime qu'il faudrait à l'humanité disons... encore un million d'années avant d'être capable d'entreprendre le premier vol interstellaire (hypothèse maladivement pessimiste), et si chaque voyage d'étoile en étoile devait à chaque fois durer mille ans, il faudrait moins d'une cinquantaine de millions d'années à l'humanité pour conquérir l'intégralité de la galaxie.

    Or pourquoi l'évolution, qui sur terre a mené à l'homme, n'aurait-elle pas peu ou prou eu lieu ailleurs, une bonne cinquantaine de millions d'années avant nous ? Si tel était le cas, d'éventuels extraterrestres devraient déjà être partout dans la galaxie... y compris ici.

    Or, jusqu'à preuve du contraire, on ne les a pas encore vus... selon Fermi, c'est là une preuve de leur inexistence. Si cette hypothèse reste la plus probable, d'autres solutions justifiant leur absence ont vu le jour, et l'une d'entre elles est très simple : ils existent (ou ont existé)... mais ils sont / ont été aussi cons que nous ! Et par conséquent ils se sont autodétruits aussi sûrement que nous le ferons...



  • TNK a dit :
    Par contre, pas sûr que mon roman apporte la même réponse...

    Qu'est-ce que le Paradoxe de Fermi ? …

    Un autre paradoxe : dans "c'est arrivé en avril" qui était là pour écrire ce qui est arrivé ?

    Tu vois que je ne me pose pas beaucoup de questions, puisque je ne me la suis pas posée quand je l'ai lu ;)


  • TNKTNK Messages 783
    Enitram a dit :
    TNK a dit :
    Par contre, pas sûr que mon roman apporte la même réponse...

    Qu'est-ce que le Paradoxe de Fermi ? …

    Un autre paradoxe : dans "c'est arrivé en avril" qui était là pour écrire ce qui est arrivé ?

    Tu vois que je ne me pose pas beaucoup de questions, puisque je ne me la suis pas posée quand je l'ai lu ;)


    La réponse est claire : eux :) La preuve, l'encyclopédia galactica cite mes deux protagonistes. Or cette encyclopédie n'est pas éditée sur terre...
  • TNK a dit :
    Enitram a dit :
    TNK a dit :
    Par contre, pas sûr que mon roman apporte la même réponse...

    Qu'est-ce que le Paradoxe de Fermi ? …

    Un autre paradoxe : dans "c'est arrivé en avril" qui était là pour écrire ce qui est arrivé ?

    Tu vois que je ne me pose pas beaucoup de questions, puisque je ne me la suis pas posée quand je l'ai lu ;)


    La réponse est claire : eux :) La preuve, l'encyclopédia galactica cite mes deux protagonistes. Or cette encyclopédie n'est pas éditée sur terre...
    ah j'avais oublié …  j'étais restée sur l'idée du génocide ... la rubrique circonstances atténuantes, c'est vrai…, pardon pardon m'sieur
  • TNKTNK Messages 783
    Enitram a dit :
    TNK a dit :
    Enitram a dit :
    TNK a dit :
    Par contre, pas sûr que mon roman apporte la même réponse...

    Qu'est-ce que le Paradoxe de Fermi ? …

    Un autre paradoxe : dans "c'est arrivé en avril" qui était là pour écrire ce qui est arrivé ?

    Tu vois que je ne me pose pas beaucoup de questions, puisque je ne me la suis pas posée quand je l'ai lu ;)


    La réponse est claire : eux :) La preuve, l'encyclopédia galactica cite mes deux protagonistes. Or cette encyclopédie n'est pas éditée sur terre...
    ah j'avais oublié …  j'étais restée sur l'idée du génocide ... la rubrique circonstances atténuantes, c'est vrai…, pardon pardon m'sieur
    Oui. Voilà :) Encore qu'en matière de génocide, ce que je vous prépare sera encore plus cash. Que @Le Denmat Jean Paul s'apprête à voir ses dépopulationnistes faire des petits (si je puis dire...).
  • TNKTNK Messages 783
    Bonjour et bienvenue ! C'est génial de s’intéresser à ce genre de sujets ! On dirait un préquel au mien, plutôt basé sur la collapsologie ! 
    Le sujet en une du science et vie de juin 2019 : la collapsologie. Ton sujet est dans le vent on dirait...
  • TNK a dit :
    Bonjour et bienvenue ! C'est génial de s’intéresser à ce genre de sujets ! On dirait un préquel au mien, plutôt basé sur la collapsologie ! 
    Le sujet en une du science et vie de juin 2019 : la collapsologie. Ton sujet est dans le vent on dirait...
    Dans le vent, et il risque d'être de plus en plus d'actualité durant les prochaines décennies... Changement climatique, effondrement de la biosphère, sur-concentration de la population dans les villes... On atteint visiblement un certain nombre de limites...
  • DE SOUSA MarionDE SOUSA Marion Messages 63
    21 mai modifié Vote Up0Vote Down
    Oui mais apparemment il ne donne pas envie de lire lol 
  • TNKTNK Messages 783
    Oui mais apparemment il ne donne pas envie de lire lol 
    Quel est son titre ?
  • l’Équilibre. Je ne l'ai pas vu dans les livres évalués. Je suis allé à la rencontre de quelques lecteurs, surement un peu trop tard malheureusement.  
  • TNKTNK Messages 783
    l’Équilibre. Je ne l'ai pas vu dans les livres évalués. Je suis allé à la rencontre de quelques lecteurs, surement un peu trop tard malheureusement.  
    J'en ai entendu parler. Je pense qu'à l'heure qu'il est, une des lectrices à dû te contacter, non ?
  • TNKTNK Messages 783
    TNK a dit :
    Bonjour et bienvenue ! C'est génial de s’intéresser à ce genre de sujets ! On dirait un préquel au mien, plutôt basé sur la collapsologie ! 
    Le sujet en une du science et vie de juin 2019 : la collapsologie. Ton sujet est dans le vent on dirait...
    Dans le vent, et il risque d'être de plus en plus d'actualité durant les prochaines décennies... Changement climatique, effondrement de la biosphère, sur-concentration de la population dans les villes... On atteint visiblement un certain nombre de limites...
    Ben toi aussi, avec ton roman écolo, les résultats des européennes et la percée des verts - en particulier en zone urbaine, c'est à dire là où il y a beaucoup de lecteurs - devrait aider à convaincre le comité des NP à se dire que ton roman est furieusement dans l'air du temps, et que considérer son édition serait judicieux...
  • Ben toi aussi, avec ton roman écolo, les résultats des européennes et la percée des verts - en particulier en zone urbaine, c'est à dire là où il y a beaucoup de lecteurs - devrait aider à convaincre le comité des NP à se dire que ton roman est furieusement dans l'air du temps, et que considérer son édition serait judicieux...
    Merci TNK, j'aimerais bien en effet. Très franchement, j'ai écrit ce livre comme une urgence...  Des bouquins sur l'écologie, il y en a des tonnes et de très sérieux, que personne ne lit (même pas moi...). Je voulais aborder les sujets qui me tiennent à coeur sans en faire un catalogue indigeste de la fin du monde annoncée. J’espérais construire une histoire prenante et crédible pour soutenir une trame peu réjouissante... 
  • En fait, c'est à mes yeux l'une des solutions les plus évidentes au Paradoxe de Fermi (du nom du physicien américano-italien Enrico Fermi qui l'a formulé).

    Qu'est-ce que le Paradoxe de Fermi ? Il est très simple à comprendre. Si l'on estime qu'il faudrait à l'humanité disons... encore un million d'années avant d'être capable d'entreprendre le premier vol interstellaire (hypothèse maladivement pessimiste), et si chaque voyage d'étoile en étoile devait à chaque fois durer mille ans, il faudrait moins d'une cinquantaine de millions d'années à l'humanité pour conquérir l'intégralité de la galaxie.

    Or pourquoi l'évolution, qui sur terre a mené à l'homme, n'aurait-elle pas peu ou prou eu lieu ailleurs, une bonne cinquantaine de millions d'années avant nous ? Si tel était le cas, d'éventuels extraterrestres devraient déjà être partout dans la galaxie... y compris ici.

    Or, jusqu'à preuve du contraire, on ne les a pas encore vus... selon Fermi, c'est là une preuve de leur inexistence.


    Il m'a fallut du temps pour trouver la faille du Paradoxe de Fermi et avoir une réponse logique à "c'est  là une preuve de leur inexistence".

    1/ Considérons que la Terre a 4,5 milliards d'années,

    2/ Considérons que l'Homme a (au mieux 2 millions d'années),

    3/ Si l'on estime qu'il faudrait à l'humanité encore un million d'années avant d'être capable d'entreprendre le premier vol interstellaire,

    4/ Quand on voit avec quelle rapidité l'Homme a pratiquement réussi a détruire son environnement habitable en moins de 100 ans, et la vitesse avec laquelle cette destruction s'accélère. L'Humanité n'a aucune chance d'être capable de survivre le temps qui lui est nécessaire pour pouvoir s'extirper de la Terre (qui sera son cercueil).

    6/ Ainsi, comme le présuppose Fermi, si les autres formes "d'intelligences" supposées de la galaxie nous ressemblent, on n'est pas près de les voir débarquer... Elles auront, elles aussi, disparues avant d'avoir eu les moyens de faire le voyage... et cela ne prouve pas pour autant qu'elles n'existent pas ou qu'elles n'ont pas existé.


  • Je ne connaissais pas ce "paradoxe de Fermi". Je suis d'accord avec Felix  quand il dit :

    " L'Humanité n'a aucune chance d'être capable de survivre le temps qui lui est nécessaire pour pouvoir s'extirper de la Terre (qui sera son cercueil). "

    Franchement on pourrait presque présenter ça comme une assertion sans beaucoup risquer de se tromper.

  • TNKTNK Messages 783
    En fait, c'est à mes yeux l'une des solutions les plus évidentes au Paradoxe de Fermi (du nom du physicien américano-italien Enrico Fermi qui l'a formulé).

    Qu'est-ce que le Paradoxe de Fermi ? Il est très simple à comprendre. Si l'on estime qu'il faudrait à l'humanité disons... encore un million d'années avant d'être capable d'entreprendre le premier vol interstellaire (hypothèse maladivement pessimiste), et si chaque voyage d'étoile en étoile devait à chaque fois durer mille ans, il faudrait moins d'une cinquantaine de millions d'années à l'humanité pour conquérir l'intégralité de la galaxie.

    Or pourquoi l'évolution, qui sur terre a mené à l'homme, n'aurait-elle pas peu ou prou eu lieu ailleurs, une bonne cinquantaine de millions d'années avant nous ? Si tel était le cas, d'éventuels extraterrestres devraient déjà être partout dans la galaxie... y compris ici.

    Or, jusqu'à preuve du contraire, on ne les a pas encore vus... selon Fermi, c'est là une preuve de leur inexistence.


    Il m'a fallut du temps pour trouver la faille du Paradoxe de Fermi et avoir une réponse logique à "c'est  là une preuve de leur inexistence".

    1/ Considérons que la Terre a 4,5 milliards d'années,

    2/ Considérons que l'Homme a (au mieux 2 millions d'années),

    3/ Si l'on estime qu'il faudrait à l'humanité encore un million d'années avant d'être capable d'entreprendre le premier vol interstellaire,

    4/ Quand on voit avec quelle rapidité l'Homme a pratiquement réussi a détruire son environnement habitable en moins de 100 ans, et la vitesse avec laquelle cette destruction s'accélère. L'Humanité n'a aucune chance d'être capable de survivre le temps qui lui est nécessaire pour pouvoir s'extirper de la Terre (qui sera son cercueil).

    6/ Ainsi, comme le présuppose Fermi, si les autres formes "d'intelligences" supposées de la galaxie nous ressemblent, on n'est pas près de les voir débarquer... Elles auront, elles aussi, disparues avant d'avoir eu les moyens de faire le voyage... et cela ne prouve pas pour autant qu'elles n'existent pas ou qu'elles n'ont pas existé.


    Ta solution fait partie de celles retenues pour "résoudre" le paradoxe de fermi. Cette solution se formule ainsi : "Ils existent, mais ils s'autodétruisent avant de disposer de la technologie leur permettant de faire le grand saut". C'est pour cela qu'on l'appelle la "solution de l'autodestruction". Et oui, elle a le vent en poupe ces temps-ci, même si ma préférée est la théorie de la matrice.

    Cela dit, le premier voyage interstellaire (certes non habité) devrait encore avoir lieu en ce XXIe siècle, si le projet Breakthrough starshot devait vraiment voir le jour...

    Dans les notes de l'auteur que j'ai rédigées pour C'est arrivé en avril, je parle du paradoxe de Fermi et de certaines de ses solutions... dont celle utilisée dans le cadre du roman (la "théorie du zoo") :)

    Enitram a dit :

    Je ne connaissais pas ce "paradoxe de Fermi". Je suis d'accord avec Felix  quand il dit :

    " L'Humanité n'a aucune chance d'être capable de survivre le temps qui lui est nécessaire pour pouvoir s'extirper de la Terre (qui sera son cercueil). "

    Franchement on pourrait presque présenter ça comme une assertion sans beaucoup risquer de se tromper.

    Hélas oui... même si rien n'est sûr.

    En 2009, dans le cadre de l'année mondiale de l'astronomie, des astronomes ont demandé aux terriens de rédiger des messages destinés à d'hypothétiques extraterrestres habitant autour d'une exoplanète à 39 années-lumière de chez nous. Existent-ils ? Aucune idée. Par contre sociologiquement, lire le contenu des messages terriens est très intéressant.

    Celui qui revenait le plus souvent était "Comment avez-vous fait pour ne pas vous autodétruire ?".
  • Il me semble que l'hypothèse du zoo avait été développée d'une certaine façon par Werber dans "nos amis les humains"  non ?

  • Hélas oui... même si rien n'est sûr.

    En 2009, dans le cadre de l'année mondiale de l'astronomie, des astronomes ont demandé aux terriens de rédiger des messages destinés à d'hypothétiques extraterrestres habitant autour d'une exoplanète à 39 années-lumière de chez nous. Existent-ils ? Aucune idée. Par contre sociologiquement, lire le contenu des messages terriens est très intéressant.

    Celui qui revenait le plus souvent était "Comment avez-vous fait pour ne pas vous autodétruire ?".
    Yep, si on regarde bien, les anciennes civilisations comme celle de l'Île de Pâques ou de l'Empire khmer ont probablement disparu parce-qu'elles avaient détruit leur environnement. Or maintenant, étant donné la mondialisation de l'humanité, notre environnement c'est la planète entière... Donc la question "Comment avez-vous fait pour ne pas vous autodétruire ?" a une certaine résonance historique, car la chose s'est déjà produite et elle pourrait bien se reproduire. Et cette fois, il ne suffira pas de changer d'île ou même de continent pour recommencer l'aventure.
  • TNKTNK Messages 783
    Il me semble que l'hypothèse du zoo avait été développée d'une certaine façon par Werber dans "nos amis les humains"  non ?
    Elle a été développée par pas mal d'auteurs de SF... je l'ai encore fait à ma manière, y mêlant des questions écologiques : la fameuse phrase "Il n'y a pas de plan B car il n'y a pas de planète B" perd tout son sens si on s'arrange pour se faire attaquer par des extraterrestres, qu'on les bat, et qu'on pique leur technologie...


    Hélas oui... même si rien n'est sûr.

    En 2009, dans le cadre de l'année mondiale de l'astronomie, des astronomes ont demandé aux terriens de rédiger des messages destinés à d'hypothétiques extraterrestres habitant autour d'une exoplanète à 39 années-lumière de chez nous. Existent-ils ? Aucune idée. Par contre sociologiquement, lire le contenu des messages terriens est très intéressant.

    Celui qui revenait le plus souvent était "Comment avez-vous fait pour ne pas vous autodétruire ?".
    Yep, si on regarde bien, les anciennes civilisations comme celle de l'Île de Pâques ou de l'Empire khmer ont probablement disparu parce-qu'elles avaient détruit leur environnement. Or maintenant, étant donné la mondialisation de l'humanité, notre environnement c'est la planète entière... Donc la question "Comment avez-vous fait pour ne pas vous autodétruire ?" a une certaine résonance historique, car la chose s'est déjà produite et elle pourrait bien se reproduire. Et cette fois, il ne suffira pas de changer d'île ou même de continent pour recommencer l'aventure.
    Les mayas peut-être aussi.

    Maintenant effectivement... j'ai bien peur que notre planète finisse en île de Pâques cosmique, et que le tout-fric soit nos Moaïs...

    Sinon parmi les messages envoyés en 2009 aux hypothétiques extraterrestres, qui tous devaient être rédigés en anglais, mon préféré était : "Bravo les aliens ! Vous êtes arrivés à comprendre l'anglais :-) Vous allez maintenant nous répondre dans cette langue, et quand votre message nous parviendra, nous vous répondrons en Chinois !"
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.