quel est la politique éditoriale

J'aimerais connaitre la politique éditoriale de NP . Quelqu'un pourrait me renseigner?

Réponses

  • 22 Réponses sorted by Votes Date Added
  • Au vu de vos goûts (SF, anticipation, fantasy), je pense que vous êtes au bon endroit ;-)
  • Au vu de vos goûts (SF, anticipation, fantasy), je pense que vous êtes au bon endroit ;-)
    Vous trouverez dans ce forum des discussions où les plus aguerris expliquent les différents critères et processus...
  • je cherche mais ne trouve rien...Si un auteur édité peut me renseigner sur son expérience, j'en serais ravie....
  • TNKTNK Messages 783
    tintaglia a dit :
    J'aimerais connaitre la politique éditoriale de NP . Quelqu'un pourrait me renseigner?
    Il n'y a - à ma connaissance - pas de politique éditoriale précise aux NP, sauf un peu pour les prix.

    Statistiquement, ils éditent surtout du Thriller, et mine de rien relativement peu de SF / Fantastique / Fantasy, en tout cas beaucoup moins que la représentation de ces genres parmi les manuscrits à évaluer laisse présager, gagnant(e) du prix de l'imaginaire mis à part, bien sûr.

    Leur principe est le suivant : les lecteurs-internautes font un premier tri, et ce qui émerge est mis en lecture au sein d'un comité, comme dans toute maison d'édition. C'est là que les choix finaux sont faits.
  • EmamkaEmamka Messages 21
    27 nov. modifié Vote Up0Vote Down
      Statistiquement, ils éditent surtout du Thriller, et mine de rien relativement peu de SF / Fantastique / Fantasy, en tout cas beaucoup moins que la représentation de ces genres parmi les manuscrits à évaluer laisse présager, gagnant(e) du prix de l'imaginaire mis à part, bien sûr.

                                                                        Afficher limage source

    Cela dit, publié ou non, le concept des avis est déjà un cadeau :-) Cela permet de rendre son ouvrage plus "efficace" et, pourquoi pas, partir avec de nouvelles chances pour attirer l'attention. Je pense que les avis des lecteurs de NP sont plus neutres que ceux de la famille/amis.

  • Emamka a dit :
      Statistiquement, ils éditent surtout du Thriller, et mine de rien relativement peu de SF / Fantastique / Fantasy, en tout cas beaucoup moins que la représentation de ces genres parmi les manuscrits à évaluer laisse présager, gagnant(e) du prix de l'imaginaire mis à part, bien sûr.

                                                                        Afficher limage source

    Cela dit, publié ou non, le concept des avis est déjà un cadeau :-) Cela permet de rendre son ouvrage plus "efficace" et, pourquoi pas, partir avec de nouvelles chances pour attirer l'attention. Je pense que les avis des lecteurs de NP sont plus neutres que ceux de la famille/amis.

    Allez courage ! TNK a tout a fait raison mais très peu ne veut pas dire aucun. Il y a pas mal de lectrices assez fan du genre donc une bonne chance d’avoir des avis.

  • TNKTNK Messages 783
    Enitram a dit :
    Emamka a dit :
      Statistiquement, ils éditent surtout du Thriller, et mine de rien relativement peu de SF / Fantastique / Fantasy, en tout cas beaucoup moins que la représentation de ces genres parmi les manuscrits à évaluer laisse présager, gagnant(e) du prix de l'imaginaire mis à part, bien sûr.

      Cela dit, publié ou non, le concept des avis est déjà un cadeau :-) Cela permet de rendre son ouvrage plus "efficace" et, pourquoi pas, partir avec de nouvelles chances pour attirer l'attention. Je pense que les avis des lecteurs de NP sont plus neutres que ceux de la famille/amis.

    Allez courage ! TNK a tout a fait raison mais très peu ne veut pas dire aucun. Il y a pas mal de lectrices assez fan du genre donc une bonne chance d’avoir des avis.

    C'est sûr que si tu écris de la fantasy, tu auras des avis sur NP, et s'il y a des dragons dans ton roman de fantasy, je ne te dis même pas...

    Maintenant, un peu de stats s'imposent :

    Allez dans l'onglet livres évalués : vous trouverez là tous les romans refusés par NP... ainsi que -peut-être- les 3/4 manuscrits qui seront publiés dans les semaines à venir. Mais bon, pour faire simple, vous pouvez considérer cet onglet comme le cimetière des manuscrits NP.

    Ce "cimetière", vous pouvez l'explorer par genre, et donc compter le nombre de manuscrits refusés par genre donné.

    Après, rendez-vous dans l'onglet livres édités : là se trouvent tous les livres déjà publiés par NP. Le fonctionnement de cette partie est le même que pour le "cimetière", donc c'est classable par genres. On peut donc compter les manuscrits acceptés / genre.

    Ainsi on découvre que, à l'heure où j'écris ces lignes, 221 thrillers ont été refusés et 41 édités. Ca nous donne donc un total de 221+41 = 261 thrillers proposés aux NP, dont 41 retenus, soit un taux de 15,7% de titres acceptés.

    On découvre aussi - toujours selon les données actuelles - que 129 romans de SF ont été refusés, et 2 édités. Soit un taux d'acceptation de manuscrits de SF de 1,53%.

    Conclusion : tu as 10,3 fois plus de chances de voir ton manuscrit retenu s'il est un thriller que s'il est de la SF.

    Ca dessine un début de ligne éditoriale, non ?

    Après comme dit, ils n'ont pas de ligne éditoriale gravée dans le marbre, donc rien n'est impossible...
  •  Alors, pour commencer… il n'y a pas de dragon dans mon roman :'( Ce qui ne signifie pas que je ne les adore pas!
    Mais (il faut toujours nuancer par une note positive), dans un avenir radieux où mon manuscrit passerait en évaluation, j'espère que la variété des espèces existantes dans mon ouvrage saura compenser cette cruelle absence ^^
    En fait, je ne me serais absolument pas fait confiance pour sortir des clichés habituels les concernant, contrairement aux nains ou aux elfes par exemple (qui, à la base, ne sont pas ceux de Tolkien, et qui chez moi se rapprochent des lutins). J'aime trop les dragons tels qu'ils apparaissent usuellement en Fantasy pour déconstruire leur image! : ) A tel point que j'ai terminé les livres Eragon (pour moi imbuvables à partir du 3ème tome) juuuste pour Saphira. J'ai mis cinq ans à y parvenir mais je l'aimais trop.

    Ensuite, merci beaucoup pour la peine que tu t'es donnée, TNK, pour me démontrer la politique éditoriale ! Les thrillers, comme partout, dominent haut la main… sans suspens (et mauvais jeu de mot) car ils sont plus adaptés dans les transports en commun/vacances/toilettes et j'en passe. Ils sont comme l'œil : partout !

    Merci également Enitram pour tes mots, très rassurants car, comme expliqué antérieurement, les avis me semblent tout aussi importants qu'une chance d'édition. Rien ne me paraît pire qu'un manuscrit en évaluation qui ne trouve pas de lecteurs… ANGOISSE ! (angoisse renforcée par quelques posts lu par-ci par-là sur ce forum!)


  • Emamka a dit :
     Alors, pour commencer… il n'y a pas de dragon dans mon roman :'( Ce qui ne signifie pas que je ne les adore pas!

    je préfère ne pas voir de dragon qu’en trouver un décevant

    les avis me semblent tout aussi importants qu'une chance d'édition. Rien ne me paraît pire qu'un manuscrit en évaluation qui ne trouve pas de lecteurs… ANGOISSE ! (angoisse renforcée par quelques posts lu par-ci par-là sur ce forum!)

    C’est plus sage effectivement de se dire que les avis sont aussi importants (même si pour ça on doit se mentir à soi-même :D ).

    Personne bien sûr (à moins d’être rémunéré pour le faire) n’a l’obligation ni de vous lire ni de vous expliquer pourquoi il refuse votre écrit (dans le cas de l’éditeur) ni de vous dire pourquoi il n’a pas aimé (dans le cas du lecteur). Pour éviter la déception un auteur devrait se dire que rien n’oblige quiconque à le lire ou à aimer ce qu’il a écrit. Mais je suis certaine qu’il n’existe qu’un pourcentage infime d’auteurs qui n’ont pas l’espoir de plaire, d’avoir beaucoup d’évaluations, beaucoup de retours des lecteurs et ... l’espoir d’être édité (même bien caché au fond de l’esprit). C’est normal et humain. 

    Et comme j'aime les gros pavés de Fantasy  (TNK  connait bien mes goûts effectivement ... ) je n'hésiterai pas à jeter un oeil à ton manuscrit 




  • TNKTNK Messages 783
    Emamka a dit :
     Alors, pour commencer… il n'y a pas de dragon dans mon roman :'( Ce qui ne signifie pas que je ne les adore pas!
    Mais (il faut toujours nuancer par une note positive), dans un avenir radieux où mon manuscrit passerait en évaluation, j'espère que la variété des espèces existantes dans mon ouvrage saura compenser cette cruelle absence ^^
    En fait, je ne me serais absolument pas fait confiance pour sortir des clichés habituels les concernant, contrairement aux nains ou aux elfes par exemple (qui, à la base, ne sont pas ceux de Tolkien, et qui chez moi se rapprochent des lutins). J'aime trop les dragons tels qu'ils apparaissent usuellement en Fantasy pour déconstruire leur image! : ) A tel point que j'ai terminé les livres Eragon (pour moi imbuvables à partir du 3ème tome) juuuste pour Saphira. J'ai mis cinq ans à y parvenir mais je l'aimais trop.

    Ensuite, merci beaucoup pour la peine que tu t'es donnée, TNK, pour me démontrer la politique éditoriale ! Les thrillers, comme partout, dominent haut la main… sans suspens (et mauvais jeu de mot) car ils sont plus adaptés dans les transports en commun/vacances/toilettes et j'en passe. Ils sont comme l'œil : partout !

    Merci également Enitram pour tes mots, très rassurants car, comme expliqué antérieurement, les avis me semblent tout aussi importants qu'une chance d'édition. Rien ne me paraît pire qu'un manuscrit en évaluation qui ne trouve pas de lecteurs… ANGOISSE ! (angoisse renforcée par quelques posts lu par-ci par-là sur ce forum!)


    Hello Karine Emamka :)

    Ah, pas de dragon, @Enitram ne va pas aimer... je te laisse débattre avec elle d'Eragon :)

    Que NP édite ce que les gens aiment lire, ma foi, je dirais que c'est de bonne guerre. Après, sur mon Facebook auteur, on a eu d'intéressants débats sur le pourquoi du comment des réticences aux littératures de l'imaginaire auprès du public français alors que quand un film de SF passe le dimanche soir sur la une ou la deux, il cartonne...

    L'une des réponses les plus intéressantes tombées est que la SF au cinéma et la SF en littérature ne se confondent pas, et certains films qualifiés à mon avis à juste titre de SF (Jurassic Park, Sphère, La variété andromède, Prisonniers du temps de Michael Crichton par exemple) sont tirés de romans qui sont vendus sous le label "Thriller" (ou plus exactement techno-thriller dans son cas).

    D'ailleurs petit scoop : le roman sur lequel je travaille - enfin je devrais travailler si je ne venais pas zoner sur le forum des NP - est un techno-thriller :)

    Au passage question : un techno-thriller, à votre avis, ça passerait pour le prix du lecteur NP ?

    A mon avis, les trois grosses tendances des prochaines années seront le feel-good, le thriller et la dystopie (je peux expliquer pourquoi si vous voulez), même si le prochain gigabestseller, le truc que même les gens les moins branchés du fin fond du Bouldikhistan septentrional auront entendu parler, sera à mon avis autre et... surprenant :)
  • Bonjour,:-)

    Je ne connais pas encore bien le fonctionnement de NP mais si les techno-thrillers comprennent des titres comme Jurassic Park ou les ouvrages de Michael Crichton, je ne vois pas sur quel point en ne baignerait pas en plein imaginaire. Je réalise que je n'ai même pas cité Crichton dans mes références alors que j'ai dévoré tous ses bouquins. En fait, je comprends tout à fait ton analyse TNK, étant entourée d'âmes sensibles aux divertissements visuels, mais pas aux papiers d'où les idées sont pourtant pompées. Les spectateurs sont peut-être plus touchés par l'écran, pour les mêmes raisons qu'ils préfèrent les thrillers à la Fantasy en format papier : moins de temps morts dans les thrillers, impression d'une histoire moins "interminable", peut-être également plus "terre à terre", plus proche du quotidien, donc moins d'efforts à fournir pour "consommer" le récit... allez comprendre, pour ceux qui adorent la Fantasy ! 
    Quant à la dystopie, son avenir radieux n'est pas surprenant. Pour ceux qui sortent ponctuellement la tête du trou, les images et les sons de la 6ème extinction de masse sont plutôt inquiétants. La domination des médias sur tous les supports ne permet plus de relativiser, de se sentir protégé... tout le monde se sent concerné !  Rien n'est acquis, les nouvelles générations le sentent. C'est plus facile de s'immerger, tant on peut comprendre les motivations des personnages. Qu'en pensez-vous ?

    Je reviens également sur la lecture de mon manuscrit... mon angoisse est d'expérience^^ Pourquoi ? Nombreux sont les proches qui ont lu mon dernier récit, pourtant l'avis le plus important pour moi, je ne l'aurai jamais... celui de mon conjoint ! Il déteste lire ! Et adore les séries SF :-) Et voilà, la boucle est bouclée sur le commentaire de TNK. Il me faudra 1000 lectures pour compenser la non-lecture de mon conjoint ! De la névrose à l'état pur.





     
  • Emamka a dit :
    l'avis le plus important pour moi, je ne l'aurai jamais... celui de mon conjoint ! Il déteste lire ! Et adore les séries SF :-) Il me faudra 1000 lectures pour compenser la non-lecture de mon conjoint ! De la névrose à l'état pur.
    Ah ah, moi c'est encore pire, mon conjoint est néerlandophone. Il parle français couramment mais la littérature, c'est autre chose. Impossible pour lui de lire ma prose, il doit chercher chaque mot dans le dictionnaire :-)
  • TNKTNK Messages 783
    Emamka a dit :
    Bonjour,:-)

    Je ne connais pas encore bien le fonctionnement de NP mais si les techno-thrillers comprennent des titres comme Jurassic Park ou les ouvrages de Michael Crichton, je ne vois pas sur quel point en ne baignerait pas en plein imaginaire. Je réalise que je n'ai même pas cité Crichton dans mes références alors que j'ai dévoré tous ses bouquins. En fait, je comprends tout à fait ton analyse TNK, étant entourée d'âmes sensibles aux divertissements visuels, mais pas aux papiers d'où les idées sont pourtant pompées. Les spectateurs sont peut-être plus touchés par l'écran, pour les mêmes raisons qu'ils préfèrent les thrillers à la Fantasy en format papier : moins de temps morts dans les thrillers, impression d'une histoire moins "interminable", peut-être également plus "terre à terre", plus proche du quotidien, donc moins d'efforts à fournir pour "consommer" le récit... allez comprendre, pour ceux qui adorent la Fantasy ! 
    Quant à la dystopie, son avenir radieux n'est pas surprenant. Pour ceux qui sortent ponctuellement la tête du trou, les images et les sons de la 6ème extinction de masse sont plutôt inquiétants. La domination des médias sur tous les supports ne permet plus de relativiser, de se sentir protégé... tout le monde se sent concerné !  Rien n'est acquis, les nouvelles générations le sentent. C'est plus facile de s'immerger, tant on peut comprendre les motivations des personnages. Qu'en pensez-vous ?

    Je reviens également sur la lecture de mon manuscrit... mon angoisse est d'expérience^^ Pourquoi ? Nombreux sont les proches qui ont lu mon dernier récit, pourtant l'avis le plus important pour moi, je ne l'aurai jamais... celui de mon conjoint ! Il déteste lire ! Et adore les séries SF :-) Et voilà, la boucle est bouclée sur le commentaire de TNK. Il me faudra 1000 lectures pour compenser la non-lecture de mon conjoint ! De la névrose à l'état pur.


     
    Hello Karine "Emamka",

    Bien sûr que Jurassic park est de l'imaginaire ! Je n'ai encore jamais croisé de T-rex coursant mon chat dans le jardin. De même que "Sphère" de Crichton (pitch : un vaisseau spatial, écrasé depuis au moins 300 ans, est trouvé au fond du pacifique. Son origine ne fait aucun doute : ça vient... d'ailleurs !) est pour moi de la SF alors qu'on le trouve au rayon thriller. Idem "Prisonniers du temps" de Crichton (qui traite de voyage dans le temps) --> Thriller.

    En fait, j'ai l'impression que de plus en plus, Thriller (en livre) ne veut plus dire "Polar un peu plus flippant" mais "Livre qui va à cent à l'heure, écrit comme une grosse production américaine, et ce même s'il y a des martiens dedans", alors qu'à contrario, SF (en livre) = aventure dans un monde imaginaire différent du notre.

    Du coup je me demande si mon histoire, qui se passe sur terre ou au pire en orbite basse, n'est pas in fine un thriller, et ce malgré la présence d'aliens... quant au côté "va à 100 à l'heure" qui fait partie du contrat du thriller, @Enitram en parle mieux que moi en ce qui concerne mes bouquins...

    Tu as bien compris pourquoi la Dystopie a de beaux jours devant elle, et tu es assez proche de la vérité concernant le thriller... en ce qui me concerne, je travaille déjà sur la 4e alternative...

    Quant à ton mari qui ne l'a pas lu, je crois qu'on a tous des gens dans notre entourage qui nous ont fait le coup... hélas...

    Emamka a dit :
    l'avis le plus important pour moi, je ne l'aurai jamais... celui de mon conjoint ! Il déteste lire ! Et adore les séries SF :-) Il me faudra 1000 lectures pour compenser la non-lecture de mon conjoint ! De la névrose à l'état pur.
    Ah ah, moi c'est encore pire, mon conjoint est néerlandophone. Il parle français couramment mais la littérature, c'est autre chose. Impossible pour lui de lire ma prose, il doit chercher chaque mot dans le dictionnaire :-)
    Tu sais Sophie, mon père n'a encore lu aucun de mes romans. Pour tant il n'est pas néerlandophone : il est juste paresseux...
  • CathozieCathozie Messages 35
    1 déc. modifié Vote Up0Vote Down
    TNK a dit :
    Tu sais Sophie, mon père n'a encore lu aucun de mes romans. Pour tant il n'est pas néerlandophone : il est juste paresseux...

    Mon père, pas plus que ma mère ne me liront jamais, ils sont morts depuis 1989 et 1982. Quant à ma sœur qui est une lectrice pourtant assidue mais plutôt "classique", elle ne me lira jamais, ou en tout cas, elle ne l'avouera jamais, et mon frère ne lit que des notices techniques. Mon conjoint préfère les Maigret et il est le seul à m'avoir donné des critiques constructives (une seule à dire vrai, que j'ai corrigée parce qu'il avait parfaitement raison). Cela fait-il de moi un auteur nulle ? Je ne crois pas. C'est aussi pour ça que je viens me confronter à des lecteurs par ici.

  • Emamka a dit :

    Les spectateurs sont peut-être plus touchés par l'écran, pour les mêmes raisons qu'ils préfèrent les thrillers à la Fantasy en format papier : moins de temps morts dans les thrillers... moins d'efforts à fournir pour "consommer" le récit... allez comprendre, pour ceux qui adorent la Fantasy ! 

    C'est probable : souvent quand j’adore un livre je vois des critiques de lecteurs qui se plaignent que c’est trop long ou qu’il n’y a pas assez d’action (Le trône de Fer, La ballade de Pern, Les Syyrs, Madame Bovary par exemple ...).

    Il me faudra 1000 lectures pour compenser la non-lecture de mon conjoint ! 

    Ha ha, même si ce n’est pas drôle pour toi ça m’a bien fait rire  XD

    TNK a dit :

    Du coup je me demande si mon histoire, qui se passe sur terre ou au pire en orbite basse, n'est pas in fine un thriller, ... quant au côté "va à 100 à l'heure" ...

     En plein dans le mille ! Pour schématiser ce que je reprochais au roman de TNK c’est d’aller à cent à l’heure : trop de courses-poursuites, trop de rebondissements, trop d’action, ce qui fait que je n’ai mis que 8/10. Et à mes yeux c’est un "film d’action" pas un roman SF.

    (Mais ça n’engage que moi, parce qu’une autre lectrice n’en avait pas assez "Je n'ai pas vraiment accroché à ce livre tant l'action est d'une lenteur terrible....").

     Du coup Emamka, prépare-toi à faire le tri dans tes évaluations pour deviner si c’est trop ou pas assez XD

    Sophie pour toi un seul espoir : que ton livre soit un succès, qu’il soit traduit dans toutes les langues y compris en néerlandais

     Et pour toi TNK que ton scénario devienne réellement un film, là c’est parfait pour les  paresseux...



  • TNKTNK Messages 783
    1 déc. modifié Vote Up0Vote Down
    Enitram a dit :

    Emamka a dit :

    Les spectateurs sont peut-être plus touchés par l'écran, pour les mêmes raisons qu'ils préfèrent les thrillers à la Fantasy en format papier : moins de temps morts dans les thrillers... moins d'efforts à fournir pour "consommer" le récit... allez comprendre, pour ceux qui adorent la Fantasy ! 

    C'est probable : souvent quand j’adore un livre je vois des critiques de lecteurs qui se plaignent que c’est trop long ou qu’il n’y a pas assez d’action (Le trône de Fer, La ballade de Pern, Les Syyrs, Madame Bovary par exemple ...).

    Il me faudra 1000 lectures pour compenser la non-lecture de mon conjoint ! 

    Ha ha, même si ce n’est pas drôle pour toi ça m’a bien fait rire  XD

    TNK a dit :

    Du coup je me demande si mon histoire, qui se passe sur terre ou au pire en orbite basse, n'est pas in fine un thriller, ... quant au côté "va à 100 à l'heure" ...

     En plein dans le mille ! Pour schématiser ce que je reprochais au roman de TNK c’est d’aller à cent à l’heure : trop de courses-poursuites, trop de rebondissements, trop d’action, ce qui fait que je n’ai mis que 8/10. Et à mes yeux c’est un "film d’action" pas un roman SF.

    (Mais ça n’engage que moi, parce qu’une autre lectrice n’en avait pas assez "Je n'ai pas vraiment accroché à ce livre tant l'action est d'une lenteur terrible....").

     Du coup Emamka, prépare-toi à faire le tri dans tes évaluations pour deviner si c’est trop ou pas assez XD

    Sophie pour toi un seul espoir : que ton livre soit un succès, qu’il soit traduit dans toutes les langues y compris en néerlandais

     Et pour toi TNK que ton scénario devienne réellement un film, là c’est parfait pour les  paresseux...



    Aïe, le prochain "gros projet" - le techno-thriller - j'en suis au chapitre 39. On a déjà une évasion spectaculaire, une tentative d'évasion, une usurpation d'identité, un discours au pentagone, une dizaines de meurtres, un complot, un complot dans le complot, un secret de famille, trois trahisons, un vol de technologie, un lieu ultrasecret et une agente secrète nommée en hommage à un personnage de Suzanne Gachenot qui se fait couper les mains par une hélice (l'agente, pas Suzanne, hein !)... au niveau speed, ça devrait être "La fille de demain x2" !

    Si tu as les 06 de Spielberg et de Jennifer Lawrence, je prends :)

    Sinon, dans une librairie, tu ranges où les films d'action ?!? En tout cas les miens ?

    Cela dit, tes critiques sont celles qui tombent régulièrement sur 'mazon sur le roman d'un collègue américain (non NP donc non cité ici), et le gars a quand même démarré en autoédition en 2013 pour en être maintenant à 6 romans vendu à 1.000.000 d'exemplaires, et 4 d'entre eux signés avec des majors Hollywoodiennes... précisons que nous avons pris contact entre temps... d'ailleurs l'un des 4 devrait se tourner avec mademoiselle Lawrence...

    (Nota ! j'appelle mon techno-thriller "le gros projet" car j'ai aussi un petit projet, mais celui là ne pourra pas faire NP car il aura 200.000 caractères max, et donc ne pourra pas participer ici, où 400.000 caractères minimum sont requis).

    Enfin pour les trop/pas assez, si tu savais les retours même depuis, ça va du tout au contraire de tout :

    --> Chroniqueur A : L'auteur ne fait qu'effleurer le contenu scientifique de son livre.
    --> Chroniqueur B : L'auteur a fait des recherches scientifiques poussées et fait pleinement le tour de la question.
    --> Chroniqueur C : Oh my god, toute cette science, ça m'en donne le tournis. Au secours !
    --> Un astrophysicien : t'aurais dû préciser que l'univers est homogène au niveau du gigaparsec, andouille !
  • TNK a dit :

    Aïe, le prochain "gros projet" - le techno-thriller - j'en suis au chapitre 39. On a déjà une évasion spectaculaire, une tentative d'évasion, une usurpation d'identité, un discours au pentagone, une dizaines de meurtres, un complot, un complot dans le complot, un secret de famille, trois trahisons, un vol de technologie, un lieu ultrasecret et une agente secrète nommée en hommage à un personnage de Suzanne Gachenot qui se fait couper les mains par une hélice (l'agente, pas Suzanne, hein !)... au niveau speed, ça devrait être "La fille de demain x2" !

    Si tu as les 06 de Spielberg et de Jennifer Lawrence, je prends :)

    Sinon, dans une librairie, tu ranges où les films d'action ?!? En tout cas les miens ?

    Cela dit, tes critiques sont celles qui tombent régulièrement sur 'mazon sur le roman d'un collègue américain (non NP donc non cité ici), et le gars a quand même démarré en autoédition en 2013 pour en être maintenant à 6 romans vendu à 1.000.000 d'exemplaires, et 4 d'entre eux signés avec des majors Hollywoodiennes... précisons que nous avons pris contact entre temps... d'ailleurs l'un des 4 devrait se tourner avec mademoiselle Lawrence...

    (Nota ! j'appelle mon techno-thriller "le gros projet" car j'ai aussi un petit projet, mais celui là ne pourra pas faire NP car il aura 200.000 caractères max, et donc ne pourra pas participer ici, où 400.000 caractères minimum sont requis).

    Enfin pour les trop/pas assez, si tu savais les retours même depuis, ça va du tout au contraire de tout :

    --> Chroniqueur A : L'auteur ne fait qu'effleurer le contenu scientifique de son livre.
    --> Chroniqueur B : L'auteur a fait des recherches scientifiques poussées et fait pleinement le tour de la question.
    --> Chroniqueur C : Oh my god, toute cette science, ça m'en donne le tournis. Au secours !
    --> Un astrophysicien : t'aurais dû préciser que l'univers est homogène au niveau du gigaparsec, andouille !

    Ben qu’est-ce que je disais !!! Même tes post c’est du "100 à l’heure"


  • Haha ce forum est une oasis !

    Cathozie a dit :

    Mon père, pas plus que ma mère ne me liront jamais, ils sont morts depuis 1989 et 1982. Quant à ma sœur qui est une lectrice pourtant assidue mais plutôt "classique", elle ne me lira jamais, ou en tout cas, elle ne l'avouera jamais, et mon frère ne lit que des notices techniques. Mon conjoint préfère les Maigret et il est le seul à m'avoir donné des critiques constructives (une seule à dire vrai, que j'ai corrigée parce qu'il avait parfaitement raison). Cela fait-il de moi un auteur nulle ? Je ne crois pas. C'est aussi pour ça que je viens me confronter à des lecteurs par ici

    Honnêtement, j'ai la vague sensation que les proches, sauf quelques exceptions, ont beaucoup de mal à prendre nos initiatives au sérieux… les écrivains qu'ils lisent généralement (Marc Levy et autres points d'interrogations - pour moi) sont tellement mystiques, sacralisés, que les proches font une analogie entre les écrivains et les stars people. Alors, quand ton conjoint/ami/parent écrit, c'est comme s'il enfilait un costume pour jeu de rôle… c'est pas sérieux. Jusqu'à que ta tête est affichée sur le quai de la gare, c'est pas sérieux. Jusqu'à que ton livre est interprété à l'écran, c'est pas sérieux. Jusqu'à que t'as le 06 de Jennifer Lawrence, c'est pas sérieux. Enfin, c'est vraiment mon impression générale. Heureusement, il y a les exceptions, les amis qui te lisent et font "haaaaaaaaa hiiiiiiiiii hooooooooooo" : complètement puéril mais motivant pour poursuivre (surtout quand tu entames ton deux-cent millionième caractère et que le bout de ton œuvre complète est encore loin). Par contre, les avis constructifs sont une denrée rare, d'où l'intérêt de NP !

    Enitram a dit :

    C'est probable : souvent quand j’adore un livre je vois des critiques de lecteurs qui se plaignent que c’est trop long ou qu’il n’y a pas assez d’action (Le trône de Fer, La ballade de Pern, Les Syyrs, Madame Bovary par exemple ...).

    (…)

     Du coup Emamka, prépare-toi à faire le tri dans tes évaluations pour deviner si c’est trop ou pas assez XD




    Madame Bovary : l'exemple qui m'a fait exploser ! La référence ultime. Game of Throne = Mission Impossible à côté. Pourtant, ils sont tous deux dans le panthéon. Certains résument l'intérêt d'une œuvre à son action : tant pis pour eux.
    Quant à mes futures éventuelles évaluations, et bien, du coup, il n'y aura aucune surprise ! Je préfère Martin à un "Les lames du Cardinal", aucun doute que la lenteur du récit frôlera ma latence pour certains lecteurs.

    TNK a dit :

    Aïe, le prochain "gros projet" - le techno-thriller - j'en suis au chapitre 39. On a déjà une évasion spectaculaire, une tentative d'évasion, une usurpation d'identité, un discours au pentagone, une dizaines de meurtres, un complot, un complot dans le complot, un secret de famille, trois trahisons, un vol de technologie, un lieu ultrasecret et une agente secrète nommée en hommage à un personnage de Suzanne Gachenot qui se fait couper les mains par une hélice (l'agente, pas Suzanne, hein !)... au niveau speed, ça devrait être "La fille de demain x2" !

    (…)

    --> Un astrophysicien : t'aurais dû préciser que l'univers est homogène au niveau du gigaparsec, andouille !


    Je viens de disjoncter. J'ai trouvé mon antonyme xD
    Mais si ce rythme ne marche pas, selon moi, pour les univers totalement inventés (Game of Throne, SdA typiquement) où la démarche de l'auteur/e est d'immerger son lecteur dans une intrigue et dans un univers cohérent, il marche très bien avec le thriller. Ceci dit, j'apprécie toutes les formes d'écriture, du moment que je suis surprise :-) (d'où mon amour pour Agatha Christie, Bussi ou Patricia MacDonald).

    La dernière remarqua m'a bien fait rire. J'adore les vidéos de vulgarisation (YouTube) et même dans les plus extraordinaires vidéos, il y a toujours quelques KeKe pour révéler le petit raccourci de la 47ème seconde de la 38ème minute de la 9ème vidéo. Le pré carré…  


  • TNKTNK Messages 783
    Je viens de disjoncter. J'ai trouvé mon antonyme xD

    Mais si ce rythme ne marche pas, selon moi, pour les univers totalement inventés (Game of Throne, SdA typiquement) où la démarche de l'auteur/e est d'immerger son lecteur dans une intrigue et dans un univers cohérent, il marche très bien avec le thriller. Ceci dit, j'apprécie toutes les formes d'écriture, du moment que je suis surprise :-) (d'où mon amour pour Agatha Christie, Bussi ou Patricia MacDonald).

    La dernière remarqua m'a bien fait rire. J'adore les vidéos de vulgarisation (YouTube) et même dans les plus extraordinaires vidéos, il y a toujours quelques KeKe pour révéler le petit raccourci de la 47ème seconde de la 38ème minute de la 9ème vidéo. Le pré carré… 

    C'est peut-être pour ça que je n'invente pas de monde mais que je me contente au plus de changer 2-3 paramètres au nôtre...

    Entre temps tu peux ajouter des adieux déchirants et une suspicion de manipulation à mon récit... ;)
    Avec moi, en général, tu seras surprise. Disons qu'un bon bout de temps je te laisse croire que tout se déroule comme dans des histoires mille fois vues et revues et soudain, surprise!!!
  • TNKTNK Messages 783
    Enitram a dit :
    TNK a dit :

    Aïe, le prochain "gros projet" - le techno-thriller - j'en suis au chapitre 39. On a déjà une évasion spectaculaire, une tentative d'évasion, une usurpation d'identité, un discours au pentagone, une dizaines de meurtres, un complot, un complot dans le complot, un secret de famille, trois trahisons, un vol de technologie, un lieu ultrasecret et une agente secrète nommée en hommage à un personnage de Suzanne Gachenot qui se fait couper les mains par une hélice (l'agente, pas Suzanne, hein !)... au niveau speed, ça devrait être "La fille de demain x2" !

    Si tu as les 06 de Spielberg et de Jennifer Lawrence, je prends :)

    Sinon, dans une librairie, tu ranges où les films d'action ?!? En tout cas les miens ?

    Cela dit, tes critiques sont celles qui tombent régulièrement sur 'mazon sur le roman d'un collègue américain (non NP donc non cité ici), et le gars a quand même démarré en autoédition en 2013 pour en être maintenant à 6 romans vendu à 1.000.000 d'exemplaires, et 4 d'entre eux signés avec des majors Hollywoodiennes... précisons que nous avons pris contact entre temps... d'ailleurs l'un des 4 devrait se tourner avec mademoiselle Lawrence...

    (Nota ! j'appelle mon techno-thriller "le gros projet" car j'ai aussi un petit projet, mais celui là ne pourra pas faire NP car il aura 200.000 caractères max, et donc ne pourra pas participer ici, où 400.000 caractères minimum sont requis).

    Enfin pour les trop/pas assez, si tu savais les retours même depuis, ça va du tout au contraire de tout :

    --> Chroniqueur A : L'auteur ne fait qu'effleurer le contenu scientifique de son livre.
    --> Chroniqueur B : L'auteur a fait des recherches scientifiques poussées et fait pleinement le tour de la question.
    --> Chroniqueur C : Oh my god, toute cette science, ça m'en donne le tournis. Au secours !
    --> Un astrophysicien : t'aurais dû préciser que l'univers est homogène au niveau du gigaparsec, andouille !

    Ben qu’est-ce que je disais !!! Même tes post c’est du "100 à l’heure"

    Tiens, je te laisse lire le bilan d'une blogueuse au sujet de mon avril :

    "En bref, ce roman aura su me surprendre en nous proposant des révélations inattendues et originales. Si une certaine lenteur dans l'évolution de l'intrigue est à noter sur une partie de l'histoire, le reste est à la hauteur et nous donne envie d'en apprendre toujours plus."

    La partie en question est la 2nde partie du roman.

    Comme quoi, les gouts et les couleurs :)

  • TNK a dit :
    Enitram a dit :
    TNK a dit :

    Aïe, le prochain "gros projet" - le techno-thriller - j'en suis au chapitre 39. On a déjà une évasion spectaculaire, une tentative d'évasion, une usurpation d'identité, un discours au pentagone, une dizaines de meurtres, un complot, un complot dans le complot, un secret de famille, trois trahisons, un vol de technologie, un lieu ultrasecret et une agente secrète nommée en hommage à un personnage de Suzanne Gachenot qui se fait couper les mains par une hélice (l'agente, pas Suzanne, hein !)... au niveau speed, ça devrait être "La fille de demain x2" !

    Si tu as les 06 de Spielberg et de Jennifer Lawrence, je prends :)

    Sinon, dans une librairie, tu ranges où les films d'action ?!? En tout cas les miens ?

    Cela dit, tes critiques sont celles qui tombent régulièrement sur 'mazon sur le roman d'un collègue américain (non NP donc non cité ici), et le gars a quand même démarré en autoédition en 2013 pour en être maintenant à 6 romans vendu à 1.000.000 d'exemplaires, et 4 d'entre eux signés avec des majors Hollywoodiennes... précisons que nous avons pris contact entre temps... d'ailleurs l'un des 4 devrait se tourner avec mademoiselle Lawrence...

    (Nota ! j'appelle mon techno-thriller "le gros projet" car j'ai aussi un petit projet, mais celui là ne pourra pas faire NP car il aura 200.000 caractères max, et donc ne pourra pas participer ici, où 400.000 caractères minimum sont requis).

    Enfin pour les trop/pas assez, si tu savais les retours même depuis, ça va du tout au contraire de tout :

    --> Chroniqueur A : L'auteur ne fait qu'effleurer le contenu scientifique de son livre.
    --> Chroniqueur B : L'auteur a fait des recherches scientifiques poussées et fait pleinement le tour de la question.
    --> Chroniqueur C : Oh my god, toute cette science, ça m'en donne le tournis. Au secours !
    --> Un astrophysicien : t'aurais dû préciser que l'univers est homogène au niveau du gigaparsec, andouille !

    Ben qu’est-ce que je disais !!! Même tes post c’est du "100 à l’heure"

    Tiens, je te laisse lire le bilan d'une blogueuse au sujet de mon avril :

    "En bref, ce roman aura su me surprendre en nous proposant des révélations inattendues et originales. Si une certaine lenteur dans l'évolution de l'intrigue est à noter sur une partie de l'histoire, le reste est à la hauteur et nous donne envie d'en apprendre toujours plus."

    La partie en question est la 2nde partie du roman.

    Comme quoi, les gouts et les couleurs :)

    Hé oui ! Les goûts et les couleurs...

    J’ai vu que certains lecteurs trouvaient la première partie trop lente, ce qui n’est pas mon cas et apparemment pas celui de cette lectrice.

    Par contre c’est paradoxal mais "une certaine lenteur dans l'évolution de l'intrigue" ne veut pas forcément dire l’exact inverse de "100 à l’heure".

    Trois héros cherchent un trésor sur une île, le roman passe d’un combat contre des pirates, à une éruption de volcan, à une scène d’amour avec une sirène, à une prise d’otage par un crabe mutant, à une pluie de grenouilles roses, à la rencontre avec une sorcière maléfique, etc., etc. Mais à vingt pages de la fin nos trois héros cherchent toujours le trésor sur l’île sans plus d’indice qu’au départ.

    En fait à cause de l’accumulation de scènes d’actions je dirais que c’est du "cent à l’heure"

    L’autre lectrice trouvera peut-être que, sans nouvel indice, l’intrigue tourne en rond (sauf si c’est une île carrée !), d’où "lenteur dans l'évolution de l'intrigue".

    Mais en disant deux choses apparemment contradictoires il n’est pas impossible qu’on ait apprécié les mêmes passages.

    C’est bien pour ça qu’on disait qu’il n’est pas toujours facile pour un lecteur de dire pourquoi il apprécie ou pas un roman.


  • TNKTNK Messages 783
    Enitram a dit :
    TNK a dit :
    Enitram a dit :
    TNK a dit :

    Aïe, le prochain "gros projet" - le techno-thriller - j'en suis au chapitre 39. On a déjà une évasion spectaculaire, une tentative d'évasion, une usurpation d'identité, un discours au pentagone, une dizaines de meurtres, un complot, un complot dans le complot, un secret de famille, trois trahisons, un vol de technologie, un lieu ultrasecret et une agente secrète nommée en hommage à un personnage de Suzanne Gachenot qui se fait couper les mains par une hélice (l'agente, pas Suzanne, hein !)... au niveau speed, ça devrait être "La fille de demain x2" !

    Si tu as les 06 de Spielberg et de Jennifer Lawrence, je prends :)

    Sinon, dans une librairie, tu ranges où les films d'action ?!? En tout cas les miens ?

    Cela dit, tes critiques sont celles qui tombent régulièrement sur 'mazon sur le roman d'un collègue américain (non NP donc non cité ici), et le gars a quand même démarré en autoédition en 2013 pour en être maintenant à 6 romans vendu à 1.000.000 d'exemplaires, et 4 d'entre eux signés avec des majors Hollywoodiennes... précisons que nous avons pris contact entre temps... d'ailleurs l'un des 4 devrait se tourner avec mademoiselle Lawrence...

    (Nota ! j'appelle mon techno-thriller "le gros projet" car j'ai aussi un petit projet, mais celui là ne pourra pas faire NP car il aura 200.000 caractères max, et donc ne pourra pas participer ici, où 400.000 caractères minimum sont requis).

    Enfin pour les trop/pas assez, si tu savais les retours même depuis, ça va du tout au contraire de tout :

    --> Chroniqueur A : L'auteur ne fait qu'effleurer le contenu scientifique de son livre.
    --> Chroniqueur B : L'auteur a fait des recherches scientifiques poussées et fait pleinement le tour de la question.
    --> Chroniqueur C : Oh my god, toute cette science, ça m'en donne le tournis. Au secours !
    --> Un astrophysicien : t'aurais dû préciser que l'univers est homogène au niveau du gigaparsec, andouille !

    Ben qu’est-ce que je disais !!! Même tes post c’est du "100 à l’heure"

    Tiens, je te laisse lire le bilan d'une blogueuse au sujet de mon avril :

    "En bref, ce roman aura su me surprendre en nous proposant des révélations inattendues et originales. Si une certaine lenteur dans l'évolution de l'intrigue est à noter sur une partie de l'histoire, le reste est à la hauteur et nous donne envie d'en apprendre toujours plus."

    La partie en question est la 2nde partie du roman.

    Comme quoi, les gouts et les couleurs :)

    Hé oui ! Les goûts et les couleurs...

    J’ai vu que certains lecteurs trouvaient la première partie trop lente, ce qui n’est pas mon cas et apparemment pas celui de cette lectrice.

    Par contre c’est paradoxal mais "une certaine lenteur dans l'évolution de l'intrigue" ne veut pas forcément dire l’exact inverse de "100 à l’heure".

    Trois héros cherchent un trésor sur une île, le roman passe d’un combat contre des pirates, à une éruption de volcan, à une scène d’amour avec une sirène, à une prise d’otage par un crabe mutant, à une pluie de grenouilles roses, à la rencontre avec une sorcière maléfique, etc., etc. Mais à vingt pages de la fin nos trois héros cherchent toujours le trésor sur l’île sans plus d’indice qu’au départ.

    En fait à cause de l’accumulation de scènes d’actions je dirais que c’est du "cent à l’heure"

    L’autre lectrice trouvera peut-être que, sans nouvel indice, l’intrigue tourne en rond (sauf si c’est une île carrée !), d’où "lenteur dans l'évolution de l'intrigue".

    Mais en disant deux choses apparemment contradictoires il n’est pas impossible qu’on ait apprécié les mêmes passages.

    C’est bien pour ça qu’on disait qu’il n’est pas toujours facile pour un lecteur de dire pourquoi il apprécie ou pas un roman.


    Après vérification, par lenteur elle entendait bien : "manque d'action" au sens castagne, violence...

    Pour reprendre ton exemple, si dans ta chasse au trésor un personnage découvrait un 2nd plan de l'île (avec un autre emplacement pour le trésor), si ensuite il découvrait un indice laissant penser que le trésor a déjà été trouvé par d'autres... tout ça fairait avancer l'intrigue, mais ce n'est pas de l'action. Alors que la baston avec les pirates...

    La preuve, les chapitres de baston n'ont pas semblé lents à cette lectrice, alors que ceux basés sur le mystère, l'atmosphère, les suspense (qui vient quand même de temps suspendu) ou quand les deux protagonistes ne sont pas d'accord entre eux, ça lui a semblé lent.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.