Le processus de relecture.

Dans un message précédent, notre @Admin Karine nous a révélé que, une fois un manuscrit sélectionné pour être édité, il est, comme dans toute maison d'édition digne de ce nom, relu afin d'être retravaillé, en bonne intelligence avec l'auteur.

Cette relecture comprend je suppose aussi la traque aux fautes / erreurs occasionnelles qui auraient échappé à la vigilance de l'auteur, non ? (à condition bien sûr qu'elles ne constellent pas le manuscrit au rythme d'une par phrase).

Une faute typique, plus difficile à éviter qu'on ne le pense, est la faute d'attention lors de la dernière relecture. Le cas d'école étant la phrase que l'on corrige, et là, paf, en pleine correction, quelqu'un vient vous interrompre, vous répondez, puis vous vous replongez dans le boulot, ayant oublié un petit détail que vous étiez sur le point de traiter. Résultat : une phrase à moitié retravaillée, avec une jolie erreur de syntaxe en plein milieu, que vous ne remarquez même plus, à force d'avoir la tête dans le guidon. La classe... ou pas !

Exemple :
Le texte avant relecture contient la phrase suivante : "Depuis qu'elle est à la retraite,...".
Sauf que là, en passant sur son texte, l'auteur se dit : "Mouais bof, bien sûr on comprend ce que je veux dire, mais on peut quand même trouver mieux que le verbe être, non ?... Voyons voir... jouir de sa retraite, ce ne serait pas meilleur, comme tournure ?". Alors l'auteur la change, remplaçant "à la retraite" par "jouit de sa retraite".
Et là, v'la que le Grand Garoumpf cosmique se met à pleurer devant son bol de croquettes, quémandant sa nourriture. L'auteur se lève, nourrit l'animal, puis retourne à son traitement de texte, prêt à continuer son travail de relecture.
...sauf que dans son étourderie, il croit avoir terminé le traitement de la phrase précédente, et passe à la suivante. Résultat, il se retrouve avec la oh combien incohérente phrase "Depuis qu'elle EST JOUIT de sa retraite,..."... Pas glop ça. Mais oh combien humain...

Pour peu qu'il relise le travail final un peu vite et hop, validée la grosse faute... pourtant aisément corrigible.

D'après ce que j'ai cru comprendre, si ce genre de fautes ne se répètent pas toutes les cinq lignes, traquer ce genre d'étourderies occasionnelles ferait partie des attributions de ces équipes de relecture travaillant auprès des éditeurs. Ai-je raison ?

Par ailleurs, quelqu'un a-t-il un "truc" efficace pour se débarrasser de ce genre d'erreurs stupides ?

«1

Réponses

  • 34 Réponses sorted by Votes Date Added
  • Bonjour TNK, pour ma part, la relecture finale se fait avec la voix artificielle de Word, la fameuse "Hortense" (équivalent de Siri pour Apple). L'avantage est que tu repères à l'oreille, les fautes qui n'ont pas percuté ton oeil. Le gros désavantage c'est que la voix est monocorde, sans la moindre émotion, légèrement nordique et carrément soporifique ; résultat : plus de 300 pages relues de cette manière te laissent l'impression d'avoir rédiger une longue (très longue) notice de montage IKEA. Autre remarque : corriger une faute en crée effectivement souvent une autre. La relecture est longue et fastidieuse, le niveau de concentration a tendance à baisser au fil des heures, il vaut donc mieux (selon moi) relire un peu chaque jour pour rester le plus vigilant possible. Malgré toutes ces précautions, il reste évidemment toujours quelques fautes et pour celles-là pas d'autre solution que l'indulgence du lecteur...
  • TNKTNK Messages 677
    juin 2018 modifié Vote Up0Vote Down
    Bonjour TNK, pour ma part, la relecture finale se fait avec la voix artificielle de Word, la fameuse "Hortense" (équivalent de Siri pour Apple). L'avantage est que tu repères à l'oreille, les fautes qui n'ont pas percuté ton oeil. Le gros désavantage c'est que la voix est monocorde, sans la moindre émotion, légèrement nordique et carrément soporifique ; résultat : plus de 300 pages relues de cette manière te laissent l'impression d'avoir rédiger une longue (très longue) notice de montage IKEA. Autre remarque : corriger une faute en crée effectivement souvent une autre. La relecture est longue et fastidieuse, le niveau de concentration a tendance à baisser au fil des heures, il vaut donc mieux (selon moi) relire un peu chaque jour pour rester le plus vigilant possible. Malgré toutes ces précautions, il reste évidemment toujours quelques fautes et pour celles-là pas d'autre solution que l'indulgence du lecteur...
    Bon, comme je ne suis qu'un modeste écrivaillon, point de Word chez moi, mais un Open Office qui a l'avantage d'être libre et gratuit... et de faire le job normal d'un traitement de texte.

    Par contre, la méthode me paraît très intéressante, car l'ordinateur - contrairement à un lecteur humain - lira bêtement ce qui est écrit, y compris les erreurs du type que j'ai soulevées, et là, à l'oreille, on les repère bien plus facilement.

    Merci donc pour ce super truc !

    Existe-t-il (je pose la question à tous), un logiciel équivalent à ton Hortense qui pourrait lire n'importe quel document (un .doc ou un .pdf, peu importe) ? Si possible un gratuit ?

    Quant aux quelques unes qui auraient échappé - où aux manus dont les auteurs ne connaissaient pas cette technique (moi par exemple) - comme tu as dit, un peu d'indulgence + une relecture s'il est choisi... merci quoi ! <3

    Edit :

    Pour les amateurs de logiciels gratos qui tournent sous Windows, la solution semble être un logiciel qui se nomme "Balabolka" (téléchargeable ici).

    Pour la voix française, il faut d'abord télécharger le moteur Microsoft Speech (ici en version 11) puis la voix "Hortense" dont Géraldine nous a parlée (disponible ).

  • Ah, cette histoire de lecture à voix haute par un logiciel rejoint ce que j'allais dire : relire soi-même son texte à voix haute. Mais je dirais qu'il est aussi possible de commencer par ne pas faire une lecture en diagonale, en zoomant sur le texte de façon à ce qu'une ligne prenne toute la longueur de l'écran (évidemment, plus l'écran est grand, mieux c'est...), et de lire, voix haute ou non, en prenant le temps de lire chaque lettre, et d'articuler les mots en même temps. Ça permet déjà d'enlever des erreurs, mais aussi de repérer des répétitions, qui passent bien plus facilement entre les mailles du filet des yeux que des oreilles. 

    Pour revenir à ton 1er message, en général dans les maisons d'édition il existe des Correcteurs, dont c'est le métier de "franciser" les textes afin de les rendre "légaux", au sens des règles de grammaire/conjugaison/accords/orthographe de notre langue.
  • Nakãra a dit :
    Ah, cette histoire de lecture à voix haute par un logiciel rejoint ce que j'allais dire : relire soi-même son texte à voix haute. Mais je dirais qu'il est aussi possible de commencer par ne pas faire une lecture en diagonale, en zoomant sur le texte de façon à ce qu'une ligne prenne toute la longueur de l'écran (évidemment, plus l'écran est grand, mieux c'est...), et de lire, voix haute ou non, en prenant le temps de lire chaque lettre, et d'articuler les mots en même temps. Ça permet déjà d'enlever des erreurs, mais aussi de repérer des répétitions, qui passent bien plus facilement entre les mailles du filet des yeux que des oreilles. 

    Pour revenir à ton 1er message, en général dans les maisons d'édition il existe des Correcteurs, dont c'est le métier de "franciser" les textes afin de les rendre "légaux", au sens des règles de grammaire/conjugaison/accords/orthographe de notre langue.
    Le problème avec la relecture (humaine) à voix haute, c'est que tu risques de corriger des erreurs de syntaxe à la volée, sans t'en rendre compte. Alors que le but est justement de t'en rendre comte.
    Avec le logiciel de synthèse vocale, ce dernier te lit ta phrase en l'état, sans rien y corriger. Du coup, tu repères ce genre d'erreurs.
  • Justement en prenant le temps de relire soi-même à voix haute tout en prenant soin d'articuler et de regarder chaque lettre, avec un gros zoom sur l'écran on peut repérer des erreurs quand même, et moins les corriger qu'une simple relecture sans écoute. Ça peut toujours être un premier travail, et parfois de s'écouter prononcer avec le bon ton, ou le bon rythme la phrase change par rapport à la lecture par synthèse vocale.
  • EnitramEnitram Messages 206
    juillet 2018 modifié Vote Up0Vote Down

    Concernant la traque aux fautes, j'ai une question pour les auteurs :

    Je n'ai pris connaissance des rectifications de l'orthographe de 1990 qu'en 2015. J'ai immédiatement pris le parti de ne pas m'en soucier puisque l'ancienne orthographe reste admise. J'ai tant peiné pour l'apprendre, sans arriver à la maitriser, que je n'ai aucune envie de replonger dans une étude rébarbative.

    Les opposants et les défenseurs de ces réformes ont certainement alimentés des débats passionnés et je n'ai pas l'intention de relancer ceux-ci.

    MA QUESTION EST SEULEMENT CELLE-CI : en qualité d'auteur avez-vous tenu compte de ces réformes ou avez-vous la même attitude que moi (c'est-à-dire "basta, j'écris comme je l'ai appris à l'école") ?

    Dernière hypothèse vous n'étiez même pas au courant :))))

  • TNKTNK Messages 677
    juillet 2018 modifié Vote Up0Vote Down
    Enitram a dit :

    Concernant la traque aux fautes, j'ai une question pour les auteurs :

    Je n'ai pris connaissance des rectifications de l'orthographe de 1990 qu'en 2015. J'ai immédiatement pris le parti de ne pas m'en soucier puisque l'ancienne orthographe reste admise. J'ai tant peiné pour l'apprendre, sans arriver à la maitriser, que je n'ai aucune envie de replonger dans une étude rébarbative.

    Les opposants et les défenseurs de ces réformes ont certainement alimentés des débats passionnés et je n'ai pas l'intention de relancer ceux-ci.

    MA QUESTION EST SEULEMENT CELLE-CI : en qualité d'auteur avez-vous tenu compte de ces réformes ou avez-vous la même attitude que moi (c'est-à-dire "basta, j'écris comme je l'ai appris à l'école") ?

    Dernière hypothèse vous n'étiez même pas au courant :))))

    Dernière hypothèse, bien sûr !

    J'ai vaguement entendu parler d'une réforme, mais de là à savoir si elle date de 1990... (ce n'est pas celle où "clé" a été admis à la place de "clef" par exemple ?), mais bon, orthographe réformée ou pas, mes notes en dictée en 1990 étaient... régulières dirais-je ;)

    En ma qualité d'auteur, j'ai tenu compte... de ce que le correcteur orthographique d'Open Office soulignait (et encore, certaines fautes sont passées au travers).

    De toute façon, la prochaine réforme de l'orthographe nous donnera ça (au mieux) ou ça (au pire) ;)

  • TNK a dit :

    Dernière hypothèse, bien sûr !

    J'ai vaguement entendu parler d'une réforme, mais de là à savoir si elle date de 1990... (ce n'est pas celle où "clé" a été admis à la place de "clef" par exemple ?), mais bon, orthographe réformée ou pas, mes notes en dictée en 1990 étaient... régulières dirais-je ;)

    En ma qualité d'auteur, j'ai tenu compte... de ce que le correcteur orthographique d'Open Office soulignait (et encore, certaines fautes sont passées au travers).

    De toute façon, la prochaine réforme de l'orthographe nous donnera ça (au mieux) ou ça (au pire) ;)

    Pitié, pas la deuxième solution   :'( Et encore, imagine qu'elles se mettent en tête d'écrire un bouquin 

    "Lé fyeu de 2min"      ce serait quel genre, de la science-fiction d'horreur ?  ;))))

     

    Je me suis penché sur ce sujet parce que j'ai signalé à un auteur la faute sur charriot (au lieu de chariot) qu'elle avait reproduit à plusieurs reprises. Mais elle n'avait pas fait d'erreur.

     Texte paru au journal officiel du 6 décembre 1990

    L'académie Française a été invitée par le ministre de l'époque à "proposer des retouches et aménagements, correspondant à l’évolution de l’usage, et permettant un apprentissage plus aisé et plus sûr". Cette étude se terminait sur ces mots "Nous souhaitons vivement que soit établi dans les meilleurs délais, … la langue étant chose vivante, il faudra recommencer le travail, dans trente ans, sinon même avant.

    Le premier ministre remercie, félicite pour le délai d'exécution (huit mois), accepte les propositions de rectification, et charge le groupe de travail de leur mise au point définitive pour la fin de l’année. On peut se demander pourquoi ces rectifications, élaborées en 1990, effectives de façon anecdotique depuis, ont été mises en application seulement en 2016 dans l'enseignement (parce que les éditeurs de manuels scolaires n'avaient plus envie d'éditer les deux orthographes peut-être ???).

    Chauvesouris, sagefemme, tirebouchon, hautparleur et autres, sans tiret d'union, je peux comprendre la logique. Nénufar, ognon et porteclé sont difficiles à encaisser mais un relai (au lieu de relais) "parce qu'on dit un balai" ‼!, combattivité (au lieu de combativité), cuisseau (au lieu de cuissot), exéma (au lieu de eczéma) parce que "la suite cz est exceptionnelle en français" ‼!  et sorgo (au lieu de sorgho sous prétexte que c'est une graphie d’origine étrangère) passent encore plus mal.

    Fini abîme, chaîne, croûte, voûte, bûche, on conserve l’accent circonflexe sur a, e, et o, mais sur i et sur u il n’est plus obligatoire, excepté dans ...... des dizaines d'exception …….. ce qui va forcement simplifier les choses ;).

     

    Dorénavant il faudrait, soit que je m'abstienne de signaler les erreurs, soit que j'indique "sous réserve que ça ne fasse pas partie des réformes".


  • Enitram a dit :
    TNK a dit :

    Dernière hypothèse, bien sûr !

    J'ai vaguement entendu parler d'une réforme, mais de là à savoir si elle date de 1990... (ce n'est pas celle où "clé" a été admis à la place de "clef" par exemple ?), mais bon, orthographe réformée ou pas, mes notes en dictée en 1990 étaient... régulières dirais-je ;)

    En ma qualité d'auteur, j'ai tenu compte... de ce que le correcteur orthographique d'Open Office soulignait (et encore, certaines fautes sont passées au travers).

    De toute façon, la prochaine réforme de l'orthographe nous donnera ça (au mieux) ou ça (au pire) ;)

    Pitié, pas la deuxième solution   :'( Et encore, imagine qu'elles se mettent en tête d'écrire un bouquin 

    "Lé fyeu de 2min"      ce serait quel genre, de la science-fiction d'horreur ?  ;))))

     

    Je me suis penché sur ce sujet parce que j'ai signalé à un auteur la faute sur charriot (au lieu de chariot) qu'elle avait reproduit à plusieurs reprises. Mais elle n'avait pas fait d'erreur.

     Texte paru au journal officiel du 6 décembre 1990

    L'académie Française a été invitée par le ministre de l'époque à "proposer des retouches et aménagements, correspondant à l’évolution de l’usage, et permettant un apprentissage plus aisé et plus sûr". Cette étude se terminait sur ces mots "Nous souhaitons vivement que soit établi dans les meilleurs délais, … la langue étant chose vivante, il faudra recommencer le travail, dans trente ans, sinon même avant.

    Le premier ministre remercie, félicite pour le délai d'exécution (huit mois), accepte les propositions de rectification, et charge le groupe de travail de leur mise au point définitive pour la fin de l’année. On peut se demander pourquoi ces rectifications, élaborées en 1990, effectives de façon anecdotique depuis, ont été mises en application seulement en 2016 dans l'enseignement (parce que les éditeurs de manuels scolaires n'avaient plus envie d'éditer les deux orthographes peut-être ???).

    Chauvesouris, sagefemme, tirebouchon, hautparleur et autres, sans tiret d'union, je peux comprendre la logique. Nénufar, ognon et porteclé sont difficiles à encaisser mais un relai (au lieu de relais) "parce qu'on dit un balai" ‼!, combattivité (au lieu de combativité), cuisseau (au lieu de cuissot), exéma (au lieu de eczéma) parce que "la suite cz est exceptionnelle en français" ‼!  et sorgo (au lieu de sorgho sous prétexte que c'est une graphie d’origine étrangère) passent encore plus mal.

    Fini abîme, chaîne, croûte, voûte, bûche, on conserve l’accent circonflexe sur a, e, et o, mais sur i et sur u il n’est plus obligatoire, excepté dans ...... des dizaines d'exception …….. ce qui va forcement simplifier les choses ;).

     

    Dorénavant il faudrait, soit que je m'abstienne de signaler les erreurs, soit que j'indique "sous réserve que ça ne fasse pas partie des réformes".


    "La fyeu de 2min" ? ... nous informerait des origines méridionales de l'auteur, vu que chez nous, on ne mais pas le "eu" à "fy" ;) Chez nous, ça serait plutôt "Laafi 2 Teuhmain". Nuance.

    Remarque, même moi, pendant tout le temps de la rédaction du livre, le fichier portait le nom laconique de "lf2d.doc"...

    Par ailleurs, ton hypothèse suppose que le Y survive à cette réforme, ce dont on peut douter en regardant >ici< la suite de la 2nde vidéo ! N'empêche que l'une de ces dames a réussi à se faire publier chez Robert Laffont, elle... qui parmi les auteurs ici présents peut en dire autant ? :s

    Quant aux trente ans après la réforme de 1990, on y est ! Anfin je vé poufoir ékrir komsa san kon diz ke je fé dé fote !
    Cela dit, pour le mot relais, j'en suis resté à la version avec le s final, désolé pour la réforme de '90. Ognon j'ai du mal aussi... mais bon, tu verras dans la vidéo ci-dessus que je ne suis pas le seul (mais pas tout à fait pour les mêmes raisons :) )


  • Oula... le pire pour moi c'est nénuphar je crois bien. Mais dans mes messages mails etc je continueraient toujours d'écrire comme je l'ai appris, et comment les dictionnaires me l'ont appris. De toute manière ces orthographes pré-réforme sont tellement ancrées chez nous (je parle de ceux sachant écrire), que ces nouvelles versions pour beaucoup resteront considérées comme des fautes. Et toujours enseignées comme avant. 

    Ce qui est débile c'est que le texte même dit qu'il ne sera plus d'actualité dans 30 ans. Alors pourquoi vouloir le mettre en place à l'arrivée de sa date de péremption. Personne n'en a jamais tenu compte, et ce depuis 30ans. Ce n'est pas le moment de commencer aujourd'hui, justement parce qu'il a perdu sa pertinence (et puis tout le monde est censé apprendre à écrire. On ne va pas simplifier la langue juste pour les 3 gigolos du fond de la classe qui n'écoutent jamais et trouvent ça "tro konpliké le fren C" (je sais que c'est peut-être aussi dans le but d'aider les personnes ayant elles des problèmes, comme la dyslexie)).
  • TNK a dit :
    "La fyeu de 2min" ? ... nous informerait des origines méridionales de l'auteur, vu que chez nous, on ne mais pas le "eu" à "fy" ;) Chez nous, ça serait plutôt "Laafi 2 Teuhmain". Nuance





    chez moi (enfin le chez moi d'avant) on aurait dit

     "El' File ed'main",   ou selon les coins  "El' Maguette ed'main", finalement les idiomes locaux étaient quand même plus savoureux :D



  • TNKTNK Messages 677
    juillet 2018 modifié Vote Up0Vote Down
    Enitram a dit :
    TNK a dit :
    "La fyeu de 2min" ? ... nous informerait des origines méridionales de l'auteur, vu que chez nous, on ne mais pas le "eu" à "fy" ;) Chez nous, ça serait plutôt "Laafi 2 Teuhmain". Nuance





    chez moi (enfin le chez moi d'avant) on aurait dit

     "El' File ed'main",   ou selon les coins  "El' Maguette ed'main", finalement les idiomes locaux étaient quand même plus savoureux :D



    Si on compte les idiomes locaux, chez moi ça donnerait surtout "S'maïdlé us maurga".

    Et le début du roman aurait été :

    "D'chugela geht em Vincent si flaïch ihna, on seucht sr a wag wo bleut on schmartz dor sini organas.
    Do ech's and...
    Rachti longa, léngi longa, on dr'no schloss, gratt bim Hartz.
    On wenn ma weiss das es gratt a hartzlé gschert wo'nn do ahna brocht het, am falcha platz en dr falchi zitt. Das alles waga ra attachée de presse us Schwéda, wo Metal Musik garn het, wo'nr for a paar dag of da réseaux sociaux het leïra chenna.
    Obwhol'r net sehr Rock igstellt ech, hett'r sr zwei tickets fers konzart fo da Eagles of Death Metal of'm schwartzmarkt gchauft, om si schatzelé zo charmiera.
    Das hett si jo gscharmiert.
    Oder net.
    Wahrend as er of si wardet, faur'm Kontzertsahl, chont a SMS vo sini hoffniga zrschmattret..."

    Bref, je crois que j'ai bien fait de proposer la version française pour les NP, quand même ! ;)

    Sinon, ton pronostic pour France - Belgique ? ;)

    NB : Certains éditeurs locaux proposent des traductions en Alsacien des grands succès de l'édition, il y a donc un lectorat pour ça :)
  • EnitramEnitram Messages 206
    juillet 2018 modifié Vote Up0Vote Down
    TNK a dit :
    Bref, je crois que j'ai bien fait de proposer la version française pour les NP, quand même !

    Sinon, ton pronostic pour France - Belgique ? ;)

    Je ne suis pas surprise qu'il y ait un lectorat pour ces traductions. Je suis incapable de parler le patois tournaisien (hé oui je suis née à Tourcoing donc en France mais on y parlait un patois de l'autre côté de la frontière), par contre je me régale souvent à essayer de déchiffrer des écrits patoisants (patois n'étant pas péjoratif pour moi).

    France-Belgique ? pas fana de sport (mon insulte préférée est "sportif !" ce qui t'indique le niveau de mon amour pour le sport, que ce soit le foot ou n'importe quel autre) mais ce sont deux pays chers à mon cœur donc je ne trancherais pas

    Pour la version Française sur NP : je confirme, tu as nettement plus de chances d'avoir des lecteurs ;)))))))





  • Enitram a dit :
    TNK a dit :
    Bref, je crois que j'ai bien fait de proposer la version française pour les NP, quand même !

    Sinon, ton pronostic pour France - Belgique ? ;)

    Je ne suis pas surprise qu'il y ait un lectorat pour ces traductions. Je suis incapable de parler le patois tournaisien (hé oui je suis née à Tourcoing donc en France mais on y parlait un patois de l'autre côté de la frontière), par contre je me régale souvent à essayer de déchiffrer des écrits patoisants (patois n'étant pas péjoratif pour moi).

    France-Belgique ? pas fana de sport (mon insulte préférée est "sportif !" ce qui t'indique le niveau de mon amour pour le sport, que ce soit le foot ou n'importe quel autre) mais ce sont deux pays chers à mon cœur donc je ne trancherais pas

    Pour la version Française sur NP : je confirme, tu as nettement plus de chances d'avoir des lecteurs ;)))))))





    En fait, le lectorat "en alsacien" se situe davantage dans le Bas-Rhin, où ce patois est bien plus vivant que chez nous, même si le nôtre (l'alsacien du Haut-Rhin n'est pas le même que celui du Bas-Rhin) est plus proche de la langue mère, ce qui permet de se débrouiller dans pas mal de pays du Nord (Hollande, Suède, Danemark...), même si ça ne sert plus à rien de nos jours étant donné que dans ces pays, tout le monde parle l'anglais...

    Dans mon village aussi, avec nos plus de 100 nationalités pour 4000 habitants, pour se faire comprendre, ça sera bientôt davantage "The tomorrow girl" que "La fille de demain"...

    Oh, rassure toi, je ne suis pas un fan de foot hardcore. Je suis juste les grandes compets comme l'Euro ou le Mundial.
  • Je me sens un peu seule avec mon seul français entre vous 2...

    (A la limite je peux me consoler avec mon patois italien)

    Si la belgique gagne, au moins, on arrêtera d'être harcelés de partout avec le foot  :p
  • Nakãra a dit :
    Je me sens un peu seule avec mon seul français entre vous 2...

    (A la limite je peux me consoler avec mon patois italien)

    Si la belgique gagne, au moins, on arrêtera d'être harcelés de partout avec le foot  :p
    Y a bien l'argot à Paris, non ?

    Sinon, rassure toi : ici on parle surtout l'Alsacien pour communiquer avec les séniors... ou pour le jardinage, car comme ce sont nos grand mères qui nous ont appris le nom des plantes, et qu'elles ne parlaient que l'alsacien... du coup, il y a beaucoup de fleurs communes dont je ne connais pas le nom... en Français !

    Par exemple, chez nous, personne ne te parlera d'une Nigelle (une fleur d'été), mais de "Grittlééndrheck". Pas sûr qu'on y gagne ni au niveau facilité ni au niveau de la sonorité...

    Si la Belgique devait gagner, ça ne changera rien à la frénésie footballistique. Par contre rassure-toi : dimanche prochain, quoi qu'il arrive, c'est fini !
  • Peut-être qu'il y en a, mais ce n'est pas flagrant, et un français d'une autre région le comprendra. Je ne pense pas qu'il y ait d'expressions typiquement parisiennes... puisque toutes les personnes que je connais, de proche banlieue ou paris, parlent le français "classique"

    Il faut être un habitué pour maîtriser cette prononciation...

    Si la belgique gagne ça changerait quand même : on se tairait. Il y aurait moins de discussions et de fanfaronnade que si on gagne. Et si par malheur la france gagne dimanche... déjà qu'à chaque coupe du monde tout le monde reparle de 98, alors là il n'y aura plus aucun autre sujet de conversation :'(
  • Nakãra a dit :
    Peut-être qu'il y en a, mais ce n'est pas flagrant, et un français d'une autre région le comprendra. Je ne pense pas qu'il y ait d'expressions typiquement parisiennes... puisque toutes les personnes que je connais, de proche banlieue ou paris, parlent le français "classique"

    Il faut être un habitué pour maîtriser cette prononciation...

    Si la belgique gagne ça changerait quand même : on se tairait. Il y aurait moins de discussions et de fanfaronnade que si on gagne. Et si par malheur la france gagne dimanche... déjà qu'à chaque coupe du monde tout le monde reparle de 98, alors là il n'y aura plus aucun autre sujet de conversation :'(
    Non non. Dans certains coins de Paris et de sa banlieue, on parle le Français de Secret Story ou des Anges de la Télé réalité. Et là, pour mes parents, faut sous-titrer...

    Ah c'est sûr que prononcer notre idiome, c'est coton, d'autant plus qu'il existe des sonorités assez bizarres, à quelque part entre la A, le O, et le "AN", qui à ma connaissance n'existent dans aucune autre langue... et dont nous abusons grave !

    Quand à nos noms de patelins... dans notre seule ex-région-Alsace, nous avons Ichtratzheim, Schiltigheim, Scharrachbergheim, Lautenbachzell, Helfrantzkirch, Voegtlinshoffen, Oberkutzenhausen, Schwindratzheim, Krautersgerstheim, Souffelweyersheim, Mittelschaeffolsheim, Breuschwickersheim et Pfulgriesheim.
    Si tu arrives à lire tous ces noms du premier coup, tu auras droit à un exemplaire gratos dédicacé de "La fille"... si les NP l'éditent :) D'ailleurs scoop : la fille qui m'a inspiré le personnage principal de "La fille de demain" a vécu quelques années dans l'un de ces patelins...

    J'ajouterais à cette liste Mittelelsassheim-le-haut et Mittelelsassheim-le-bas, villages imaginaires où se situe l'action d'un de mes prochains écrits ;)

    Pour finir, je vais me permettre un peu de commentaire sportif :
    Charlène Perrier télécharge le manuscrit, elle chausse ses lunettes, passe les pages et oui, oui, elle s'apprête à déposer une fiche de lecture, mais non, déjà Jean-Marie Melin la rattrape et repart en contre, tandis que derrière lui Cara Gaspé remonte en flèche, déposant deux fiches de lecture d'un coup. Le doublé. @Enitram et Angy81 restent stables avec leurs quatre livres évalués, le tout sous l'oeil avisé de l'arbitre @Admin Karine qui veille au bon déroulement de la partie...
  • Oui enfin ce français là des anges (malheureusement) il n'y a pas que dans paris qu'on le parle... et il parait presque être du théâtral, mais parlé par de mauvais acteurs. Sinon ce qu'on appelle plus classiquement accent parisien je dirais que ce sont les gens qui pètent plus haut que leurs fesses (restons polis) et qui rajoutent des "euh" à la fin des mots sans raison. 

    Crois-le ou pas mais j'ai réussi à tout lire du 1er coup, à voix haute ! (Merci mes 5ans d'allemand hihihi)
  • Nakãra a dit :
    Oui enfin ce français là des anges (malheureusement) il n'y a pas que dans paris qu'on le parle... et il parait presque être du théâtral, mais parlé par de mauvais acteurs. Sinon ce qu'on appelle plus classiquement accent parisien je dirais que ce sont les gens qui pètent plus haut que leurs fesses (restons polis) et qui rajoutent des "euh" à la fin des mots sans raison. 

    Crois-le ou pas mais j'ai réussi à tout lire du 1er coup, à voix haute ! (Merci mes 5ans d'allemand hihihi)
    Oui oui, je sais bien. Le "Français des anges" se parle aussi ici... et non, l'émission en elle même n'est pas si fake que ça, même si certaines scènes sont rejouées pour la caméra. Que veux-tu, quand on réunit des génies sous un même toit...

    Pour la lecture des noms en une traite, je demande à voir, mp3 à l'appui... mais allez, hop, je le considère comme validé, et donc tu auras droit à ton exemplaire de "La fille de demain" dédicacé... si bien sûr le comité de lecture + Karine notre leader suprême décide de l'éditer.
  • J'aurais préféré qu'il y ait plus de fake que d'irl parce que c'est d'un déprimant et d'un affligeant... ça donnerait presque envie d'aller chercher une corde et un tabouret tellement ils nous font honte. 

    Et s'il est refusé sur NP mais publié ailleurs cette proposition tient toujours ?  ;)
  • Nakãra a dit :
    J'aurais préféré qu'il y ait plus de fake que d'irl parce que c'est d'un déprimant et d'un affligeant... ça donnerait presque envie d'aller chercher une corde et un tabouret tellement ils nous font honte. 

    Et s'il est refusé sur NP mais publié ailleurs cette proposition tient toujours ?  ;)
    Pour connaître quelques personnes de télé-réalité (une academycienne - une ancienne de la Starac quoi ! a même relu mon manu'), je peux t'assurer qu'ils sont comme ça "en vrai" ! Cela ne veut pas dire qu'ils sont tous crétins, loin de là, mais ce ne sont que rarement des lumières ou des gens cultivés. Par exemple encore le mois dernier j'ai détonné dans cette société en révélant qu'avant Olivia Newton-John (Une chanteuse des années 70-80), quand on se réfère à "Newton", on parle en général d'Isaac Newton, le physicien anglais qui a découvert la gravitation.

    Oui bien sûr, ma proposition tient toujours, quelque soit la maison d'édition sérieuse qui le prendrait. Mais pour l'instant, je tente les NP. Si ça foire, j'essaierai de voir ailleurs.
  • Ah bah ça ne m'étonne pas pour Newton quand on voit les quizz de culture G qu'ils font, et que certains ne savent pas combien de lettres il y a dans l'alphabet... Le pire quand même c'est qu'ils gagnent leur vie comme ça, ils ont des salaires incroyables juste pour montrer à quel point l'évolution est lente, puisque malgré nos milliers d'années d'existence nous avons toujours des individus dont l'intellect est plus proche du caillou que de la plante...

    On espère pour l'édition. Un espoir que tous les auteurs se partagent.
  • Eh oui, ils me rappellent le film "Idiocracy", l'un des meilleurs de ces dernières années, dont tu trouveras le tonitruant début >ici< (au cas où tu n'aurais pas vu ce chef d'oeuvre !)

    Quant à l'espoir des auteurs, sache que parfois, une fiche de lecture peut faire la différence ;)
  • Ça a l'air d'une pépite ce film au vu de l'intro. Il faudrait que je l'ajoute à ma liste ;)

    Oh je sais bien qu'une fiche peut faire la différence ;)
  • Nakãra a dit :
    Ça a l'air d'une pépite ce film au vu de l'intro. Il faudrait que je l'ajoute à ma liste ;)

    Oh je sais bien qu'une fiche peut faire la différence ;)
    Le pitch du film est génial. Avec le temps, l'humanité devient... de plus en plus conne. Et quand une expérience d'hibernation entamée en 2005 avec comme cobayes deux "américains moyens" (un soldat pas très fut-fut et une pute) foire et dure en fait non pas un an mais 500, quand les deux hibernés se réveillent, en 2505 donc, ils sont - et de loin - les deux êtres humains les plus intelligents de la planète !
    Mais comment vont-ils survivre... parmi les cons ?

    Tu pourras le trouver chez tous les bons vendeurs de DVD :)

    Rassure-toi, ma fille de demain ne sort pas de ce demain là ;)
  • Ils sont bêtes chez nous mais intelligents dans le futur... comme on dit chez les aveugles les borgnes sont rois
  • Nakãra a dit :
    Ils sont bêtes chez nous mais intelligents dans le futur... comme on dit chez les aveugles les borgnes sont rois
    C'est en gros le principe de ce film drolissime !
  • Une comédie questionnant notre futur sous couvert de documentaire...
  • Nakãra a dit :
    Une comédie questionnant notre futur sous couvert de documentaire...
    Ce n'est pas un documentaire, c'est un film "film". Par contre, après l'élection de Trump, son scénariste aurait déclaré qu'il ne pensait pas voir de son vivant sa fiction se muer en documentaire...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.