Quel est votre roman favori ?

2»

Réponses

  • Les meilleurs se font toujours attendre ! 

    xD

    Je taquine ! C'est une blague ! Je suis impatiente, en réalité. Maintenant que j'ai accouché du vrai bébé, j'ai hâte que le bébé manuscrit vole de ses propres ailes lol. 

    Je suis d'accord pour le MP ! Je l'attends :) 
  • Les meilleurs se font toujours attendre ! 

    xD

    Je taquine ! C'est une blague ! Je suis impatiente, en réalité. Maintenant que j'ai accouché du vrai bébé, j'ai hâte que le bébé manuscrit vole de ses propres ailes lol. 

    Je suis d'accord pour le MP ! Je l'attends :) 
    Faudra bien calliner ton bébé manuscrit aussi... comme le vrai en somme :) Faudra lui donner à manger (des évals), à boire (des coups de coeur)... tout pareil quoi :)
  • "Replay" de Ken Grimwood
  • Très dur de choisir alors voici une petite liste de gros gros coup de cœur :

    - "Rouge Brésil" de Jean-Christophe Rufin
    - "Le rêve du celte" de Mario Vargas Llosa
    - "règne animal" de Jean-Baptiste Del Amo
    - "Au revoir là haut" de Pierre Lemaitre 
    - serie "Les rois maudits" de Maurice Druon
    -"Voyage au bout de la nuit" de Celine
    - " l'archipel d'une autre vie" de Andreï Makine

    Désolé, je ne sais pas faire court mais je me suis restreint quand même
  • Les Enfants Terribles de Jean Cocteau, m'ont fait réaliser très tôt à quel point j'aimais l'introspection. A tel point que j'ai l'impression ne pas trop avoir ma place ici...
  • Hyperion (la saga entière) de Simmons. Un kif de SF, avec ce qui faut d'univers poétique pour en faire un chef d'oeuvre à mes yeux.

    Fondation (là aussi la saga) d'Asimov. Anticipation visionnaire (les bases de l'IA) jusqu'au Space Opera.

    Le seigneur des Anneaux de Tolkien... dois-je expliquer :-p ? Père fondateur de la fantasy pour moi.

    La nuit des temps de Barjavel. Amour et SF, le mariage qui semble le mieux m'imprégner des années après.

  • Nous avons deux nouveaux gagnants, deux personnes capables de faire un choix entre leurs amours littéraires, de ne donner qu'un seul titre, pas une saga ni une liste comme nous l’avons fait en général :/ ... même en nous limitant :'( . (Myriam_Savary, TNK, Enitram, Gwendoline, Boveix Jean-Claude, Mickael BAUDOIN, MaelleD, DE SOUSA Marion, J. F. Sibar, Komboloi, Atlas Johan)

    Bravo donc pour VERNON ANTHONY  (Replay" de Ken Grimwood) et Druard Sophie  (Les Enfants Terribles de Jean Cocteau), qui rejoignent  Ju  (Les Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos !) et  Legrain Caroline  (« Les Thanatonautes » de Bernard Werber.) dans le clan très fermé des personnes capables de répondre à cette question-piège sans s’enflammer.

    En tout cas, ça donne des idées de lecture, certains auteurs m'étaient totalement inconnus

  • Enitram a dit :

    Nous avons deux nouveaux gagnants, deux personnes capables de faire un choix entre leurs amours littéraires, de ne donner qu'un seul titre, pas une saga ni une liste comme nous l’avons fait en général :/ ... même en nous limitant :'( . (Myriam_Savary, TNK, Enitram, Gwendoline, Boveix Jean-Claude, Mickael BAUDOIN, MaelleD, DE SOUSA Marion, J. F. Sibar, Komboloi, Atlas Johan)

    Bravo donc pour VERNON ANTHONY  (Replay" de Ken Grimwood) et Druard Sophie  (Les Enfants Terribles de Jean Cocteau), qui rejoignent  Ju  (Les Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos !) et  Legrain Caroline  (« Les Thanatonautes » de Bernard Werber.) dans le clan très fermé des personnes capables de répondre à cette question-piège sans s’enflammer.

    En tout cas, ça donne des idées de lecture, certains auteurs m'étaient totalement inconnus

    S'il t'en faut qu'un, je te dirai La nuit des temps de Barjavel.
    Voilà. Je rejoins la secte de ceux qui savent choisir.

    En attendant, chez un voisin, C'est arrivé en avril est en passe de devenir son roman favori ;)
  • Ha ha bien vu Enitram, en lisant le fil j'avais perdu la nuance de la question. Alors je dis Hyperion :)
  • Afficher limage source


    Mais c'est vraiment injuste pour les autres, car il s'agit simplement du premier livre adulte que j'ai lu (autour de mes huit-neuf ans). Et relu. Et re(*mille) lu.

  • Emamka a dit :

    Afficher limage source


    Mais c'est vraiment injuste pour les autres, car il s'agit simplement du premier livre adulte que j'ai lu (autour de mes huit-neuf ans). Et relu. Et re(*mille) lu.

    Mon préféré chez lui reste le "Papillon des étoiles"...
  • Mais c'est impossible de ne citer qu'un seul roman puisque nous avons été influencé à des âges différents et les enfants et adolescents que nous étions ne sont pas les adultes que nous sommes aujourd'hui...

    Je vais donc être obligée d'en citer deux :
    Mon premier choc littéraire et je parle bien de choc, c'est "Oui-oui, chauffeur de taxi". Alors oui, je sais, ça ressemble à une réplique de film comique, et pourtant, je n'avais que 6 ans quand ce livre m'est tombé entre les mains mais je me souviens encore du choc ressenti à la découverte de cette intrigue. J'ai découvert ce soir-là que la lecture ouvrait des portes de sensations, d'émotions et de palpitations.

    Je dois passer les influences adolescentes puisqu'il faut élaguer,  elles comprennent comme beaucoup de monde ici Barjavel et Werber, mais il y a un auteur dont je lis la série depuis que j'ai 20 ans (et j'en ai 46), dont je continue à suivre les sorties tous les deux ans et que j'ai lu, relu, en français en anglais, en audiobook anglais, il s'agit D'Elizabeth Georges et sa série des enquêtes de Thomas Linley.

    Ma passion pour cette auteure est un comble car je ne lis (et ne regarde) en général pas de fictions violentes, dans lesquelles des êtres humains tuent d'autres êtres humains, pourtant cette série suit la vie de deux inspecteurs de scotland yard dans un Londres contemporain (enfin, le Londres des années 90 jusqu'à nos jours), heureusement pour moi les enquêtes ne s'attardent pas sur le meurtre mais sur la psychologie des protagonistes et c'est excellemment bien écrit. Elizabeth George est mon maître en écriture, elle sait comme personne "Show and not tell" : "montrer et pas raconter", c'est à dire que lorsqu'un personnage a de l'humour, même lorsque c'est un personnage secondaire qu'on ne rencontre qu'une fois dans le roman, elle n'a pas besoin de nous dire : "il avait beaucoup d'humour", elle met dans sa bouche une réplique qui nous fait éclater de rire. Lorsqu'un personnage est inquiet, on le sent en le voyant vivre, lorsqu'un personnage est charmeur on est charmé... j'aimerais dire "tout simplement" sauf que c'est sans doute la chose la plus difficile à réaliser lorsqu'on écrit.
  • Je vais choisir selon mes lectures du moment :

    Le nom du vent

    Je l'ai pris récemment sur un conseil et avec l'occasion de la très belle réédition intégrale de Bragelonne. Je ne sais plus s'il a fait l'objet d'une nouvelle traduction ou si c'est juste une réédition mais... Un délice. Une écriture tellement fluide. J'ai très rarement vu ça. Il y a vraiment quelque chose dans le style... Et je pense autant à l'auteur qu'au traducteur. Certes quand le texte de base est bon ça aide, mais une mauvaise traduction peut totalement le détruire. Heureusement que ce n'est pas le cas ici. Publié en 2007, je trouve que c'est un nouveau courant d'air pur dans le genre. L'histoire commence de manière plutôt originale, les évènements s'enchaînent, de manière simplement naturelle : avec la brutalité qu'ils reflètent, les coupures dont ils sont responsables, les émotions qu'ils véhiculent. Alors que parfois sur la fantasy le premier tome ne sert qu'à mettre en place l'histoire (mais je ne l'ai pas fini, et comme cette intégrale regroupe les 3 tomes... Mais je n'ai pas encore terminé le 1er je crois).

    Un autre gros point positif : on nous immerge totalement dans l'univers. Par exemple, le concept de "semaine" n'existe pas. Il y a différentes unités de temps, différentes appellations, mais jamais elles ne sont expliquées, ce qui casse parfois un peu le 4e mur. Ici non, c'est au lecteur de s'y habituer et comprendre (ce qui arrive très vite je vous rassure). Je dirais que vraiment c'est nécessaire de le lire. Le mythologie du monde est aussi racontée de manière très bien dosée et répartie. Ça ne fait pas du tout récit, par exemple le personnage qui lit un texte et donc la transmission au lecteur du nom des dieux etc. Non. Ici c'est de manière beaucoup plus subtile, et simplement, réaliste.

    Je ne crois pas qu'il y ait de dragon @Enitram ;) mais Le nom du vent est pour moi bien meilleur que certains livres avec des dragons. Même la magie présente n'est en pas vraiment par certains points.


    Ce livre, pour le résumé simplement : c'est votre pâtisserie préférée !

  • Nakãra a dit :

    Je vais choisir selon mes lectures du moment :

    Le nom du vent

    Je l'ai pris récemment sur un conseil et avec l'occasion de la très belle réédition intégrale de Bragelonne. Je ne sais plus s'il a fait l'objet d'une nouvelle traduction ou si c'est juste une réédition mais... Un délice. Une écriture tellement fluide. J'ai très rarement vu ça. Il y a vraiment quelque chose dans le style... Et je pense autant à l'auteur qu'au traducteur. Certes quand le texte de base est bon ça aide, mais une mauvaise traduction peut totalement le détruire. Heureusement que ce n'est pas le cas ici. Publié en 2007, je trouve que c'est un nouveau courant d'air pur dans le genre. L'histoire commence de manière plutôt originale, les évènements s'enchaînent, de manière simplement naturelle : avec la brutalité qu'ils reflètent, les coupures dont ils sont responsables, les émotions qu'ils véhiculent. Alors que parfois sur la fantasy le premier tome ne sert qu'à mettre en place l'histoire (mais je ne l'ai pas fini, et comme cette intégrale regroupe les 3 tomes... Mais je n'ai pas encore terminé le 1er je crois).

    Un autre gros point positif : on nous immerge totalement dans l'univers. Par exemple, le concept de "semaine" n'existe pas. Il y a différentes unités de temps, différentes appellations, mais jamais elles ne sont expliquées, ce qui casse parfois un peu le 4e mur. Ici non, c'est au lecteur de s'y habituer et comprendre (ce qui arrive très vite je vous rassure). Je dirais que vraiment c'est nécessaire de le lire. Le mythologie du monde est aussi racontée de manière très bien dosée et répartie. Ça ne fait pas du tout récit, par exemple le personnage qui lit un texte et donc la transmission au lecteur du nom des dieux etc. Non. Ici c'est de manière beaucoup plus subtile, et simplement, réaliste.

    Je ne crois pas qu'il y ait de dragon @Enitram ;) mais Le nom du vent est pour moi bien meilleur que certains livres avec des dragons. Même la magie présente n'est en pas vraiment par certains points.


    Ce livre, pour le résumé simplement : c'est votre pâtisserie préférée !

    Tu as réussi à me donner envie de le lire, je le note pour le prochain achat
  • Nakãra a dit :

    Le nom du vent

    Un autre gros point positif : on nous immerge totalement dans l'univers. Par exemple, le concept de "semaine" n'existe pas. Il y a différentes unités de temps, différentes appellations, mais jamais elles ne sont expliquées, ce qui casse parfois un peu le 4e mur. Ici non, c'est au lecteur de s'y habituer et comprendre (ce qui arrive très vite je vous rassure). Je dirais que vraiment c'est nécessaire de le lire. Le mythologie du monde est aussi racontée de manière très bien dosée et répartie. Ça ne fait pas du tout récit, par exemple le personnage qui lit un texte et donc la transmission au lecteur du nom des dieux etc. Non. Ici c'est de manière beaucoup plus subtile, et simplement, réaliste.

    Je ne crois pas qu'il y ait de dragon @Enitram ;) mais Le nom du vent est pour moi bien meilleur que certains livres avec des dragons. Même la magie présente n'est en pas vraiment par certains points.

    Ce livre, pour le résumé simplement : c'est votre pâtisserie préférée !


    Je confirme !!!! Des étoiles plein les yeux ! Merci pour ton partage :) 
  • Ça fait toujours plaisir de partager quelque chose qu'on aime ;)
  • Bonsoir, mon 1er livre est Voyage au centre de la Terre est un roman d'aventures, écrit par Jules Verne.

    Lorsque vous visualisez des images en lisant, rien de mieux et de fantastique ! VIVE LA LECTURE !
  • Quelle question difficile à répondre...

    Justement, comme le disait quelqu'un plus haut, je crois que je retiendrais Voyage au Centre de la Terre, à en choisir un. 
    L'exploration, l'aventure, le mystère, l'impression de découvrir un secret fabuleux qui était enfoui sous nos pieds (littéralement).
    Il m'a beaucoup inspiré pour l'écriture de mon sixième roman, alors je lui dois beaucoup !
  • Un livre que j'ai lu récemment qui se nomme "L'incroyable histoire de Wheeler Burden" de Selden Edwards :).

    Je vous partage la quatrième de couverture, pour ne pas vous spoiler xD : "Wheeler Burden vit à San Francisco en 1988. Il a donc peu de raisons de se réveiller un beau matin à Vienne en 1897. C'est pourtant ce qui lui arrive, de façon totalement inexplicable. Complètement démuni, il décide d'aller consulter un jeune thérapeute viennois, Sigmund Freud. Tandis que celui-ci réfléchit à son cas, Wheeler fait connaissance avec la ville où Mahler et Klimt révolutionnent leurs arts respectifs. Alors qu'il tombe amoureux d'une jeune Américaine de passage, il réalise ce qui est en jeu dans cette curieuse mésaventure : l'incroyable possibilité de changer le destin des siens et, peut-être plus encore, celui de l'humanité tout entière."

    C'est vraie que le résumé fait penser à d'autres œuvres ayant le même thème, mais je trouve que le roman de Selden Edwards est plus philosophique sur ses enjeux.. Au contraire d'Avengers Endgame par exemple, qui préfère jouer sur le spectaculaire.  

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.