Les histoires, une maladie congénitale

2

Réponses

  • TNK a dit : 
    Quant à mon roman qui fera probablement aux alentours de 900.000 pages, c'est probablement le projet le plus hard que j'ai entamé.

    900 000 PAGES  :cold_sweat: :o et après tu oses venir nous dire que tu ne nous pondra pas un énorme pavé :lol::lol:
  • TNKTNK Messages 918
    Nakãra a dit :
    TNK a dit : 
    Quant à mon roman qui fera probablement aux alentours de 900.000 pages, c'est probablement le projet le plus hard que j'ai entamé.

    900 000 PAGES  :cold_sweat: :o et après tu oses venir nous dire que tu ne nous pondra pas un énorme pavé :lol::lol:

    900000 signes bien sûr !!!
  • C'était un très beau lapsus venu à point nommé. Je m'en serais voulue de ne pas le relever, et encore + si quelqu'un d'autre l'avait fait à ma place :'(
  • TNK a dit :

    Non non, son agent ne l'a pas poussé à venir au prix de l'imaginaire, ça aurait été une initiative personnelle, avortée par ailleurs (l'auteur en question a checké l'historique des prix de l'imaginaire et a remarqué que les gagnants ont très majoritairemnt été des 1ers tomes de sagas : Les ailes d'émeraude 1-2-3, L'hayden 1-2, Le royaume d'Esiah 1-2-(3?), Les Syyrs 1-(2?)... et comme il n'a pas l'intention d'écrire une suite à son roman...)

    Dommage cependant qu'il ne participe pas, car son roman, sorte de mélange de Galactica, d'Alien et de Star Trek avec une touche de 2001 a le niveau d'un Arthur C. Clarke au niveau du mystère et d'un Michael Crichton au niveau du rythme et du côté cinématographique. Il aurait fait un parfait prix de l'imaginaire.


    Réponse d'un être surnaturel, intelligent et mature : c'est clair, quel dommage ! Une œuvre aussi inspirée et d'un niveau aussi confirmé aurait probablement illuminé le concours.

    Réponse d'une auteure non-publiée inscrite au concours et qui doit faire ses preuves : OUF ! (merci Seigneur)


    TNK a dit : Quant à mon roman qui fera probablement aux alentours de 900.000 pages, c'est probablement le projet le plus hard que j'ai entamé. Là je viens d'isoler une faiblesse du scénario, à laquelle je vais devoir m'efforcer de trouver une solution (que je pense néanmoins avoir trouvée, mais ça me fait quand même 66 chapitres à revoir en fonction de celle-ci... rassure-toi, je suis plutôt adepte de chapitres courts... en général).

    A noter que l'héroïne de ce dernier aura les cheveux longs, des lunettes presque rondes, et peut-être même un chemisier à fleurs

    Alors, c'est plus drôle car une jeune demoiselle a déjà relevé le lapsus, mais je note quand même que le projet de bible n'est plus si irréaliste !

    PS : Un instant j'ai eu chaud, car j'ai réalisé que je ne portais pas de chemisier à fleurs.


  • TNKTNK Messages 918
    Réponse d'un être surnaturel, intelligent et mature : c'est clair, quel dommage ! Une œuvre aussi inspirée et d'un niveau aussi confirmé aurait probablement illuminé le concours.

    Réponse d'une auteure non-publiée inscrite au concours et qui doit faire ses preuves : OUF ! (merci Seigneur)


    TNK a dit : Quant à mon roman qui fera probablement aux alentours de 900.000 pages, c'est probablement le projet le plus hard que j'ai entamé. Là je viens d'isoler une faiblesse du scénario, à laquelle je vais devoir m'efforcer de trouver une solution (que je pense néanmoins avoir trouvée, mais ça me fait quand même 66 chapitres à revoir en fonction de celle-ci... rassure-toi, je suis plutôt adepte de chapitres courts... en général).

    A noter que l'héroïne de ce dernier aura les cheveux longs, des lunettes presque rondes, et peut-être même un chemisier à fleurs

    Alors, c'est plus drôle car une jeune demoiselle a déjà relevé le lapsus, mais je note quand même que le projet de bible n'est plus si irréaliste !

    PS : Un instant j'ai eu chaud, car j'ai réalisé que je ne portais pas de chemisier à fleurs.
    Rien en garantit néanmoins que le comité éditorial aurait pris le roman SF "Galactica-alike", d'autant qu'ils ont l'air plus orientés fantasy que SF.

    Mon roman de probablement 900.000 signes et heureusement pas page verra à nouveau une fin du monde et un personnage au projet messianique... donc oui, on pourra dire que c'est une bible... voir la première étape de ma reconversion en gourou cosmique vers un nouvel âge réminescent (et surtout rémunérateur !)

    Ah, tu ne portes pas de chemisier à fleur... j'en déduis donc que par contre tu as presque un mètre de cheveux et des lunettes presque rondes :)

  • Détective TNK au taquet !


  • Quelle jolie présentation ! Merci pour ce partage. Mais dis-moi, si tu es à fond dans le zéro tout (sauf utilisation de papier), est-ce à dire que tu écris et travailles tes manuscrits intégralement au stylo sur papier ? Si tu me dis oui, tu vas m'épater !
  • Un mètre de cheveux ?! J'ai quand même un léger doute x) 

    Quelle jolie présentation ! Merci pour ce partage. Mais dis-moi, si tu es à fond dans le zéro tout (sauf utilisation de papier), est-ce à dire que tu écris et travailles tes manuscrits intégralement au stylo sur papier ? Si tu me dis oui, tu vas m'épater !
    Merci beaucoup !  :) 
    Alors, malgré le téléphone à clapet qui a quatorze ans, les toilettes sèches, le chauffage bois, l'absence de liaison au réseau et le jardin T10, avec un papa informaticien j'ai un ordinateur depuis mes 4 ans (Adibou quoi), écrit mon premier livre sur word à 12 et j'ai monté le mien (d'ordinateur) à 14 et... ben il me sert toujours le vieux croûton ! (même s'il est accompagné par un ordinateur un chouilla plus récent pour nous permettre de faire tourner les jeux actuels et d'un internet en 4G). Indispensable, d'autant plus que tous les pages de mes manuscrits sont retouchées... pas loin de 30 fois (avec l'arc narratif sur trois pavés... chaque phrase doit être calculée et recalculée dès le prologue, puis retouchée en permanence, il existe un post sur le forum sur cette manie de la retouche). A la main, ce n'est pas du papier qu'il me faudrait mais un exosquelette pour remplacer les tendons... 
    Par contre, j'ai en parallèle dessiné certains éléments à la main (carte du monde, croquis des personnages...) mais c'est totalement intime :p 
  • Emamka a dit :
    Un mètre de cheveux ?! J'ai quand même un léger doute x) 

    Quelle jolie présentation ! Merci pour ce partage. Mais dis-moi, si tu es à fond dans le zéro tout (sauf utilisation de papier), est-ce à dire que tu écris et travailles tes manuscrits intégralement au stylo sur papier ? Si tu me dis oui, tu vas m'épater !
    Merci beaucoup !  :) 
    Alors, malgré le téléphone à clapet qui a quatorze ans, les toilettes sèches, le chauffage bois, l'absence de liaison au réseau et le jardin T10, avec un papa informaticien j'ai un ordinateur depuis mes 4 ans (Adibou quoi), écrit mon premier livre sur word à 12 et j'ai monté le mien (d'ordinateur) à 14 et... ben il me sert toujours le vieux croûton ! (même s'il est accompagné par un ordinateur un chouilla plus récent pour nous permettre de faire tourner les jeux actuels et d'un internet en 4G). Indispensable, d'autant plus que tous les pages de mes manuscrits sont retouchées... pas loin de 30 fois (avec l'arc narratif sur trois pavés... chaque phrase doit être calculée et recalculée dès le prologue, puis retouchée en permanence, il existe un post sur le forum sur cette manie de la retouche). A la main, ce n'est pas du papier qu'il me faudrait mais un exosquelette pour remplacer les tendons... 
    Par contre, j'ai en parallèle dessiné certains éléments à la main (carte du monde, croquis des personnages...) mais c'est totalement intime :p 

    Tu me rassures !
    Je suis toujours admirative des écrivains à la Balzac ou Dumas qui réécrivaient leurs romans fleuve à la main. La modernité a modifié nos façons de créer, les mots coulent plus vite lorsqu'ils sont tapés alors que ces auteurs devaient les savourer différemment lorsqu'ils étaient écris à la plume...
    Moi aussi j'ai la manie de la retouche, je réécris en moyenne 8 à 10 fois mon manuscrit avant de le juger présentable (et encore, je le retouche plusieurs fois après autoédition grâce aux retours des lecteurs) et comme toi je suis une grande amie de la fée électricité parce que je me vois mal faire tout ça à l'ancienne !!
  • Emamka a dit :
    Un mètre de cheveux ?! J'ai quand même un léger doute x) 

    Quelle jolie présentation ! Merci pour ce partage. Mais dis-moi, si tu es à fond dans le zéro tout (sauf utilisation de papier), est-ce à dire que tu écris et travailles tes manuscrits intégralement au stylo sur papier ? Si tu me dis oui, tu vas m'épater !
    Merci beaucoup !  :) 
    Alors, malgré le téléphone à clapet qui a quatorze ans, les toilettes sèches, le chauffage bois, l'absence de liaison au réseau et le jardin T10, avec un papa informaticien j'ai un ordinateur depuis mes 4 ans (Adibou quoi), écrit mon premier livre sur word à 12 et j'ai monté le mien (d'ordinateur) à 14 et... ben il me sert toujours le vieux croûton ! (même s'il est accompagné par un ordinateur un chouilla plus récent pour nous permettre de faire tourner les jeux actuels et d'un internet en 4G). Indispensable, d'autant plus que tous les pages de mes manuscrits sont retouchées... pas loin de 30 fois (avec l'arc narratif sur trois pavés... chaque phrase doit être calculée et recalculée dès le prologue, puis retouchée en permanence, il existe un post sur le forum sur cette manie de la retouche). A la main, ce n'est pas du papier qu'il me faudrait mais un exosquelette pour remplacer les tendons... 
    Par contre, j'ai en parallèle dessiné certains éléments à la main (carte du monde, croquis des personnages...) mais c'est totalement intime :p 

    J'ai connu une fille qui avait un mètre de cheveux... je m'en suis même inspiré pour créer mes héroïnes :) (ceux qui étaient là durant l'été 2018 se souviendront de nos débats sur l'expression "Les cheveux grands ouverts" que nous avions autour de ma fille de demain).

    J'ai un pote qui a écrit son roman de 571 pages à la main, avant de tout retaper à l'ordi, et ce n'était pas du temps de Balzac & co, mais bien aujourd'hui... la preuve, il s'est servi de mon document comme base de travail et a oublié de changer les métadonnées, ce qui fait que quand tu ouvres son texte, Word te dit qu'il s'agit du manuscrit de ma fille de demain (toujours elle !), alors que non, là, c'est son bouquin !

    Là il pense le présenter face au mien au prix du lecteur 2020... que le meilleur gagne !

    En ce qui me concerne, je suis incapable d'aligner la moindre ligne de roman à la main ! Moi génération traitement de texte ! (même si je préfère les logiciels libre à leurs équivalents propriétaires). Mais bon, ceux qui ont eu une version dédicacé du broché de C'est arrivé en avril comprendront que le cryptage le plus puissant jamais inventé est mon écriture manuscrite (je ne vous dis pas le nombre de bulles que je me suis prises durant la scolarité à cause de mon écriture de chat, miaou !).

    Après une carte en fantasy, oui, c'est plutôt le genre de trucs qu'on dessine à la main. Idem qu'un croquis de personnage... si on sait dessiner...
  • EmamkaEmamka Messages 140
    10 févr. modifié Vote Up0Vote Down

    Messieurs Mesdames,

    Mon cœur s'est éteint pendant 30 secondes !

    Mon pavé est en ligne, je le découvre à l'instant, aux côtés de pas mal de nouveautés.
    Mais je vous parlerai enfin (enfin!) du mien.

    Titre : Les Mémoires Oubliées // La Flamme Errante.
    Roman Fantasy

    Pitch : "Humains et peuples autochtones de Daléor vivent en paix depuis près de sept siècles. A la tête de chaque État, un conseiller mage formé par l’Académie est garant de cette prospérité. Lana Q'Aaykin est l’une de ces enfants arrachés dès leur plus jeune âge à leurs familles respectives. Leur crime ? Être nés mages. Leur mission ? Assurer deux décennies de formation à l’Académie avant de trouver une place sur l’échiquier politique. Mais la vie de la jeune Lana ne semble pas destinée à la quiétude à laquelle son rôle l’assigne. Depuis plusieurs semaines, de violents cauchemars lui dévorent l’esprit et le corps, comme en réponse à un trouble qui se déclare tout juste dans le nord."

    Il s'ait du premier tome, donc si vous êtes adeptes des longues aventures, je ne peux que vous inviter à la découvrir :)

    Caractéristiques principales ? Plusieurs personnages principaux qui permettent au lecteur de découvrir le récit au fil de leurs points de vue. Un arc narratif enrichi par de multiples sous-intrigues, et un récit qui mêle, dans un univers totalement inédit (jusqu'à son bestiaire), aventure, politique, sociologie, mythologie, magie (tout de même), amitié, amour, drame et de multiples références à notre propre monde (même l'environnement y passe).
    Mon but principal est de vous faire douter en permanence ;) Donc ni gentils, ni méchants, simplement des actions et des motivations différentes, et la subjectivité apportée par chaque point de vue.

    Avertissement : l'action ne s'enchaîne pas. Comme j'apprécie les intrigues, notamment politiques, chaque chapitre a son utilité, mais il faut plus s'attendre à GRR Martin qu'à …. je cherche encore. Le chapitre 1 (qui suit le prologue) introduit beaucoup de personnages puis lance les hostilités. Au gré des chapitres suivants vous ferez plus ample connaissance avec certains d'entre eux :)

    J'espère simplement divertir et surprendre, notamment en tordant le cou aux clichés habituels ou en les reprenant pour leur tordre le cou un peu plus tard. Comme j'initie un cycle et que tout est strictement cadré, jusqu'à la ligne finale, tout en instaurant un univers, j'espère que d'éventuelles maladresses ne vous empêcheront nullement d'apprécier la lecture. SI vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter. Très souvent, je vous répondrai " tout est prévu " ^^




  • TNKTNK Messages 918
    10 févr. modifié Vote Up0Vote Down
    Emamka a dit :

    Messieurs Mesdames,

    Mon cœur s'est éteint pendant 30 secondes ! (...)

    Alors après avoir failli sauter par la fenêtre en ayant cru que ton roman était refusé (alors que ce n'était que la V1), maintenant tu nous fait un arrêt cardiaque... qu'est ce que ce sera quand tu recevras le mail dont le sujet sera :

    Livre mis en ligne : Les Mémoires Oubliées - La Flamme Errante V2

    ...qui signifie recevoir la réponse (édition / pas édition) de ton roman...

    À moins que tes évals ne soient prolongées, ça arrivera... en avril ;)

    J'ai lu le premier chapitre de tes mémoires oubliées et, au lieu d'un éniemme témoignage sur les ravages d'Alzheimer sur le cerveau d'un Kangourou australien rescapé des incendies qu'il y a là-bas (ça aurait pu !), j'y ai trouvé un premier chapitre dynamique, bien découpé, qui te plonge tout de suite dans l'action. Bravo pour ce début très réussi.

    Bonne chance donc à ton premier tome des aventures de Lana Q'Aaykin (une amie de Lana Flower ?).

    @Enitram , je crois que tu auras 911 belles pages à lire !
  • @Emamka a dit :

    Titre : Les Mémoires Oubliées // La Flamme Errante.
    Roman Fantasy

    Salut  toi,

    Je viens de télécharger ton roman. J'ai un autre roman en cours et j'espère que j'arriverai à bout de tes 911 pages avant le mois d'avril :-).
    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).

  • Ooooooooh pas mal de nouveautés mises en ligne, ça fait plaisir ! Moi qui attendais justement de nouveaux manus et étais dans le dilemme entre choisir un manu qui ne m'emballe pas totalement au vu de son résumé, et attendre... j'ai maintenant ma réponse. En tout cas belle présentation. Qui attire d'autant plus qu'on sort du traditionnel gentils/méchants de ce que tu dis
  • Cathozie a dit :
    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).

    Je le guettais, je voulais le lire, comme un juste retour des choses. Mais s'il met encore longtemps à venir, je ne sais pas si j'en aurai l'occasion. En effet, je vais m'éloigner un peu, car je me rends compte à quel point mes goûts s'écartent de ce qu'on trouve ici. Je ne parle pas que de mes livres qui ne trouvent pas leur public ici, mais aussi de mes évaluations, complètement en décalage. Mon dernier coup de coeur n'a eu aucun autre lecteur. Je suis très déçue pour lui. J'aime les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action. Alors je vais continuer mon chemin et chercher un peu plus loin. Je repasserai de temps en temps, discrètement. Bonne continuation !
  • CathozieCathozie Messages 99
    10 févr. modifié Vote Up0Vote Down
    Cathozie a dit :
    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).

    Je le guettais, je voulais le lire, comme un juste retour des choses. Mais s'il met encore longtemps à venir, je ne sais pas si j'en aurai l'occasion. En effet, je vais m'éloigner un peu, car je me rends compte à quel point mes goûts s'écartent de ce qu'on trouve ici. Je ne parle pas que de mes livres qui ne trouvent pas leur public ici, mais aussi de mes évaluations, complètement en décalage. Mon dernier coup de coeur n'a eu aucun autre lecteur. Je suis très déçue pour lui. J'aime les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action. Alors je vais continuer mon chemin et chercher un peu plus loin. Je repasserai de temps en temps, discrètement. Bonne continuation !

    Mon roman à venir s'intitule : Une si longue absence et n'est ni un roman d'action, ni un roman fantasy, ni de la SF, ni... juste une histoire d'amour avec un pays, un cheval, un homme :-).
    Je crois que je suis un peu décalée aussi et pas vraiment à la hauteur des envolées très techniques que je lis ici, mais qu'importe !
    Promène-toi bien vers d'autres horizons, mais reviens-nous et encore merci pour ton très beau roman.

  • Cathozie a dit :
    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).

    Je le guettais, je voulais le lire, comme un juste retour des choses. Mais s'il met encore longtemps à venir, je ne sais pas si j'en aurai l'occasion. En effet, je vais m'éloigner un peu, car je me rends compte à quel point mes goûts s'écartent de ce qu'on trouve ici. Je ne parle pas que de mes livres qui ne trouvent pas leur public ici, mais aussi de mes évaluations, complètement en décalage. Mon dernier coup de coeur n'a eu aucun autre lecteur. Je suis très déçue pour lui. J'aime les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action. Alors je vais continuer mon chemin et chercher un peu plus loin. Je repasserai de temps en temps, discrètement. Bonne continuation !

    Mes goûts extrêmement différents des tiens me permettent de trouver plus de lectures me convenant ici, mais je ne suis pas à l'abri de ce même genre de déceptions : être la seule à évaluer un roman que je trouve formidable ! Et effectivement la déception, qui doit être énorme pour l'auteur, n'épargne pas la lectrice que je suis.

    Peut-être es-tu plus proche de "Nouveaux Auteurs" ? Je te souhaite de trouver tes lecteurs et tes lectures.
  • Cathozie a dit :


    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).


    Bravo Cathozie, quelle bonne nouvelle !
  • TNK a dit :


    J'ai un pote qui a écrit son roman de 571 pages à la main...

    En ce qui me concerne, je suis incapable d'aligner la moindre ligne de roman à la main ! Moi génération traitement de texte ! (même si je préfère les logiciels libre à leurs équivalents propriétaires). Mais bon, ceux qui ont eu une version dédicacé du broché de C'est arrivé en avril comprendront que le cryptage le plus puissant jamais inventé est mon écriture manuscrite (je ne vous dis pas le nombre de bulles que je me suis prises durant la scolarité à cause de mon écriture de chat, miaou !).

    Après une carte en fantasy, oui, c'est plutôt le genre de trucs qu'on dessine à la main. Idem qu'un croquis de personnage... si on sait dessiner...

    Moi aussi j'écris mes premiers jets sur papier (je suis une fétichiste des cahiers, j'en ai toujours 5 ou 6 d'avance) parce que quand je brode une idée, j'ai besoin d'écrire partout et à tout moment. En plus, psychologiquement, je ne sais pas pourquoi mais avec le stylo je m'autorise plus de libertés. Peut-être parce que je sais que ce n'est pas le texte définitif ? Je ne me censure pas et je ne cherche pas à "écrire bien". Résultat : ce premier jet est absolument indigeste : bourré de clichés, sirupeux, répétitif. C'est la petite motte de terre que je vais sculpter à l'ordinateur.

  • EmamkaEmamka Messages 140
    11 févr. modifié Vote Up0Vote Down

    Wow, il y a eu du passage depuis hier !

    TNK a dit :
    Alors après avoir failli sauter par la fenêtre en ayant cru que ton roman était refusé (alors que ce n'était que la V1), maintenant tu nous fait un arrêt cardiaque... qu'est ce que ce sera quand tu recevras le mail dont le sujet sera :

    Livre mis en ligne : Les Mémoires Oubliées - La Flamme Errante V2

    ...qui signifie recevoir la réponse (édition / pas édition) de ton roman...

    À moins que tes évals ne soient prolongées, ça arrivera... en avril ;)

    J'ai lu le premier chapitre de tes mémoires oubliées et, au lieu d'un éniemme témoignage sur les ravages d'Alzheimer sur le cerveau d'un Kangourou australien rescapé des incendies qu'il y a là-bas (ça aurait pu !), j'y ai trouvé un premier chapitre dynamique, bien découpé, qui te plonge tout de suite dans l'action. Bravo pour ce début très réussi.

    Bonne chance donc à ton premier tome des aventures de Lana Q'Aaykin (une amie de Lana Flower ?).

    @Enitram , je crois que tu auras 911 belles pages à lire !

    Merci beaucoup TNK !!! Tu ne peux pas imaginer comme ce premier retour EXPRESS (un adjectif finalement digne de toi) du prologue m'a fait du bien. Alors, j'évite de me réjouir tout de même, car les chapitres suivants sont bien (bien) plus longs et développent autrement le récit et surtout les protagonistes. Mais je ne vais pas m'empêcher de profiter de ce doux moment, snif snif :'-) J'ai ajouté le prologue il y a moins de six mois, après avoir démarré la rédaction du tome II, et j'aurais apprécié posséder dès le chapitre 1 (le vrai) cette fluidité dans la narration.

    Sinon, que se passera-t-il dans deux mois ? A priori je vais m'évaporer. Quoi qu'il arrive.


    Cathozie a dit :

    Salut  toi,

    Je viens de télécharger ton roman. J'ai un autre roman en cours et j'espère que j'arriverai à bout de tes 911 pages avant le mois d'avril :-).
    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).

    Déjà, félicitation!!! J'imagine ton soulagement… ;)

    Ensuite je te remercie! Malgré tes prétentions ultérieures sur ce post (" pas vraiment à la hauteur des envolées très techniques que je lis ici") ce n'est pas du tout l'impression que tu m'as laissée. Je suis à la fois fière et terrifiée à l'idée qu'un regard aussi littéraire que le tien puisse se poser sur mon travail. Avec Laure Elisac, vous semblez partager le podium de la critique littéraire.  


    Je le guettais, je voulais le lire, comme un juste retour des choses. Mais s'il met encore longtemps à venir, je ne sais pas si j'en aurai l'occasion. En effet, je vais m'éloigner un peu, car je me rends compte à quel point mes goûts s'écartent de ce qu'on trouve ici. Je ne parle pas que de mes livres qui ne trouvent pas leur public ici, mais aussi de mes évaluations, complètement en décalage. Mon dernier coup de coeur n'a eu aucun autre lecteur. Je suis très déçue pour lui. J'aime les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action. Alors je vais continuer mon chemin et chercher un peu plus loin. Je repasserai de temps en temps, discrètement. Bonne continuation !


    Honnêtement je ne sais pas quoi répondre. Je viens juste d'arriver sur NP mais je peux concevoir tes sentiments. Après, je m'accroche toujours aux parcours des grands auteurs d'aujourd'hui, notamment à celui de Bernard Werber dont l'originalité a mis des années à conquérir un éditeur!… Ce n'est parfois juste pas le bon moment, ou le bon endroit… ? Je ne connais pas les Nouveaux Auteurs (à part qu'en cliquant au mauvais endroit sur ce site on finit sur leur forum) mais venant d'Enitram l'information doit être bonne à prendre!


    Laure Elisac a dit :

    Moi aussi j'écris mes premiers jets sur papier (je suis une fétichiste des cahiers, j'en ai toujours 5 ou 6 d'avance) parce que quand je brode une idée, j'ai besoin d'écrire partout et à tout moment. En plus, psychologiquement, je ne sais pas pourquoi mais avec le stylo je m'autorise plus de libertés. Peut-être parce que je sais que ce n'est pas le texte définitif ? Je ne me censure pas et je ne cherche pas à "écrire bien". Résultat : ce premier jet est absolument indigeste : bourré de clichés, sirupeux, répétitif. C'est la petite motte de terre que je vais sculpter à l'ordinateur.

    J'admets que les personnages de mon récit ont été gribouillés dans tous les sens pendant des années ^^ Mais je ne rédige jamais des phrases à la main, seulement des idées, des mots-clés, des dessins. Mais ta méthode doit être géniale pour ne pas oublier les bonnes idées qui fusent, avant d'être oubliées! (comme cela m'arrive parfois et bon Dieu, comme je me le reproche ensuite!)  




  • Laure Elisac a dit :
    Cathozie a dit :


    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).


    Bravo Cathozie, quelle bonne nouvelle !
    Et en plus, je viens de recevoir le mail m'annonçant qu'il était proposé à l'évaluation.
    Chouette ! :-)
  • Cathozie a dit :
    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).

    Je le guettais, je voulais le lire, comme un juste retour des choses. Mais s'il met encore longtemps à venir, je ne sais pas si j'en aurai l'occasion. En effet, je vais m'éloigner un peu, car je me rends compte à quel point mes goûts s'écartent de ce qu'on trouve ici. Je ne parle pas que de mes livres qui ne trouvent pas leur public ici, mais aussi de mes évaluations, complètement en décalage. Mon dernier coup de coeur n'a eu aucun autre lecteur. Je suis très déçue pour lui. J'aime les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action. Alors je vais continuer mon chemin et chercher un peu plus loin. Je repasserai de temps en temps, discrètement. Bonne continuation !

    Je m'attarde un instant sur le post de @Druard Sophie car je le juge intéressant (ce qui ne veut pas dire que les autres ne le soient pas), et qu'elle met le doigt sur un élément que j'estime important.

    Elle dit aimer "les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action.". Ceux qui m'auront lu sauront à quel point nous sommes donc des opposés, mais justement c'est cela que je trouve intéressant.

    J'ai l'impression que la littérature - dans un sens très large de ce terme - est en train de se diviser en deux catégories.

    D'un côté les romans qui se placent davantage dans une tradition de l'écrit et qui privilégient, comme Sophie le dit, les mots et les pensées, bref la musique de la langue, les belles phrases, le beau texte, et d'un autre côté des récits fortement imprégné du monde du cinéma, de ses codes, bref des romans qui ressemblent davantage à des scenarii qu'à de la littérature classique.

    Pour caricaturer, on aurait d'un côté la blanche de Gallimard, de l'autre Musso & cie (dans & cie, je crois - aux chiffres de vente près - qu'on peut me classer dans cette 2nde catégorie).

    Si on devait résumer ces deux visions par des slogans, je pense que celui des premiers serait "Mon livre est un livre", tandis que les seconds pourraient clamer haut et fort : "Mon livre est un film".

    Qu'en pensez-vous ?
  • CathozieCathozie Messages 99
    11 févr. modifié Vote Up0Vote Down
    TNK a dit :
    Cathozie a dit :
    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).

    Je le guettais, je voulais le lire, comme un juste retour des choses. Mais s'il met encore longtemps à venir, je ne sais pas si j'en aurai l'occasion. En effet, je vais m'éloigner un peu, car je me rends compte à quel point mes goûts s'écartent de ce qu'on trouve ici. Je ne parle pas que de mes livres qui ne trouvent pas leur public ici, mais aussi de mes évaluations, complètement en décalage. Mon dernier coup de coeur n'a eu aucun autre lecteur. Je suis très déçue pour lui. J'aime les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action. Alors je vais continuer mon chemin et chercher un peu plus loin. Je repasserai de temps en temps, discrètement. Bonne continuation !

    Je m'attarde un instant sur le post de @Druard Sophie car je le juge intéressant (ce qui ne veut pas dire que les autres ne le soient pas), et qu'elle met le doigt sur un élément que j'estime important.

    Elle dit aimer "les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action.". Ceux qui m'auront lu sauront à quel point nous sommes donc des opposés, mais justement c'est cela que je trouve intéressant.

    J'ai l'impression que la littérature - dans un sens très large de ce terme - est en train de se diviser en deux catégories.

    D'un côté les romans qui se placent davantage dans une tradition de l'écrit et qui privilégient, comme Sophie le dit, les mots et les pensées, bref la musique de la langue, les belles phrases, le beau texte, et d'un autre côté des récits fortement imprégné du monde du cinéma, de ses codes, bref des romans qui ressemblent davantage à des scenarii qu'à de la littérature classique.

    Pour caricaturer, on aurait d'un côté la blanche de Gallimard, de l'autre Musso & cie (dans & cie, je crois - aux chiffres de vente près - qu'on peut me classer dans cette 2nde catégorie).

    Si on devait résumer ces deux visions par des slogans, je pense que celui des premiers serait "Mon livre est un livre", tandis que les seconds pourraient clamer haut et fort : "Mon livre est un film".

    Qu'en pensez-vous ?

     C'est pas faux et je comprends d'autant plus Sophie que je me classe plutôt dans la première des catégories que tu proposes : mon livre est un livre. Ce sont plus les mots et le rythme d'une phrase qui m'évoquent des images quand je lis, que le côté storyboard de la chose écrite. Je me sens souvent d'un autre siècle... ce que je suis finalement ;-).
  • Cathozie a dit :
    TNK a dit :
    Cathozie a dit :
    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).

    Je le guettais, je voulais le lire, comme un juste retour des choses. Mais s'il met encore longtemps à venir, je ne sais pas si j'en aurai l'occasion. En effet, je vais m'éloigner un peu, car je me rends compte à quel point mes goûts s'écartent de ce qu'on trouve ici. Je ne parle pas que de mes livres qui ne trouvent pas leur public ici, mais aussi de mes évaluations, complètement en décalage. Mon dernier coup de coeur n'a eu aucun autre lecteur. Je suis très déçue pour lui. J'aime les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action. Alors je vais continuer mon chemin et chercher un peu plus loin. Je repasserai de temps en temps, discrètement. Bonne continuation !

    Je m'attarde un instant sur le post de @Druard Sophie car je le juge intéressant (ce qui ne veut pas dire que les autres ne le soient pas), et qu'elle met le doigt sur un élément que j'estime important.

    Elle dit aimer "les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action.". Ceux qui m'auront lu sauront à quel point nous sommes donc des opposés, mais justement c'est cela que je trouve intéressant.

    J'ai l'impression que la littérature - dans un sens très large de ce terme - est en train de se diviser en deux catégories.

    D'un côté les romans qui se placent davantage dans une tradition de l'écrit et qui privilégient, comme Sophie le dit, les mots et les pensées, bref la musique de la langue, les belles phrases, le beau texte, et d'un autre côté des récits fortement imprégné du monde du cinéma, de ses codes, bref des romans qui ressemblent davantage à des scenarii qu'à de la littérature classique.

    Pour caricaturer, on aurait d'un côté la blanche de Gallimard, de l'autre Musso & cie (dans & cie, je crois - aux chiffres de vente près - qu'on peut me classer dans cette 2nde catégorie).

    Si on devait résumer ces deux visions par des slogans, je pense que celui des premiers serait "Mon livre est un livre", tandis que les seconds pourraient clamer haut et fort : "Mon livre est un film".

    Qu'en pensez-vous ?

     C'est pas faux et je comprends d'autant plus Sophie que je me classe plutôt dans la première des catégories que tu proposes : mon livre est un livre. Ce sont plus les mots et le rythme d'une phrase qui m'évoquent des images quand je lis, que le côté storyboard de la chose écrite. Je me sens souvent d'un autre siècle... ce que je suis finalement ;-).
    Je me doutais bien que tu serais plus proche de la 1ere catégorie, comme Sophie.

    Néanmoins, je tiens à préciser qu'en dressant ce constat, je n'ai voulu hiérarchiser / stigmatiser personne, ni traiter personne de ringard ou de quoi que ce soit.

    Je voulais juste votre avis (à tous) sur ce que je considère comme un diagnostic de cette évolution : le monde des livres se divise en deux : les livres-livres et les livres-films.

    Qu'en pensez-vous ?


  • Cathozie a dit :
    TNK a dit :
    Cathozie a dit :
    Le mien a été accepté cette semaine, mais il n'est toujours pas en ligne et le mail demande de la patience ;-).

    Je le guettais, je voulais le lire, comme un juste retour des choses. Mais s'il met encore longtemps à venir, je ne sais pas si j'en aurai l'occasion. En effet, je vais m'éloigner un peu, car je me rends compte à quel point mes goûts s'écartent de ce qu'on trouve ici. Je ne parle pas que de mes livres qui ne trouvent pas leur public ici, mais aussi de mes évaluations, complètement en décalage. Mon dernier coup de coeur n'a eu aucun autre lecteur. Je suis très déçue pour lui. J'aime les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action. Alors je vais continuer mon chemin et chercher un peu plus loin. Je repasserai de temps en temps, discrètement. Bonne continuation !

    Je m'attarde un instant sur le post de @Druard Sophie car je le juge intéressant (ce qui ne veut pas dire que les autres ne le soient pas), et qu'elle met le doigt sur un élément que j'estime important.

    Elle dit aimer "les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action.". Ceux qui m'auront lu sauront à quel point nous sommes donc des opposés, mais justement c'est cela que je trouve intéressant.

    J'ai l'impression que la littérature - dans un sens très large de ce terme - est en train de se diviser en deux catégories.

    D'un côté les romans qui se placent davantage dans une tradition de l'écrit et qui privilégient, comme Sophie le dit, les mots et les pensées, bref la musique de la langue, les belles phrases, le beau texte, et d'un autre côté des récits fortement imprégné du monde du cinéma, de ses codes, bref des romans qui ressemblent davantage à des scenarii qu'à de la littérature classique.

    Pour caricaturer, on aurait d'un côté la blanche de Gallimard, de l'autre Musso & cie (dans & cie, je crois - aux chiffres de vente près - qu'on peut me classer dans cette 2nde catégorie).

    Si on devait résumer ces deux visions par des slogans, je pense que celui des premiers serait "Mon livre est un livre", tandis que les seconds pourraient clamer haut et fort : "Mon livre est un film".

    Qu'en pensez-vous ?

     C'est pas faux et je comprends d'autant plus Sophie que je me classe plutôt dans la première des catégories que tu proposes : mon livre est un livre. Ce sont plus les mots et le rythme d'une phrase qui m'évoquent des images quand je lis, que le côté storyboard de la chose écrite. Je me sens souvent d'un autre siècle... ce que je suis finalement ;-).

    Ma critique de ton livre a été "ce que je reproche au roman c'est d'être déjà un film", alors que j'aime la SF/Aventures.
    J'ai dit d'un autre roman dans une catégorie que m'attire beaucoup moins : "on se laisse porter par la musique des mots".
    Donc évidemment je ne peux qu'être d'accord avec toi. 
    Une question de génération comme s'interroge Cathozie ? J'en doute mais peut-être.

  • TNK a dit :
    Néanmoins, je tiens à préciser qu'en dressant ce constat, je n'ai voulu hiérarchiser / stigmatiser personne, ni traiter personne de ringard ou de quoi que ce soit. 

    Je ne l'ai absolument pas pris comme une stigmatisation, je te rassure.
    Mes susceptibilités se nichent rarement dans les avis que je ne partage pas, au contraire, c'est la richesse de ce que l'on appelle communément une... discussion ;-).
  • Enitram a dit :
    Ma critique de ton livre a été "ce que je reproche au roman c'est d'être déjà un film", alors que j'aime la SF/Aventures.
    J'ai dit d'un autre roman dans une catégorie que m'attire beaucoup moins : "on se laisse porter par la musique des mots".
    Donc évidemment je ne peux qu'être d'accord avec toi. 
    Une question de génération comme s'interroge Cathozie ? J'en doute mais peut-être.
    Ah, voilà qui est intéressant à rappeler en effet :) Merci du renseignement...
    Fort du principe de "Ce qu'on te reproche, cultive le : c'est toi", j'ai à présent un bon angle d'attaque pour la suite...

    Cathozie a dit :
    TNK a dit :
    Néanmoins, je tiens à préciser qu'en dressant ce constat, je n'ai voulu hiérarchiser / stigmatiser personne, ni traiter personne de ringard ou de quoi que ce soit. 

    Je ne l'ai absolument pas pris comme une stigmatisation, je te rassure.
    Mes susceptibilités se nichent rarement dans les avis que je ne partage pas, au contraire, c'est la richesse de ce que l'on appelle communément une... discussion ;-).

    Alors tant mieux :)

  • Je le guettais, je voulais le lire, comme un juste retour des choses. Mais s'il met encore longtemps à venir, je ne sais pas si j'en aurai l'occasion. En effet, je vais m'éloigner un peu, car je me rends compte à quel point mes goûts s'écartent de ce qu'on trouve ici. Je ne parle pas que de mes livres qui ne trouvent pas leur public ici, mais aussi de mes évaluations, complètement en décalage. Mon dernier coup de coeur n'a eu aucun autre lecteur. Je suis très déçue pour lui. J'aime les mots, les images, les pensées, la littérature. Pas l'action. Alors je vais continuer mon chemin et chercher un peu plus loin. Je repasserai de temps en temps, discrètement. Bonne continuation !



    Je te souhaite bonne continuation en tout cas, et comme les autres l'ont suggéré, tu trouveras peut-être un public + adapté à tes écrits sur le site des Nouveaux Auteurs
  • @Emamka je ne pourrai pas te donner mon avis sur ton prologue, pas eu le temps encore de lire un peu et feuilleter les nouveautés mises en ligne pour choisir ma prochaine victime, il faudra donc que tu te contentes de celui de TNK pour le moment.

    Mais j'imagine le travail colossal que cela a dû te demander, quand on voit déjà la bête qu'est ce 1er tome... un beau GROOOOOS bébé ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.