Les Mémoires Oubliées - La Flamme Errante

1235

Réponses

  • Mélie a dit :
    Je parie que ça parle de Mercure retrograde !! J'en ai beaucoup entendu parler surtout par des gens qui suivent les alignements/mouvements de planètes ++. 
     Allez courage on est presque à la fin du concours!!!
    Je pensais qu'elle parlait de l'éclipse  :# Oopsy, j'étais à côté de la plaque ^^' C'est quoi en fait cette influence ? Tu as raison Mélie, ce n'est pas le moment de flancher :)
  • TNKTNK Messages 1,270
    Mélie a dit :
    Je parie que ça parle de Mercure retrograde !! J'en ai beaucoup entendu parler surtout par des gens qui suivent les alignements/mouvements de planètes ++. 
     Allez courage on est presque à la fin du concours!!!

    Ah c'est sûr, les gens rétrogrades ont chez moi déjà bien fait monter le mercure et m'ont même inspiré un roman. De là à lui prédire un succès interplanétaire... ;)
  • TNK a dit :
    Hello Daphné,

    Quels sont ces "événements cosmiques" auxquels tu fais référence ?
    Et comment ceux-ci auraient-ils un impact sur tous les auteurs ici présents ? (à moins que ça ne soit un "événement cosmique" comme dans certains de mes romans... là, tout s'expliquerait !)

    Cela dit, en ce qui me concerne, il se pourrait que ta prévision astrologique ait vu juste, même s'il reste encore 19 jours dans ce mois, et que tout peut encore arriver.

    Quant à ton manuscrit... dis-toi que j'ai uploadé mon 1er un 1. juin pour être mis en éval le 2 juillet de la même année (2018), quant à celui de cette année, je l'ai uploadé vers le 6-7 avril pour une mise en éval le 11 mai. Tu es encore parfaitement dans les délais...
    Je parle entre autres de Mercure rétrograde et des différents courants que nous traversons. Inutile de trop aller dans les détails, il est vrai qu'on trouve nombre d'infos à ce sujet, parfois vraies, parfois discutables. L'important est de trouver ce qui nous fait sens, et que, d'une certaine manière, on se sente un peu moins seul, ou fou ;) 
    Et bien, dans ce cas j'attends, cela fait maintenant 6 semaines, on devrait gentiment y arriver !

    Mélie a dit :
    Je parie que ça parle de Mercure retrograde !! J'en ai beaucoup entendu parler surtout par des gens qui suivent les alignements/mouvements de planètes ++. 
     Allez courage on est presque à la fin du concours!!!
    Oui Oui oui ! Je suis heureuse de ne pas être la seule à évoquer cela donc ;) Et courage, on est bientôt (le 22) à la fin de Mercure rétrograde (bon ça, c'est bien avant la fin du concours.. ;)
  • TNKTNK Messages 1,270
    Je vois que les fiches des mémoires oubliées d' @Emamka ont été rendues et elles ont, me semble-t-il, reçu la meilleure note de ce prix de l'imaginaire avec 9,07/10 de note globale et 9,14/10 de note littéraire.

    J'espère qu'avec de telles notes tu as gagné ce prix dont tu rêves tant. En tout cas je te le souhaite de tout coeur.

    De toute façon, à mes yeux, ça s'est joué entre Elle et @Dansor Thomas avec son Royaume de centreterre.
  • Bravo pour ces sublimes notes Emamka !!  =) <3
    Je suis vraiment contente pour toi !!  <3
  • TNKTNK Messages 1,270
    Bravo pour ces sublimes notes Emamka !!  =) <3
    Je suis vraiment contente pour toi !!  <3

    Et moi j'ai passé la soirée d'hier à la consoler car... enfin bon, elle vous le dira elle même quand elle réussira à nouveau à se connecter...
  • Emanka n'arrive tjrs pas à se connecter pour l'instant... 
    ça n'a plus la même saveur sans elle.
    Vivement qu'elle revienne et Enitram aussi car elle est également coincée ! 

  • Petitapetit a dit :
    Emanka n'arrive tjrs pas à se connecter pour l'instant... 
    ça n'a plus la même saveur sans elle.
    Vivement qu'elle revienne et Enitram aussi car elle est également coincée ! 

    Espérons que ce sera bientôt, elles nous manquent  :s
  • TNK a dit :
    Et moi j'ai passé la soirée d'hier à la consoler car... enfin bon, elle vous le dira elle même quand elle réussira à nouveau à se connecter...
    J'ai lu ces messages hier et était assez chamboulée, j'ai préféré répondre aujourd'hui.. Que c'est triste.. Je suis désolée pour elle :(
  • EmamkaEmamka Messages 439
    juin 2021 modifié Vote Up0Vote Down
    Coucou !!!

    J'ai tellement de message à rattraper....

    Déjà, Daphné, Schmoucky, Valérie, Laurent, Mélie, Petitapetit et bien entendu TNK, merci infiniment de votre soutien...
    Ne pas avoir accès au forum n'empêchait pas de le consulter, et j'étais émue de tous vos messages... 
    Le jour "J", ils faisaient partie de ces facteurs qui m'ont permis de tenir le choc. 
    Le choc, ce n'est pas seulement la non édition, pas seulement la quasi absence d'informations dans mes fiches, susceptibles de faire progresser mon roman pour la millième fois, mais l'absence totale d'un avis qui comptait beaucoup : celui de l'éditeur....  comment continuer, sans savoir ce qui pose problème ? 
    Comme je le disais dans un autre post, aucun ME ne répond à ce jour, et le seul retour que j'avais, très constructif, a été interrompu par une affaire qui ne me regarde pas. Alors je comptais sur NP pour "savoir" ce qu'il fallait : et je retourne à la case départ... 

    Bref. J'ai quand même gagné quelque chose dans cette aventure de longue date (pour moi, déjà deux ans et demi <3 ) Vous ! Des rencontres juste fabuleuses, qui ont dépassé le site de NP. 
    Que dire, quand des lecteurs que je connais pas me demandent de leur envoyer mon manuscrit par courriel (@TNK j'écris français xD), quand ils ne réclament pas directement le tome II ? 
    Je ne peux pas nier l'immense réconfort que ça représente. 
    MERCI :-) 

    Je vous souhaite encore de fabuleuses aventures, quelles que soient les épreuves. Cette communauté EST extraordinaire. 


  • Emamka a dit :
    Coucou !!!

    J'ai tellement de message à rattraper....

    Déjà, Daphné, Schmoucky, Valérie, Laurent, Mélie, Petitapetit et bien entendu TNK, merci infiniment de votre soutien...
    Ne pas avoir accès au forum n'empêchait pas de le consulter, et j'étais émue de tous vos messages... 
    Le jour "J", ils faisaient partie de ces facteurs qui m'ont permis de tenir le choc. 
    Le choc, ce n'est pas seulement la non édition, pas seulement la quasi absence d'informations dans mes fiches, susceptibles de faire progresser mon roman pour la millième fois, mais l'absence totale d'un avis qui comptait beaucoup : celui de l'éditeur....  comment continuer, sans savoir ce qui pose problème ? 
    Comme je le disais dans un autre post, aucun ME ne répond à ce jour, et le seul retour que j'avais, très constructif, a été interrompu par une affaire qui ne me regarde pas. Alors je comptais sur NP pour "savoir" ce qu'il fallait : et je retourne à la case départ... 

    Bref. J'ai quand même gagné quelque chose dans cette aventure de longue date (pour moi, déjà deux ans et demi <3 ) Vous ! Des rencontres juste fabuleuses, qui ont dépassé le site de NP. 
    Que dire, quand des lecteurs que je connais pas me demandent de leur envoyer mon manuscrit par courriel (@TNK j'écris français xD), quand ils ne réclament pas directement le tome II ? 
    Je ne peux pas nier l'immense réconfort que ça représente. 
    MERCI :-) 

    Je vous souhaite encore de fabuleuses aventures, quelles que soient les épreuves. Cette communauté EST extraordinaire. 


    Coucou Emamka  <3
    Je suis tellement heureuse de te retrouver !! Je ne comprends pas pourquoi on ne t'a pas dit pourquoi tu n'étais pas éditée, car ça fait deux fois que tu proposes ton manuscrit et surtout tes notes sont juste incroyables, sans parler du nombre de coups de coeur !! Si c'est une question de ligne éditoriale ou de type de manuscrit ou autre ce serait sympa de te le dire :) 
    Je te renouvelle une fois de plus tout mon soutien et j'espère vraiment que tu continueras à te battre pour ton histoire qui a d'ors et déjà son public, tu peux en être certaine et ça, crois-moi, c'est réellement le plus important  <3 Rends-toi compte, tu as déjà conquis les coeurs de plusieurs lecteurs, tu les as rendu adicts au point de te demander le tome 2  =) C'est énorme !!
  • TNKTNK Messages 1,270
    Emamka a dit :
    Coucou !!!

    J'ai tellement de message à rattraper....

    Déjà, Daphné, Schmoucky, Valérie, Laurent, Mélie, Petitapetit et bien entendu TNK, merci infiniment de votre soutien...
    Ne pas avoir accès au forum n'empêchait pas de le consulter, et j'étais émue de tous vos messages... 
    Le jour "J", ils faisaient partie de ces facteurs qui m'ont permis de tenir le choc. 
    Le choc, ce n'est pas seulement la non édition, pas seulement la quasi absence d'informations dans mes fiches, susceptibles de faire progresser mon roman pour la millième fois, mais l'absence totale d'un avis qui comptait beaucoup : celui de l'éditeur....  comment continuer, sans savoir ce qui pose problème ? 
    Comme je le disais dans un autre post, aucun ME ne répond à ce jour, et le seul retour que j'avais, très constructif, a été interrompu par une affaire qui ne me regarde pas. Alors je comptais sur NP pour "savoir" ce qu'il fallait : et je retourne à la case départ... 

    Bref. J'ai quand même gagné quelque chose dans cette aventure de longue date (pour moi, déjà deux ans et demi <3 ) Vous ! Des rencontres juste fabuleuses, qui ont dépassé le site de NP. 
    Que dire, quand des lecteurs que je connais pas me demandent de leur envoyer mon manuscrit par courriel (@TNK j'écris français xD), quand ils ne réclament pas directement le tome II ? 
    Je ne peux pas nier l'immense réconfort que ça représente. 
    MERCI :-) 

    Je vous souhaite encore de fabuleuses aventures, quelles que soient les épreuves. Cette communauté EST extraordinaire. 



    Et pas n'importe quels lecteurs ;)

    N'ayant pas lu ton manuscrit (hors le 1er chapitre qui était en lecture libre ici même) mais ayant lu tes fiches, je peux te dire ce qui a buggué. Un ami producteur discographique à Krautergersheim (oui oui, y'avait des producteurs de disques à Krüteriescha!) disait toujours : pour réussir dans l'artistique, il faut du travail, du talent et de la chance. Manquer d'un de ces éléments, c'est une faute professionnelle.

    A mon avis le travail a été fourni, le talent tu l'as (c'est clair dès ce premier chapitre "gratuit"), tu vois donc quel paramètre est le seul ouvert : la chance. La chance de ne pas être tombée face à un autre texte qui, pour quelque raison que ce soit, ait eu les faveurs du comité éditorial.

    Mais ce même producteur disait aussi que la chance ça se travaille, et le piston, si on ne l'a pas de naissance, ça se cherche...
    Dis-toi que ce qui t'arrive là, c'est un peu comme un livre dont les pages s'effaceraient soudain. J'en connais une sur qui ce traitement de choc a été radical ;)


    Coucou Emamka  <3
    Je suis tellement heureuse de te retrouver !! Je ne comprends pas pourquoi on ne t'a pas dit pourquoi tu n'étais pas éditée, car ça fait deux fois que tu proposes ton manuscrit et surtout tes notes sont juste incroyables, sans parler du nombre de coups de coeur !! Si c'est une question de ligne éditoriale ou de type de manuscrit ou autre ce serait sympa de te le dire :) 
    Je te renouvelle une fois de plus tout mon soutien et j'espère vraiment que tu continueras à te battre pour ton histoire qui a d'ors et déjà son public, tu peux en être certaine et ça, crois-moi, c'est réellement le plus important  <3 Rends-toi compte, tu as déjà conquis les coeurs de plusieurs lecteurs, tu les as rendu adicts au point de te demander le tome 2  =) C'est énorme !!

    Je suis d'accord avec Valérie. Je pense que, lors de la remise des fiches, ce serait un vrai plus si les NP indiquaient si le roman est passé en comité éditorial ou pas, et le cas échéant, s'il est passé entre les mains dudit comité, les motifs du rejet. Ne serait-ce que pour aider l'auteur(e) à comprendre ce qui ne va pas, vu que souvent, cela ne ressort pas clairement des fiches des romans concernés par ce cas, qui en général sont très bonnes (sinon le roman n'aurait jamais atteint cette étape).

    Par ailleurs, comme je ne pense pas que de nombreux romans soient concernés par ce cas, je ne pense pas que cela causerait un surcroit de travail énorme aux équipes des NP, même si je sais que ces dernières sont en effet débordées, car le travail qu'ils abattent est vraiment immense.

    Après dis-toi que parfois trop écouter les conseils, ça peut te mener à détruire une oeuvre forte. Voilà une image qui cartonne en ce moment dans les sphères créatives sur FB (sorry, elle est in english), qui en dit long sur ce phénomène :


  • ça y est ! je suis aussi de retour !
    Effectivement cette image est très parlante !
    Et moi je dis : Le tome 2 ! le tome 2 ! le tome 2 !  <3  



  • TNK a dit :
    Emamka a dit :
    Coucou !!!

    J'ai tellement de message à rattraper....

    Déjà, Daphné, Schmoucky, Valérie, Laurent, Mélie, Petitapetit et bien entendu TNK, merci infiniment de votre soutien...
    Ne pas avoir accès au forum n'empêchait pas de le consulter, et j'étais émue de tous vos messages... 
    Le jour "J", ils faisaient partie de ces facteurs qui m'ont permis de tenir le choc. 
    Le choc, ce n'est pas seulement la non édition, pas seulement la quasi absence d'informations dans mes fiches, susceptibles de faire progresser mon roman pour la millième fois, mais l'absence totale d'un avis qui comptait beaucoup : celui de l'éditeur....  comment continuer, sans savoir ce qui pose problème ? 
    Comme je le disais dans un autre post, aucun ME ne répond à ce jour, et le seul retour que j'avais, très constructif, a été interrompu par une affaire qui ne me regarde pas. Alors je comptais sur NP pour "savoir" ce qu'il fallait : et je retourne à la case départ... 

    Bref. J'ai quand même gagné quelque chose dans cette aventure de longue date (pour moi, déjà deux ans et demi <3 ) Vous ! Des rencontres juste fabuleuses, qui ont dépassé le site de NP. 
    Que dire, quand des lecteurs que je connais pas me demandent de leur envoyer mon manuscrit par courriel (@TNK j'écris français xD), quand ils ne réclament pas directement le tome II ? 
    Je ne peux pas nier l'immense réconfort que ça représente. 
    MERCI :-) 

    Je vous souhaite encore de fabuleuses aventures, quelles que soient les épreuves. Cette communauté EST extraordinaire. 



    Et pas n'importe quels lecteurs ;)

    N'ayant pas lu ton manuscrit (hors le 1er chapitre qui était en lecture libre ici même) mais ayant lu tes fiches, je peux te dire ce qui a buggué. Un ami producteur discographique à Krautergersheim (oui oui, y'avait des producteurs de disques à Krüteriescha!) disait toujours : pour réussir dans l'artistique, il faut du travail, du talent et de la chance. Manquer d'un de ces éléments, c'est une faute professionnelle.

    A mon avis le travail a été fourni, le talent tu l'as (c'est clair dès ce premier chapitre "gratuit"), tu vois donc quel paramètre est le seul ouvert : la chance. La chance de ne pas être tombée face à un autre texte qui, pour quelque raison que ce soit, ait eu les faveurs du comité éditorial.

    Mais ce même producteur disait aussi que la chance ça se travaille, et le piston, si on ne l'a pas de naissance, ça se cherche...
    Dis-toi que ce qui t'arrive là, c'est un peu comme un livre dont les pages s'effaceraient soudain. J'en connais une sur qui ce traitement de choc a été radical ;)


    Coucou Emamka  <3
    Je suis tellement heureuse de te retrouver !! Je ne comprends pas pourquoi on ne t'a pas dit pourquoi tu n'étais pas éditée, car ça fait deux fois que tu proposes ton manuscrit et surtout tes notes sont juste incroyables, sans parler du nombre de coups de coeur !! Si c'est une question de ligne éditoriale ou de type de manuscrit ou autre ce serait sympa de te le dire :) 
    Je te renouvelle une fois de plus tout mon soutien et j'espère vraiment que tu continueras à te battre pour ton histoire qui a d'ors et déjà son public, tu peux en être certaine et ça, crois-moi, c'est réellement le plus important  <3 Rends-toi compte, tu as déjà conquis les coeurs de plusieurs lecteurs, tu les as rendu adicts au point de te demander le tome 2  =) C'est énorme !!

    Je suis d'accord avec Valérie. Je pense que, lors de la remise des fiches, ce serait un vrai plus si les NP indiquaient si le roman est passé en comité éditorial ou pas, et le cas échéant, s'il est passé entre les mains dudit comité, les motifs du rejet. Ne serait-ce que pour aider l'auteur(e) à comprendre ce qui ne va pas, vu que souvent, cela ne ressort pas clairement des fiches des romans concernés par ce cas, qui en général sont très bonnes (sinon le roman n'aurait jamais atteint cette étape).

    Par ailleurs, comme je ne pense pas que de nombreux romans soient concernés par ce cas, je ne pense pas que cela causerait un surcroit de travail énorme aux équipes des NP, même si je sais que ces dernières sont en effet débordées, car le travail qu'ils abattent est vraiment immense.

    Après dis-toi que parfois trop écouter les conseils, ça peut te mener à détruire une oeuvre forte. Voilà une image qui cartonne en ce moment dans les sphères créatives sur FB (sorry, elle est in english), qui en dit long sur ce phénomène :


    Tu sais que c'est un peu le sentiment que j'ai sur mon premier tome ? Je me demande si je ne suis pas allée trop loin en écoutant les conseils des autres... d'ailleurs, je vais relire mes anciennes versions pour écarter cette piste qui me fait pas mal peur honnêtement :/ 
  • TNKTNK Messages 1,270
    Hoinard Valérie a dit :
    Tu sais que c'est un peu le sentiment que j'ai sur mon premier tome ? Je me demande si je ne suis pas allée trop loin en écoutant les conseils des autres... d'ailleurs, je vais relire mes anciennes versions pour écarter cette piste qui me fait pas mal peur honnêtement :/ 
    C'est tout à fait possible. Si tu savais les changements qu'on m'a suggéré dans mes romans. Heureusement que je sais garder un cap...

  • TNK a dit :
    Hoinard Valérie a dit :
    Tu sais que c'est un peu le sentiment que j'ai sur mon premier tome ? Je me demande si je ne suis pas allée trop loin en écoutant les conseils des autres... d'ailleurs, je vais relire mes anciennes versions pour écarter cette piste qui me fait pas mal peur honnêtement :/ 
    C'est tout à fait possible. Si tu savais les changements qu'on m'a suggéré dans mes romans. Heureusement que je sais garder un cap...

    Bravo d'avoir réussi à le faire !! =) Pour mes nouveaux tomes, j'ai moins de souci pour dire non, mais sur le premier, comme c'était mon premier manuscrit, j'écoutais tous les conseils et j'ai merdé sur certains côtés :/ Du coup, je vais reprendre la base de la base et voir où je dois revenir en arrière  :# Bon heureusement, ça ne touche pas à la structure de l'histoire, seulement à la forme :)
  • EnitramEnitram Messages 634
    juin 2021 modifié Vote Up0Vote Down
    TNK a dit :
    Hoinard Valérie a dit :
    Tu sais que c'est un peu le sentiment que j'ai sur mon premier tome ? Je me demande si je ne suis pas allée trop loin en écoutant les conseils des autres... d'ailleurs, je vais relire mes anciennes versions pour écarter cette piste qui me fait pas mal peur honnêtement :/ 
    C'est tout à fait possible. Si tu savais les changements qu'on m'a suggéré dans mes romans. Heureusement que je sais garder un cap...

    Je fends d'un dernier conseil : méfiez-vous justement des conseils !

    J'ai vu des fiches où le lecteur reproche un manque d'explication alors que c'était écrit noir sur blanc. Si l'auteur le croit il alourdit inutilement son récit.

    L'inverse est vrai également, j'ai vu "trop de longueurs !" alors que c'est seulement que le lecteur veut de l'action, que ça aille droit au but, et rien d'autre. Comme je l'ai dit à quelqu'un 

    "C'est connu : les héros ne mangent pas, ne dorment pas, ne font ni pipi ni caca et ils ne pètent certainement pas non plus, même pas sûr qu'ils éternuent ! S'il y a un chirurgien dans l'histoire il ne se lave pas soigneusement les mains avant d'opérer : il opère direct sinon LONGUEURS, s'il y a un cuisinier il fait sa sauce direct : il n'épluche pas les légumes avant sinon LONGUEURS.

    Le héros est un pur esprit !

    En Fantasy par exemple, ils sont un peu gogol, ils apprennent la magie, mettent leur pouvoir ou autre chose en doute, puis après avoir réfléchi ils se battent comme des pros et gagnent….   Tout ce qu'ils font d'autre.... je vous laisse deviner : ça commence par LON et ça finit par GUEURS".

    Alors que ce qui me fait aimer un personnage c'est son humanité (il doute, il ne pense pas 24h/24 à sa mission, il change d'avis et parfois il éternue).

    TNK est bien placé pour le dire : "trop d'action … (parce que moi je ne cherche pas un roman d'action)… pas assez d'action (parce que l'autre lectrice ne voulait ni mystère ni réflexion mais juste de l'action".  

    Essayer de plaire à tout le monde est l'assurance de dénaturer ton roman. 


  • Enitram a dit :
    TNK a dit :
    Hoinard Valérie a dit :
    Tu sais que c'est un peu le sentiment que j'ai sur mon premier tome ? Je me demande si je ne suis pas allée trop loin en écoutant les conseils des autres... d'ailleurs, je vais relire mes anciennes versions pour écarter cette piste qui me fait pas mal peur honnêtement :/ 
    C'est tout à fait possible. Si tu savais les changements qu'on m'a suggéré dans mes romans. Heureusement que je sais garder un cap...

    Je fends d'un dernier conseil : méfiez-vous justement des conseils !

    J'ai vu des fiches où le lecteur reproche un manque d'explication alors que c'était écrit noir sur blanc. Si l'auteur le croit il alourdit inutilement son récit.

    L'inverse est vrai également, j'ai vu "trop de longueurs !" alors que c'est seulement que le lecteur veut de l'action, que ça aille droit au but, et rien d'autre. Comme je l'ai dit à quelqu'un 

    "C'est connu : les héros ne mangent pas, ne dorment pas, ne font ni pipi ni caca et ils ne pètent certainement pas non plus, même pas sûr qu'ils éternuent ! S'il y a un chirurgien dans l'histoire il ne se lave pas soigneusement les mains avant d'opérer : il opère direct sinon LONGUEURS, s'il y a un cuisinier il fait sa sauce direct : il n'épluche pas les légumes avant sinon LONGUEURS.

    Le héros est un pur esprit !

    En Fantasy par exemple, ils sont un peu gogol, ils apprennent la magie, mettent leur pouvoir ou autre chose en doute, puis après avoir réfléchi ils se battent comme des pros et gagnent….   Tout ce qu'ils font d'autre.... je vous laisse deviner : ça commence par LON et ça finit par GUEURS".

    Alors que ce qui me fait aimer un personnage c'est son humanité (il doute, il ne pense pas 24h/24 à sa mission, il change d'avis et parfois il éternue).

    TNK est bien placé pour le dire : "trop d'action … (parce que moi je ne cherche pas un roman d'action)… pas assez d'action (parce que l'autre lectrice ne voulait ni mystère ni réflexion mais juste de l'action".  

    Essayer de plaire à tout le monde est l'assurance de dénaturer ton roman. 


    Tu as raison @Enitram et malheureusement, je suis tombée dans ce piège... Résultat ? J'ai créé des redondances parce que les lecteurs me disaient "à mais tu devrais la faire penser à ça à ce moment-là", ou encore "il faudrait peut-être que tu rappelles ça parce qu'on s'en rappelle plus"... Que dire de la création des émotions ? On sent direct que je ne maîtrise pas cette technique sur le début et donc il est plus que probable que je revienne en arrière. Du coup, un petit rappel pour les auteurs : gardez toutes vos versions de manuscrit ! Ne jeter et ne supprimer rien ! Gardez tout dans un coin  <3
  • TNKTNK Messages 1,270
    TNK a dit :
    Hoinard Valérie a dit :
    Tu sais que c'est un peu le sentiment que j'ai sur mon premier tome ? Je me demande si je ne suis pas allée trop loin en écoutant les conseils des autres... d'ailleurs, je vais relire mes anciennes versions pour écarter cette piste qui me fait pas mal peur honnêtement :/ 
    C'est tout à fait possible. Si tu savais les changements qu'on m'a suggéré dans mes romans. Heureusement que je sais garder un cap...

    Bravo d'avoir réussi à le faire !! =) Pour mes nouveaux tomes, j'ai moins de souci pour dire non, mais sur le premier, comme c'était mon premier manuscrit, j'écoutais tous les conseils et j'ai merdé sur certains côtés :/ Du coup, je vais reprendre la base de la base et voir où je dois revenir en arrière  :# Bon heureusement, ça ne touche pas à la structure de l'histoire, seulement à la forme :)

    Alors je précise : je sais garder un cap, mais je sais changer si nécessaire aussi. Par exemple, quand j'ai commencé à écrire, j'appliquais à la lettre ce qu'on m'a appris à l'école, à savoir que les temps du récit sont les temps du passé. Mais ma mère m'a lu et tiquait à chaque fois et disait toujours : "C'est quoi ces Caillean s'empara et autre Vincent s'agrippa... non ! Caillean s'empare et Vincent s'agrippe !". Et c'est ainsi que, sous son impulsion, j'ai réécrit mes deux premiers romans au présent de narration. Celui en éval actuellement est le premier à avoir été écrit ainsi "à l'état natif".

    Enitram a dit :
    TNK a dit :
    Hoinard Valérie a dit :
    Tu sais que c'est un peu le sentiment que j'ai sur mon premier tome ? Je me demande si je ne suis pas allée trop loin en écoutant les conseils des autres... d'ailleurs, je vais relire mes anciennes versions pour écarter cette piste qui me fait pas mal peur honnêtement :/ 
    C'est tout à fait possible. Si tu savais les changements qu'on m'a suggéré dans mes romans. Heureusement que je sais garder un cap...

    Je fends d'un dernier conseil : méfiez-vous justement des conseils !

    J'ai vu des fiches où le lecteur reproche un manque d'explication alors que c'était écrit noir sur blanc. Si l'auteur le croit il alourdit inutilement son récit.

    L'inverse est vrai également, j'ai vu "trop de longueurs !" alors que c'est seulement que le lecteur veut de l'action, que ça aille droit au but, et rien d'autre. Comme je l'ai dit à quelqu'un 

    "C'est connu : les héros ne mangent pas, ne dorment pas, ne font ni pipi ni caca et ils ne pètent certainement pas non plus, même pas sûr qu'ils éternuent ! S'il y a un chirurgien dans l'histoire il ne se lave pas soigneusement les mains avant d'opérer : il opère direct sinon LONGUEURS, s'il y a un cuisinier il fait sa sauce direct : il n'épluche pas les légumes avant sinon LONGUEURS.

    Le héros est un pur esprit !

    En Fantasy par exemple, ils sont un peu gogol, ils apprennent la magie, mettent leur pouvoir ou autre chose en doute, puis après avoir réfléchi ils se battent comme des pros et gagnent….   Tout ce qu'ils font d'autre.... je vous laisse deviner : ça commence par LON et ça finit par GUEURS".

    Alors que ce qui me fait aimer un personnage c'est son humanité (il doute, il ne pense pas 24h/24 à sa mission, il change d'avis et parfois il éternue).

    TNK est bien placé pour le dire : "trop d'action … (parce que moi je ne cherche pas un roman d'action)… pas assez d'action (parce que l'autre lectrice ne voulait ni mystère ni réflexion mais juste de l'action".  

    Essayer de plaire à tout le monde est l'assurance de dénaturer ton roman. 



    Rassure-toi, j'ai même vu un couple se déchirer à cause de mon roman, un me reprochant le "trop d'action", l'autre les "longueurs" :) Mais effectivement, savoir écouter c'est bien, dénaturer ton texte... non.

    Une fois on m'a suggéré de zapper les extraterrestres dans C'est arrivé en avril : ça a été non direct, car sans eux, il n'y a carrément plus de roman !

    Il ne faut donc pas être trop ou trop peu inflexible. Une fois de plus, un juste milieu s'impose.

    Quant aux longueurs, je les traque justement dans le roman que j'écris en ce moment car voilà... en même pas six chapitres écrits, le roman pèse déjà 50000 signes. Et comme le plan prévoit 140 chapitres... bon, je suis en train de faire le deuil de traiter cette histoire en un seul volume mais bon... je vais ultra à l'essentiel dans celui-ci, sachant qu'aucun élément, aucun dialogue ne peut être gratuit, et qu'une moindre pause pipi doit avoir une raison d'être dans l'histoire. En gros tu pourras te dire : "Il me donne un élément de description ? Ça va servir quelque part. Au moins à caractériser les personnages, mais sans doute à bien davantage".

    Un truc que j'emploie souvent, c'est de donner l'impression qu'un élément va servir à un moment, et ça sert en fait pour autre chose. Mais si tu ne sais pas ça, certains éléments peuvent sembler être des longueurs alors que plus tard tu te dis "ah c'est pour ça". Par exemple dans mon prochain... quand on parle de l'assistante qui a démissionné, au début on peut se dire loooonnnggguuueuuuuuuuurrrrr, mais quelques chapitres plus loin, on se rendra compte que c'est absolument déterminant, et si ce personnage n'a pas été installé, tout se casse la gueule.

    Autre difficulté : des passages d'odyssée. Admettons que dans un chapitre donné, mon personnage tombe à la mer et doive nager sur cent bornes pour rejoindre la côte. Si je ne montre pas à coup de loooooonnnguuuuueuuuuuurrrrsss comme il en chie, autant le faire tomber à portée des maîtres nageurs ! Certains de mes lecteurs de C'est arrivé en avril m'ont reproché que le voyage en vélo de la côte est des USA à l'Arizona est long. Ben oui, il l'est. Mais faites une fois New-York - Arizona en vélo et vos mollets vous rappelleront à vie à quel point cette partie est mine de rien courte... comparée à ce qu'elle aurait été en réalité !

    Dans le prochain j'ai le même problème. Mes persos font Madrid - Suisse à pied par -30°c. Tu crois que je peux traiter ça sans loooonnnnggguuuueuuuuurrrrssss ?
  • L'emploi du passé, c'est une question de goût ;) Il y a plein de romans qui sont écrits à la première personne et au passé notamment dans l'urban-fantasy et le fantastique ;) L'autre jour, un auteur qui tient un blog sur l'écriture a parlé de cet emploi. Pour lui le présent casse le rythme du récit parce que personne ne précise réellement les actions qu'il fait dans la réalité et préconisait donc d'utiliser le combo passé-simple et imparfait à la place ;) Alors qu'à côté, tu as des gens qui préfèrent le présent... Perso, l'emploi du passé-simple et de l'imparfait est justifié par le fait qu'Isilda s'adresse à son fils tout du long, avec le début de sa lettre d'accompagnement au départ et la fin de celle-ci en épilogue de la trilogie ;) Ecrire au présent serait complètement irrationnel... A côté de ça, ma romance Un Parfum de Curry, je tente de l'écrire au présent parce que ça me paraît plus approprié au genre à l'histoire :) 

    Je comprends pour la flexibilité face aux conseils. Bien sûr qu'il faut en avoir, sauf que quand tu te rends compte que tu as complètement perdu l'âme et la mélodie de ton texte, ça calme un peu ^^' C'est atroce comment je m'en veux...  :'(
  • Coucou !!!

    Quel plaisir de pouvoir de nouveau réagir sans devoir attendre des jours ^^" Reste le travail qui me plombe la journée mais quand même, vous lire est un régal cérébral !

    Pour le tome II, je suis effectivement dans l'errance la plus totale. Il est terminé, déjà corrigé par les BL, ne demandait qu'à paraître... mais vous qui avez un pied dans l'édition, peut-être pourrez-vous me répondre.
    Ne serait-ce pas extrêmement risqué de proposer le tome II ici, sans être publiée, au risque qu'un jour, une ME s’intéresse au tome I ? Car ça signifie que le tome II aurait déjà été "divulgué" officiellement, personnellement je vois un panneau "DANGER". j'attends votre avis.
    En attendant, j'ai le bonheur de recevoir des demandes dans ma messagerie, et si ça reste privé, je me pose moins de questions. 

    TNK a dit :
    Et pas n'importe quels lecteurs ;)

    N'ayant pas lu ton manuscrit (hors le 1er chapitre qui était en lecture libre ici même) mais ayant lu tes fiches, je peux te dire ce qui a buggué. Un ami producteur discographique à Krautergersheim (oui oui, y'avait des producteurs de disques à Krüteriescha!) disait toujours : pour réussir dans l'artistique, il faut du travail, du talent et de la chance. Manquer d'un de ces éléments, c'est une faute professionnelle.

    A mon avis le travail a été fourni, le talent tu l'as (c'est clair dès ce premier chapitre "gratuit"), tu vois donc quel paramètre est le seul ouvert : la chance. La chance de ne pas être tombée face à un autre texte qui, pour quelque raison que ce soit, ait eu les faveurs du comité éditorial.

    Mais ce même producteur disait aussi que la chance ça se travaille, et le piston, si on ne l'a pas de naissance, ça se cherche...
    Dis-toi que ce qui t'arrive là, c'est un peu comme un livre dont les pages s'effaceraient soudain. J'en connais une sur qui ce traitement de choc a été radical ;)
    Merci beaucoup TNK, même si à mes yeux, le talent est une construction : ) Nos écrits ne sont que le reflet d'un  travail interminable et d'un "CV" littéraire et personnel. Après, plus nous lisons, plus nous développons notre empathie ; et plus il est aisé de se "glisser" dans un personnage. 
    Pour la chance "édition", franchement, j'ai quand même l'impression qu'elle me fait un sacré doigt d'honneur XD Mais c'est peut-être comme quand il faut attribuer des points à un Sims ; j'ai rencontré des gens trop bien, je n'ai plus assez de points pour l'étape "trouver l'éditeur" xD 

    Enitram a dit :
    Je fends d'un dernier conseil : méfiez-vous justement des conseils !

    J'ai vu des fiches où le lecteur reproche un manque d'explication alors que c'était écrit noir sur blanc. Si l'auteur le croit il alourdit inutilement son récit.

    L'inverse est vrai également, j'ai vu "trop de longueurs !" alors que c'est seulement que le lecteur veut de l'action, que ça aille droit au but, et rien d'autre. Comme je l'ai dit à quelqu'un 

    "C'est connu : les héros ne mangent pas, ne dorment pas, ne font ni pipi ni caca et ils ne pètent certainement pas non plus, même pas sûr qu'ils éternuent ! S'il y a un chirurgien dans l'histoire il ne se lave pas soigneusement les mains avant d'opérer : il opère direct sinon LONGUEURS, s'il y a un cuisinier il fait sa sauce direct : il n'épluche pas les légumes avant sinon LONGUEURS.

    Le héros est un pur esprit !

    En Fantasy par exemple, ils sont un peu gogol, ils apprennent la magie, mettent leur pouvoir ou autre chose en doute, puis après avoir réfléchi ils se battent comme des pros et gagnent….   Tout ce qu'ils font d'autre.... je vous laisse deviner : ça commence par LON et ça finit par GUEURS".

    Alors que ce qui me fait aimer un personnage c'est son humanité (il doute, il ne pense pas 24h/24 à sa mission, il change d'avis et parfois il éternue).

    TNK est bien placé pour le dire : "trop d'action … (parce que moi je ne cherche pas un roman d'action)… pas assez d'action (parce que l'autre lectrice ne voulait ni mystère ni réflexion mais juste de l'action".  

    Essayer de plaire à tout le monde est l'assurance de dénaturer ton roman. 



    C'est grâce à des retours comme ça qu'on résiste, malgré certaines remarques exceptionnelles.
    Car c'est bien connu : le créateur sourit en lisant 99 commentaires positifs, mais s'il y a UN com négatif, il ne retiendra que lui. Il va réfléchir à la manière de gagner le coeur de ce contrarié. Et Il oublie que pour le satisfaire, il faudrait mécontenter les 99 autres... 
    Alors il y a Enitram, et tous nos lecteurs enthousiastes, pour nous rappeler que l'essentiel, c'est de se faire plaisir soi-même, et si au passage on peut contribuer au plaisir de 99 ravis, que demander de plus ? 
    (un contrat d'édition ? :p)

    Mais attention : quand on se lance dans un roman pour la première fois (ce qui n'est pas pas du tout votre cas Valérie, TNK) il faut accepter qu'on écrit du caca. Le premier jet de la Flamme Errante était un Atlas géographique. Je ne regretterai jamais les 250 pages perdues car j'ai réalisé que le récit avait gagné en efficacité. Enitram ne sera pas entièrement d'accord, à gagner beaucoup il a un peu perdu (en magie) mais bon... un moment, il y a le point d'équilibre entre ce qu'on veut raconter, respecter ce qu'on est, et chercher malgré tout une ME... 

  • TNK a dit :
    Quant aux longueurs, je les traque justement dans le roman que j'écris en ce moment car voilà... en même pas six chapitres écrits, le roman pèse déjà 50000 signes. Et comme le plan prévoit 140 chapitres... bon, je suis en train de faire le deuil de traiter cette histoire en un seul volume mais bon... je vais ultra à l'essentiel dans celui-ci, sachant qu'aucun élément, aucun dialogue ne peut être gratuit, et qu'une moindre pause pipi doit avoir une raison d'être dans l'histoire. En gros tu pourras te dire : "Il me donne un élément de description ? Ça va servir quelque part. Au moins à caractériser les personnages, mais sans doute à bien davantage".

    Un truc que j'emploie souvent, c'est de donner l'impression qu'un élément va servir à un moment, et ça sert en fait pour autre chose. Mais si tu ne sais pas ça, certains éléments peuvent sembler être des longueurs alors que plus tard tu te dis "ah c'est pour ça". Par exemple dans mon prochain... quand on parle de l'assistante qui a démissionné, au début on peut se dire loooonnnggguuueuuuuuuuurrrrr, mais quelques chapitres plus loin, on se rendra compte que c'est absolument déterminant, et si ce personnage n'a pas été installé, tout se casse la gueule.

    Autre difficulté : des passages d'odyssée. Admettons que dans un chapitre donné, mon personnage tombe à la mer et doive nager sur cent bornes pour rejoindre la côte. Si je ne montre pas à coup de loooooonnnguuuuueuuuuuurrrrsss comme il en chie, autant le faire tomber à portée des maîtres nageurs ! Certains de mes lecteurs de C'est arrivé en avril m'ont reproché que le voyage en vélo de la côte est des USA à l'Arizona est long. Ben oui, il l'est. Mais faites une fois New-York - Arizona en vélo et vos mollets vous rappelleront à vie à quel point cette partie est mine de rien courte... comparée à ce qu'elle aurait été en réalité !

    Dans le prochain j'ai le même problème. Mes persos font Madrid - Suisse à pied par -30°c. Tu crois que je peux traiter ça sans loooonnnnggguuuueuuuuurrrrssss ?
    Je n'aurai pas dit mieux !!!
    D'ailleurs c'est horrible ! J'ai eu une remarque sur la non-importance d'un événement dans le tome I, alors qu'il détermine tout l'arc narratif du personnage dans le tome II XD Ben mince ! 

    Enfin, votre débat sur les temps de la narration ;
    Personnellement, je m'en moque. Je préfère (moi) le passé simple-plus-que-parfait-imparfait pour la Fantasy (High Fantasy), et je trouve que le présent colle mieux aux récits contemporains, mais en réalité, si l'histoire me parle, si c'est bien raconté, je m'en cogne. Ce qui est important, c'est le contrat de base ; si l'auteur décide d'écrire à tel temps dans sa diégèse, je veux qu'il respecte son choix. Je ne supporte pas le mélange, si original, des temps, à moins que ce soit bien exploité (un roman lu dernièrement sur NP, on passe du passé au présent puis au passé, ce n'était pas 100% maîtrisé mais l'idée était pas mal ! Légèrement corrigé, ça passera comme une lettre à la poste). 
  • Hoinard ValérieHoinard Valérie Messages 508
    juin 2021 modifié Vote Up0Vote Down
    Emamka a dit :

    Mais attention : quand on se lance dans un roman pour la première fois (ce qui n'est pas pas du tout votre cas Valérie, TNK) il faut accepter qu'on écrit du caca. Le premier jet de la Flamme Errante était un Atlas géographique. Je ne regretterai jamais les 250 pages perdues car j'ai réalisé que le récit avait gagné en efficacité. Enitram ne sera pas entièrement d'accord, à gagner beaucoup il a un peu perdu (en magie) mais bon... un moment, il y a le point d'équilibre entre ce qu'on veut raconter, respecter ce qu'on est, et chercher malgré tout une ME... 

    TNK a dit :
    Quant aux longueurs, je les traque justement dans le roman que j'écris en ce moment car voilà... en même pas six chapitres écrits, le roman pèse déjà 50000 signes. Et comme le plan prévoit 140 chapitres... bon, je suis en train de faire le deuil de traiter cette histoire en un seul volume mais bon... je vais ultra à l'essentiel dans celui-ci, sachant qu'aucun élément, aucun dialogue ne peut être gratuit, et qu'une moindre pause pipi doit avoir une raison d'être dans l'histoire. En gros tu pourras te dire : "Il me donne un élément de description ? Ça va servir quelque part. Au moins à caractériser les personnages, mais sans doute à bien davantage".

    Un truc que j'emploie souvent, c'est de donner l'impression qu'un élément va servir à un moment, et ça sert en fait pour autre chose. Mais si tu ne sais pas ça, certains éléments peuvent sembler être des longueurs alors que plus tard tu te dis "ah c'est pour ça". Par exemple dans mon prochain... quand on parle de l'assistante qui a démissionné, au début on peut se dire loooonnnggguuueuuuuuuuurrrrr, mais quelques chapitres plus loin, on se rendra compte que c'est absolument déterminant, et si ce personnage n'a pas été installé, tout se casse la gueule.

    Autre difficulté : des passages d'odyssée. Admettons que dans un chapitre donné, mon personnage tombe à la mer et doive nager sur cent bornes pour rejoindre la côte. Si je ne montre pas à coup de loooooonnnguuuuueuuuuuurrrrsss comme il en chie, autant le faire tomber à portée des maîtres nageurs ! Certains de mes lecteurs de C'est arrivé en avril m'ont reproché que le voyage en vélo de la côte est des USA à l'Arizona est long. Ben oui, il l'est. Mais faites une fois New-York - Arizona en vélo et vos mollets vous rappelleront à vie à quel point cette partie est mine de rien courte... comparée à ce qu'elle aurait été en réalité !

    Dans le prochain j'ai le même problème. Mes persos font Madrid - Suisse à pied par -30°c. Tu crois que je peux traiter ça sans loooonnnnggguuuueuuuuurrrrssss ?

    Je n'aurai pas dit mieux !!!
    D'ailleurs c'est horrible ! J'ai eu une remarque sur la non-importance d'un événement dans le tome I, alors qu'il détermine tout l'arc narratif du personnage dans le tome II XD Ben mince ! 

    Enfin, votre débat sur les temps de la narration ;
    Personnellement, je m'en moque. Je préfère (moi) le passé simple-plus-que-parfait-imparfait pour la Fantasy (High Fantasy), et je trouve que le présent colle mieux aux récits contemporains, mais en réalité, si l'histoire me parle, si c'est bien raconté, je m'en cogne. Ce qui est important, c'est le contrat de base ; si l'auteur décide d'écrire à tel temps dans sa diégèse, je veux qu'il respecte son choix. Je ne supporte pas le mélange, si original, des temps, à moins que ce soit bien exploité (un roman lu dernièrement sur NP, on passe du passé au présent puis au passé, ce n'était pas 100% maîtrisé mais l'idée était pas mal ! Légèrement corrigé, ça passera comme une lettre à la poste). 
    Un premier jet de premier roman nécessite toujours énormément de travail et réécritures, je suis tout à fait d'accord avec toi Emamka. Le problème, c'est qu'on ne sait pas encore où nous devons nous arrêter quand on débute. Bien sûr qu'il ne faut pas hésiter à bouleverser ce qu'on a fait, mais il ne faut surtout jamais jeter les différentes versions, au cas où on ait besoin de retrouver un point d'ancrage parce qu'on est allés trop loin :) 

    Nan mais en vrai, c'est drôle ça quand on te dit ça sur un événement important ^^' Après, c'est subjectif et l'auteur seul connaît la suite des péripéties de ses personnages :) J'ai eu ce cas aussi au départ et j'ai dû développer l'importance de cet événement en ajoutant une scène qui introduit un suspense à ce sujet... sinon les lecteurs ne comprenaient pas l'importance pour la trilogie :) Je me dis toujours un truc : si un lecteur soulève un point, c'est qu'il faut au moins s'y pencher dessus. Parfois, la vrai problème ne vient pas du point soulevé, mais d'un autre qui l'influent, mais c'est important quand même de prendre en compte. Par contre, maintenant, je ferai attention à bien réfléchir à ce propos ^^' Bon ouf, en relisant mes premières versions, j'ai repéré le souci (récurent) que j'ai ajouté à force de réécriture. Il n'est pas bien énorme, mais casse la fluidité et la mélodie du texte ^^' 

    Je ne suis pas dérangée non plus par le choix des temps, justement j'insiste sur le côté subjectif de la question. Tout peut se faire tant que c'est bien amené et maîtrisé :) 
  • Le tome 2 le tome 2 le tome 2!!
    Je te donne mon mail quand tu veux  =)

    Ça doit être horrible en temps qu'auteur de n'avoir aucun retour des ME! T'es allé super loin en plus on pourrait se dire qu'il pourrait au moins dire pourquoi c'est refusé. 50% de coup de cœur, plus de 9/10... tu as quand même un bon score !
  • Coucou!
    Je reviens à mon tour dans la conversation ;) C'est sûr qu'il ne faut pas céder à tous les conseils. Dites-vous que ce qui plait aux uns déplaira de toute manière aux autres et que vous ne ferez jamais l'unanimité. Parlons des looooonngeuuurs par exemple. J'ai aussi été confronté à ça: mon premier roman débute par une mise en place lente: j'installe les personnages, puis le décor. Impossible de mêler les deux car on découvre les perso dans des lieux qui n'ont pas d'importance pour la suite (leurs lieux de vie et de travail - Paris, notamment), puis je les fais voyager, découvrir avec le lecteur un coin lointain d'Argentine qu'ils ne connaissent pas. Hé bien, évidemment, certains lecteurs m'ont dit qu'ils avaient failli abandonner parce que c'était trop long, alors que d'autres ont adoré cette manière d'aborder les perso, leur psychologie et ensuite pouvoir s'immerger dans un décor qu'eux non plus ne connaissaient pas. Difficile de se décider, non ?
    Quant à l'usage des temps, je préfère de mon côté le passé (simple/imparfait...) au présent (oui, je sais TNK :)  ). Je ne peux pas dire pourquoi mais je me sens plus à l'aise avec cette temporalité. Bon, j'ai aussi des réticences au présent à cause des dialogues :  l'inversion verbe-sujet donne parfois des choses qui, comme on ne les entends quasiment jamais, écorchent un peu mes oreilles (ex: Allons-y!  La voie est libre, murmuré-je à l'oreille de ma partenaire....). Comme quoi, c'est très personnel. Je prends le parti de corriger selon les suggestions ce que je crois nécessaire mais surtout en restant en accord avec moi-même.
    Pour le reste, c'est certain que ne pas avoir de retour de ME expliquant les raisons du refus, c'est désespérant. C'est justement tout ce que l'on attend : comprendre, identifier les points faibles pour pouvoir y travailler. :(

  • EmamkaEmamka Messages 439
    juin 2021 modifié Vote Up0Vote Down
    Coucou !
    Merci pour vos retours sur les "longueurs", Grégoire Louis et Valérie. 
    ça m'a fait réfléchir. Quand Valérie tu dis "Je me dis toujours un truc : si un lecteur soulève un point, c'est qu'il faut au moins s'y pencher dessus. Parfois, la vrai problème ne vient pas du point soulevé, mais d'un autre qui l'influent, mais c'est important quand même de prendre en compte. " je vois exactement de quoi tu veux parler! 
    Le souci, c'est que chaque lecture est subjective. Chaque lecteur lit avec sa propre sensibilité, mais également, sa vitesse de lecture. Certains voient ce que d'autres ignorent, certains se souviennent de détails quand d'autres n'en ont même pas entendu parler ! Il faut trouver le juste équilibre qui permettra de satisfaire le plus de lecteurs possibles, mais hélas, plus ils sont nombreux, plus leur chant diffère... 

    Mélie a dit :
    Le tome 2 le tome 2 le tome 2!!
    Je te donne mon mail quand tu veux  =)

    Ça doit être horrible en temps qu'auteur de n'avoir aucun retour des ME! T'es allé super loin en plus on pourrait se dire qu'il pourrait au moins dire pourquoi c'est refusé. 50% de coup de cœur, plus de 9/10... tu as quand même un bon score !
    Merci Mélie ^.^ Oui, c'est ça le pire... ne pas savoir. 
    Encore une fois....
    Tu peux m'envoyer ton mail par message privé, ce sera un plaisir de t'envoyer le tome II : ) 
    ça fait déjà cinq lecteurs supplémentaires depuis mercredi, encore une raison d'y croire : ) (et de ne pas remettre du refus...) 
  • Coucou!
    Je reviens à mon tour dans la conversation ;) C'est sûr qu'il ne faut pas céder à tous les conseils. Dites-vous que ce qui plait aux uns déplaira de toute manière aux autres et que vous ne ferez jamais l'unanimité. Parlons des looooonngeuuurs par exemple. J'ai aussi été confronté à ça: mon premier roman débute par une mise en place lente: j'installe les personnages, puis le décor. Impossible de mêler les deux car on découvre les perso dans des lieux qui n'ont pas d'importance pour la suite (leurs lieux de vie et de travail - Paris, notamment), puis je les fais voyager, découvrir avec le lecteur un coin lointain d'Argentine qu'ils ne connaissent pas. Hé bien, évidemment, certains lecteurs m'ont dit qu'ils avaient failli abandonner parce que c'était trop long, alors que d'autres ont adoré cette manière d'aborder les perso, leur psychologie et ensuite pouvoir s'immerger dans un décor qu'eux non plus ne connaissaient pas. Difficile de se décider, non ?
    Quant à l'usage des temps, je préfère de mon côté le passé (simple/imparfait...) au présent (oui, je sais TNK :)  ). Je ne peux pas dire pourquoi mais je me sens plus à l'aise avec cette temporalité. Bon, j'ai aussi des réticences au présent à cause des dialogues :  l'inversion verbe-sujet donne parfois des choses qui, comme on ne les entends quasiment jamais, écorchent un peu mes oreilles (ex: Allons-y!  La voie est libre, murmuré-je à l'oreille de ma partenaire....). Comme quoi, c'est très personnel. Je prends le parti de corriger selon les suggestions ce que je crois nécessaire mais surtout en restant en accord avec moi-même.
    Pour le reste, c'est certain que ne pas avoir de retour de ME expliquant les raisons du refus, c'est désespérant. C'est justement tout ce que l'on attend : comprendre, identifier les points faibles pour pouvoir y travailler. :(

    C'est compliqué au début de jauger, mais on finit par y arriver, rassurez-moi ? ^^' Je comprends pour ton roman, les lecteurs vont aimes des structures d'histoire bien différentes et c'est logique :) Cependant pour nous auteurs c'est difficile quand on commence parce qu'on ne comprend pas qu'on doit nuancer les commentaires que l'on reçoit :/ C'est le plus dur, selon moi et c'est un truc dont on parle pas peu :/ 
    Pour le présent, je te rejoins Grégoire pour les incises. Je les contourne quand j'écris ma romance pour les éviter, car je n'aime pas du tout cette manière d'écrire ^^' Je me tâte d'ailleurs à reprendre mon roman au passé vu comment je bloque sur l'écriture depuis un moment, à voir ^^' 
    C'est la galère les refus sans aucune explication... je te rejoins là-dessus aussi :/ 

    Emamka a dit :
    Coucou !
    Merci pour vos retours sur les "longueurs", Grégoire Louis et Valérie. 
    ça m'a fait réfléchir. Quand Valérie tu dis "Je me dis toujours un truc : si un lecteur soulève un point, c'est qu'il faut au moins s'y pencher dessus. Parfois, la vrai problème ne vient pas du point soulevé, mais d'un autre qui l'influent, mais c'est important quand même de prendre en compte. " je vois exactement de quoi tu veux parler! 
    Le souci, c'est que chaque lecture est subjective. Chaque lecteur lit avec sa propre sensibilité, mais également, sa vitesse de lecture. Certains voient ce que d'autres ignorent, certains se souviennent de détails quand d'autres n'en ont même pas entendu parler ! Il faut trouver le juste équilibre qui permettra de satisfaire le plus de lecteurs possibles, mais hélas, plus ils sont nombreux, plus leur chant diffère... 
    Totalement, chaque lecture est subjective :) C'est pour ça que je me penche quand même sur la question maintenant, mais que je ne modifie pas systématiquement ^^' Pour le coup, cette mésaventure m'a servi de leçon ^^' Il faut réussir en effet à trouver un juste équilibre et c'est certainement la chose la plus compliquée à faire :/ 
  • Emamka a dit :
    Coucou !!!

    J'ai tellement de message à rattraper....

    Déjà, Daphné, Schmoucky, Valérie, Laurent, Mélie, Petitapetit et bien entendu TNK, merci infiniment de votre soutien...
    Ne pas avoir accès au forum n'empêchait pas de le consulter, et j'étais émue de tous vos messages... 
    Le jour "J", ils faisaient partie de ces facteurs qui m'ont permis de tenir le choc. 
    Le choc, ce n'est pas seulement la non édition, pas seulement la quasi absence d'informations dans mes fiches, susceptibles de faire progresser mon roman pour la millième fois, mais l'absence totale d'un avis qui comptait beaucoup : celui de l'éditeur....  comment continuer, sans savoir ce qui pose problème ? 
    Comme je le disais dans un autre post, aucun ME ne répond à ce jour, et le seul retour que j'avais, très constructif, a été interrompu par une affaire qui ne me regarde pas. Alors je comptais sur NP pour "savoir" ce qu'il fallait : et je retourne à la case départ... 

    Bref. J'ai quand même gagné quelque chose dans cette aventure de longue date (pour moi, déjà deux ans et demi <3 ) Vous ! Des rencontres juste fabuleuses, qui ont dépassé le site de NP. 
    Que dire, quand des lecteurs que je connais pas me demandent de leur envoyer mon manuscrit par courriel (@TNK j'écris français xD), quand ils ne réclament pas directement le tome II ? 
    Je ne peux pas nier l'immense réconfort que ça représente. 
    MERCI :-) 

    Je vous souhaite encore de fabuleuses aventures, quelles que soient les épreuves. Cette communauté EST extraordinaire. 


    A moi de revenir (enfin) sur ce forum, pour t'exprimer que j'ai également été très touchée par ton message @Emamka <3
    Je n'ose imaginer à quel point cela a dû être dur, d'ailleurs, si nous sommes ici, c'est que nous avons tous et toutes été confronté à quelque chose de similaire, d'une manière ou d'une autre.. 
    C'est merveilleux qu'on te demande le tome deux, essaie de t'y raccrocher, c'est une belle preuve de la qualité de ton travail qui, malgré l'absence de réponse des ME, ne doit jamais remettre en cause ton talent :) 
  • Bonsoir :)

    Encore une fois merci à vous ! Vos petits mots et/ou mails, c'est un peu la consolation à laquelle je ne me serais jamais attendue :O 
    TNK parle de "Star Ac" des auteurs,mais nous avons quand même le bonheur exclusif d'être baignée dans 100% de compassion, d'entraide, conseils, soutien.... et 0% de sentiments négatifs. Pas certaine que notre communauté existe ailleurs sur le net ! 

    Caverzasio Daphné a dit :A moi de revenir (enfin) sur ce forum, pour t'exprimer que j'ai également été très touchée par ton message @Emamka <3
    Je n'ose imaginer à quel point cela a dû être dur, d'ailleurs, si nous sommes ici, c'est que nous avons tous et toutes été confronté à quelque chose de similaire, d'une manière ou d'une autre.. 
    C'est merveilleux qu'on te demande le tome deux, essaie de t'y raccrocher, c'est une belle preuve de la qualité de ton travail qui, malgré l'absence de réponse des ME, ne doit jamais remettre en cause ton talent :) 
    A priori les connexions sont stabilisées :-D
    Hélas, nous sommes tous bien sur des montagnes russes. Et nous y sommes coincés jusqu'à que la chance vienne faire son travail... mais au moins, en attendant, on peut dire qu'on vit avec passion.... lol
    Merci infiniment pour ton gentil retour : ) Je demeure gênée par le terme de "talent" pour de multiples raisons (travail travail travail + bêtalecteurs = talent ?) mais effectivement, le retour des lecteurs en privé est une situation aussi inattendue que réconfortante.... 
    Sans eux, les auteurs deviendraient des Hikikomoris xD (je vous laisse chercher ce que c'est!) 

  • Bonjour à tous qq nouvelles en passant pour vous dire que je suis toujours là !!
     Seulement dans la foulée du souci de connections sur le forum, je suis en panne de box internet, donc d ordi... Or je fais tout sur mon PC...  Et avec leurs procédure à la con, c est parti pour durer... Après avoir echangé les plugs sans succès ( et  je leur avait dit :-) ) le temps qu ils viennent, qu'ils se rendent compte par eux même que ça vient pas que de la ligne et qu'ils me changent enfin la box, je table sur la semaine prochaine. D ici là je dois faire avec mes gros doigts sur mon petit téléphone et mon abonnement mobil à pas cher, qui me suffit amplement en temps normal, mais dont les données sont déjà explosées...
    Bref à bientôt, plus souvent, plus  longtemps !



Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.