Après les évaluations...

Hello amis auteur(e)s,

Petite question, que faites-vous après votre évaluation ?
Au final, il y a beaucoup d'appelés et assez peu d'élus et du coup, je me demandais si vous retentiez votre chance un peu plus tard après avoir retravaillé votre manuscrit sur NP ou si vous vous tourniez vers un envoi à d'autres maisons d'édition (et si oui, est-ce que ça a marché pour vous !)
(Oui, je suis curieuse  =) )

Réponses

  • 6 Réponses sorted by Votes Date Added
  • Hello amis auteur(e)s,

    Petite question, que faites-vous après votre évaluation ?
    Au final, il y a beaucoup d'appelés et assez peu d'élus et du coup, je me demandais si vous retentiez votre chance un peu plus tard après avoir retravaillé votre manuscrit sur NP ou si vous vous tourniez vers un envoi à d'autres maisons d'édition (et si oui, est-ce que ça a marché pour vous !)
    (Oui, je suis curieuse  =) )
    En ce qui me concerne - mais cela ne vaut que pour moi - je n'enverrai pas mes anciens se faire ré-évaluer sur NP, du moins tant qu'ils ne m'en signent pas un (celui en cours d'éval par exemple).

    Pour l'instant, je mise tout sur mon petit dernier sur NP, mais si l'aventure se terminait à nouveau sur un échec, j'écrirai un nouveau (c'est d'ailleurs déjà en cours, ce dernier me servira en cas d'échec comme de succès) et pour mes anciens, je me lancerais à corps perdu dans l'aventure de l'auto-édition, qui est à mon avis - avec Nouvelles Plumes - le seul moyen (à part un coup de chance de dingue !) de faire connaître des romans qui, s'ils sont certes appréciés de leur public (voir mes notes reçues l'an dernier sur ma "fille de demain"), sont peut-être en décalage avec les lignes éditoriales des éditeurs que j'ai pu croiser.

    Heureusement l'auto-édition se démocratisant, certains éditeurs ont eu le bon réflexe de se dire que ce qui marche est... ce qui marche (!), je me dis que la confrontation avec le public, principe à la base de l'auto-édition comme des Nouvelles Plumes, reste en ce qui me concerne ma meilleure chance.

    Enfin pour info, une de tes concurrentes du prix de la romance (voir ici) nous a annoncé avoir trouvé un éditeur, ce qui est pleinement justifié au vu de la qualité de son manuscrit.
  • Coucou Evelyne, 

    C'est une question intéressante que tu poses là. Je ne sais pas s'il existe une unique réponse, du coup je vais te parler de ce que j'ai fait, cela t'aidera peut-être.

    Pour ma part, j'avais participé au prix de l'imaginaire l'an dernier mais, malgré une évaluation qui m'avait fait chaud au coeur, mon roman n'avait pas été sélectionné. Je comprends avec le recul que, même si je le croyais prêt, il n'était pas encore assez abouti à l'époque.
    Avec l'aide de lecteurs qui m'ont donné leur avis, j'ai repris mon manuscrit. Il a pas mal évolué et a donc été accepté pour participer au concours de l'imaginaire de cette année.

    Si tu trouves ton roman abouti tel qu'il est, mon avis est que cela ne sert à rien de le proposer à nouveau sur le site, autant t'orienter tout de suite vers d'autres maisons d'édition.
    Par contre, si tes évaluations te donnent des pistes d'amélioration que tu penses correspondre à ton style d'écriture et à ton histoire, cela vaut le coup d'entamer une réécriture, au moins pour voir ce que cela pourrait donner. Une fois ta réécriture terminée, tu verras alors si tu souhaites le reproposer sur NP ou dans d'autres maisons d'édition... ou les deux à la fois car ce n'est pas incompatible.
    Dans tous les cas, tiens-nous au courant ! ;)


  • Dans son cas, Myriam a raison... mais prends le cas de ma fille de demain (mon roman proposé à NP en 2018)... À part corriger les fautes restantes (fait) et décrire réellement les personnages plutôt que de dire qu'ils ressemblent à telle ou telle célébrité (fait itou... et appliqué à mon nouveau manuscrit aussi), que pouvais-je y apporter de plus ?

    Du coup, une idée m'est venue : pour les recalés des NP, ce serait sympa si les lecteurs ayant lu nos livres nous conseillaient telle ou telle maison d'édition, s'ils le peuvent bien entendu.

    J'aurais adoré recevoir un MP d'un(e) de mes évaluateurs/trices pour me conseiller d'envoyer mon manuscrit chez X ou Y (bien sûr, uniquement en cas de refus d'édition des NP).

    Perso, j'ai déjà envoyé une liste d'éditeurs potentiels à une auteure dont j'ai évalué le texte, et qui n'a pas trouvé preneur...
  • Myriam_SavaryMyriam_Savary Messages 138
    mars 2019 modifié Vote Up0Vote Down
    TNK a dit :
    Dans son cas, Myriam a raison... mais prends le cas de ma fille de demain (mon roman proposé à NP en 2018)... À part corriger les fautes restantes (fait) et décrire réellement les personnages plutôt que de dire qu'ils ressemblent à telle ou telle célébrité (fait itou... et appliqué à mon nouveau manuscrit aussi), que pouvais-je y apporter de plus ?

    Du coup, une idée m'est venue : pour les recalés des NP, ce serait sympa si les lecteurs ayant lu nos livres nous conseillaient telle ou telle maison d'édition, s'ils le peuvent bien entendu.

    J'aurais adoré recevoir un MP d'un(e) de mes évaluateurs/trices pour me conseiller d'envoyer mon manuscrit chez X ou Y (bien sûr, uniquement en cas de refus d'édition des NP).

    Perso, j'ai déjà envoyé une liste d'éditeurs potentiels à une auteure dont j'ai évalué le texte, et qui n'a pas trouvé preneur...
    Nous sommes d'accord TNK : ton roman est abouti, donc direct vers une maison d'édition sans repasser par les NP ;)
    Quant au choix de la maison d'édition, je ne sais pas si en tant que lecteur j'arriverai à proposer une maison d'édition à un auteur, mais cela ne vaut peut-être que pour moi ^^
  • Merci pour vos réponses.
    En fait, je me pose la question parce que à part quelques fautes à recorriger, je n'ai pas eu de retours "négatifs" ou de points à vraiment améliorer dans mon roman. Du coup, c'est un peu difficile de savoir quoi retravailler. 
    Par contre, je ne pense pas re-proposer mon manuscrit à NP. Pour le coup, je pense que j'ai aussi envie de tenter d'envoyer mon manuscrit ailleurs. 
    @TNK : tu as du courage pour l'auto-édition. J'ai commencé à regarder et franchement, cela me semble tellement chronophage que je ne suis pas certaine d'avoir la patience ni le temps...pour le moment.
  • Merci pour vos réponses.
    En fait, je me pose la question parce que à part quelques fautes à recorriger, je n'ai pas eu de retours "négatifs" ou de points à vraiment améliorer dans mon roman. Du coup, c'est un peu difficile de savoir quoi retravailler. 
    Par contre, je ne pense pas re-proposer mon manuscrit à NP. Pour le coup, je pense que j'ai aussi envie de tenter d'envoyer mon manuscrit ailleurs. 
    @TNK : tu as du courage pour l'auto-édition. J'ai commencé à regarder et franchement, cela me semble tellement chronophage que je ne suis pas certaine d'avoir la patience ni le temps...pour le moment.
    1) Pourquoi crois-tu que je tiens tant à être édité par les NP ? ;)

    2) Oui, l'autoédition est chronophage... mais l'édition aussi ! Tu sais, même si tu signes chez un géant (Laffont, Gallimard, Albin Michel,...), à moins d'être leur star, une bonne partie du boulot de promo t'incombe, donc...

    3) Certes l'auto-édition nécessite d'être polyvalent et/ou de savoir s'entourer... mais quel métier ne connaît pas cette évolution ?

    Après tu sais, j'ai vu les évals que j'ai eues l'an dernier sur mon premier roman NP ("La fille de demain"), elles m'incitent quand même à ne pas le laisser trainer dans les tiroirs... et elles pourraient t'inciter à en faire de même.

    As-tu déjà un site auteure ? Un blog ? Un Facebook dédié à ces activités d'auteure ?
    Moi j'ai ouvert le mien et je peux te dire que c'est top :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.