Bonjour ! ;)

Bonjour à vous tous,

Je suis une nouvelle encore un peu perdue. Auteur d'un roman, qui n'est pas encore en ligne, mais bientôt j'espère. J'ai lu qu'il devait faire au minimum 400 000 signes espaces compris pour un roman contemporain. Est-ce réellement obligatoire ? Au trois quart de ma relecture, j'en suis actuellement à 356 000 signes. Je ne voudrais écrire pour écrire et perdre l'essence de mon texte pour atteindre un critère de sélection.
Merci d'avance pour celles et ceux qui éclaireront ce point. Et à vous tous, passez une agréable journée avant les fêtes !


Réponses

  • 14 Réponses sorted by Votes Date Added
  • Bonjour à vous tous,

    Je suis une nouvelle encore un peu perdue. Auteur d'un roman, qui n'est pas encore en ligne, mais bientôt j'espère. J'ai lu qu'il devait faire au minimum 400 000 signes espaces compris pour un roman contemporain. Est-ce réellement obligatoire ? Au trois quart de ma relecture, j'en suis actuellement à 356 000 signes. Je ne voudrais écrire pour écrire et perdre l'essence de mon texte pour atteindre un critère de sélection.
    Merci d'avance pour celles et ceux qui éclaireront ce point. Et à vous tous, passez une agréable journée avant les fêtes !


    Je ne suis pas un "officiel" des Nouvelles Plumes (NP). @Admin Karine ou Astrid pourraient te répondre, mais à mon avis, le minimum de 400.000 signes est impératif. Après je pense - mais cela n'engage que moi - que 390.000 passeraient aussi (mais j'ai peut-être tord). Disons que 356.000 ça m'étonnerait et pour jouer la sécurité, je pousserai à 400.000

    Personellement, mon histoire la plus courte fait 504.000 signes, donc peut-être penser à une intrigue plus dense résoudrait ton problème ?
  • Bonjour TNK,

    Déjà, je te remercie d'avoir pris le temps de me répondre. C'est vraiment appréciable. Tu n'es, certes pas un officiel, mais tu me sembles bien connaitre le sujet. J'ai lu avec attention tes nombreux posts.
    Je vais essayer de pousser certains chapitres alors. Il s'agit d'un huis clos autour d'un diner. Chaque chapitre représente un narrateur différent, un point de vue, une histoire propre. Tout s'imbrique comme un puzzle d'où la difficulté de rallonger. Mais je vais me creuser la tête. Ça ne sera pas le premier challenge de relevé !

    J'avais bien vu le terme "impérativement" dans le réglement. Mais sur le site, j'ai vu des textes étudiés en dessous (en termes de pages). D'où mon interrogation. À moins que je me sois trompée, après tout je ne suis pas à l'abri d'avoir mal compris;

    Merci encore !!
  • TNKTNK Messages 842
    décembre 2019 modifié Vote Up0Vote Down
    Bonjour TNK,

    Déjà, je te remercie d'avoir pris le temps de me répondre. C'est vraiment appréciable. Tu n'es, certes pas un officiel, mais tu me sembles bien connaitre le sujet. J'ai lu avec attention tes nombreux posts.
    Je vais essayer de pousser certains chapitres alors. Il s'agit d'un huis clos autour d'un diner. Chaque chapitre représente un narrateur différent, un point de vue, une histoire propre. Tout s'imbrique comme un puzzle d'où la difficulté de rallonger. Mais je vais me creuser la tête. Ça ne sera pas le premier challenge de relevé !

    J'avais bien vu le terme "impérativement" dans le réglement. Mais sur le site, j'ai vu des textes étudiés en dessous (en termes de pages). D'où mon interrogation. À moins que je me sois trompée, après tout je ne suis pas à l'abri d'avoir mal compris;

    Merci encore !!

    Les pages ne veulent rien dire sur ce site. C'est du déclaratif.

    Pour te dire, mon premier roman évalué sur NP (La fille de demain) faisait 604.000 signes. Or comme on devrait compter 1500 signes par page, j'aurais dû le déclarer à 402 - 403 pages (car 604.000 / 1500 = 402,666666...)... soit pile au dessus de la limite des 400 pages qui fait flipper certains lecteurs.

    Alors je me suis dit, "attends, ici, tu as le droit de te la jouer littéraire. Et comme tout le monde sait que les littéraires sont nuls en maths, 604.000 divisé par 1500 ça fait... allez... au doigt mouillé... allez 340 pages !". Et voilà comment mon roman de 604.000 signes à 1500 signes la page a fait 340 pages sur NP. Oui, j'ai un peu Delevoyé... ;)

    Par ailleurs, pour être lecteur ici même, je peux t'assurer que, volontairement ou non, je ne suis pas le plus nul en maths de la bande... même quand je joue le nul en maths ;)

    Donc ne tiens absolument pas compte du nombre de pages indiqué ici...
    (D'ailleurs, ce serait plus juste si NP récupérait le nombre de signes du document word et l'indiquait / le convertissait automatiquement en pages de 1500 signes : cela rendrait cet indicateur fiable... même si ça ne laisserait plus de place aux petits arrangements avec la réalité comme ceux opérés sur mon 1er manu...).

    PS : Le second - déclaré à 571 pages - faisait bien 571 pages "au sens NP du terme" :)
  • Bon je n'ai plus qu'à me retrousser les manches alors !

    Le système D existe partout ;)

    Je sais ce qu'il me reste à faire sur les derniers chapitres. En tout cas je suis impressionnée par ta "productivité". C'est le tout premier texte que je parviens à mener au bout.
  • Bon je n'ai plus qu'à me retrousser les manches alors !

    Le système D existe partout ;)

    Je sais ce qu'il me reste à faire sur les derniers chapitres. En tout cas je suis impressionnée par ta "productivité". C'est le tout premier texte que je parviens à mener au bout.

    Rassure-toi, j'avais surtout du stock. Là je bosse sur le prochain...
  • Et j'imagine que c'est une gymnastique, un entrainement quotidien aussi. En tout cas, bravo !
  • Bienvenue. Je pense qu'il faut prendre les limites chiffrées au sérieux... il y a déjà tellement de filtres subjectifs et qui ne peuvent être mis en oeuvre que par des humains ayant lu le roman, que filtrer par chiffre en amont est nécessaire. Sans ça le job de filtrage de NP serait encore plus ingérable.

    Cela ne veut pas dire qu'un roman de 300000 signes est mauvais, c'est juste qu'il est hors de la "politique" actuelle de la ME.
  •  moustrou ainhoa a dit :
    Bonjour à vous tous,

    Je suis une nouvelle encore un peu perdue. Auteur d'un roman, qui n'est pas encore en ligne, mais bientôt j'espère. J'ai lu qu'il devait faire au minimum 400 000 signes espaces compris pour un roman contemporain. Est-ce réellement obligatoire ? Au trois quart de ma relecture, j'en suis actuellement à 356 000 signes. Je ne voudrais écrire pour écrire et perdre l'essence de mon texte pour atteindre un critère de sélection.
    Merci d'avance pour celles et ceux qui éclaireront ce point. Et à vous tous, passez une agréable journée avant les fêtes !



    La Bienvenue à toi :-) ! 
    Je pensais juste... à ces quelques livres, pourtant, actuellement en évaluation sur Nouvelles Plumes, qui n'ont que 100 voire 200 pages ! Comment expliquer qu'ils aient passé les filtres, si ces derniers sont impératifs ? Les auteurs se seraient-ils trompés en convertissant (déclarant des pages en format word) ? 

  • Emamka a dit :
     moustrou ainhoa a dit :
    Bonjour à vous tous,

    Je suis une nouvelle encore un peu perdue. Auteur d'un roman, qui n'est pas encore en ligne, mais bientôt j'espère. J'ai lu qu'il devait faire au minimum 400 000 signes espaces compris pour un roman contemporain. Est-ce réellement obligatoire ? Au trois quart de ma relecture, j'en suis actuellement à 356 000 signes. Je ne voudrais écrire pour écrire et perdre l'essence de mon texte pour atteindre un critère de sélection.
    Merci d'avance pour celles et ceux qui éclaireront ce point. Et à vous tous, passez une agréable journée avant les fêtes !



    La Bienvenue à toi :-) ! 
    Je pensais juste... à ces quelques livres, pourtant, actuellement en évaluation sur Nouvelles Plumes, qui n'ont que 100 voire 200 pages ! Comment expliquer qu'ils aient passé les filtres, si ces derniers sont impératifs ? Les auteurs se seraient-ils trompés en convertissant (déclarant des pages en format word) ? 


    Oui c'est ça. On a eu le cas inverse aussi d'une auteure écrivant déjà au format livre qui a déclaré son roman de 580 pages à... plus de 900 pages (soit sa taille dans son traitement de texte). Et ça ne l'a pas empêchée d'être éditée !

    Donc non, les 100-200 pages n'ont pas passé entre les mailles du filet, ce sont juste des erreurs - volontaires ou non - de déclaration.
  • Atlas Johan a dit :
    Bienvenue. Je pense qu'il faut prendre les limites chiffrées au sérieux... il y a déjà tellement de filtres subjectifs et qui ne peuvent être mis en oeuvre que par des humains ayant lu le roman, que filtrer par chiffre en amont est nécessaire. Sans ça le job de filtrage de NP serait encore plus ingérable.

    Cela ne veut pas dire qu'un roman de 300000 signes est mauvais, c'est juste qu'il est hors de la "politique" actuelle de la ME.

    Bonjour Atlas Johan,

    Excuse moi pour la réponse tardive. Les fêtes de fin d'années m'ont pas mal occupées.
    Je vais essayer de m'en approcher au maximum. Et si je n'atteins pas l'objectif... Tant pis. J'aimerais au moins avoir des avis constructifs sur mon roman même s'il ne peut pas prétendre à l'édition.
  • Emamka a dit :
     moustrou ainhoa a dit :
    Bonjour à vous tous,

    Je suis une nouvelle encore un peu perdue. Auteur d'un roman, qui n'est pas encore en ligne, mais bientôt j'espère. J'ai lu qu'il devait faire au minimum 400 000 signes espaces compris pour un roman contemporain. Est-ce réellement obligatoire ? Au trois quart de ma relecture, j'en suis actuellement à 356 000 signes. Je ne voudrais écrire pour écrire et perdre l'essence de mon texte pour atteindre un critère de sélection.
    Merci d'avance pour celles et ceux qui éclaireront ce point. Et à vous tous, passez une agréable journée avant les fêtes !



    La Bienvenue à toi :-) ! 
    Je pensais juste... à ces quelques livres, pourtant, actuellement en évaluation sur Nouvelles Plumes, qui n'ont que 100 voire 200 pages ! Comment expliquer qu'ils aient passé les filtres, si ces derniers sont impératifs ? Les auteurs se seraient-ils trompés en convertissant (déclarant des pages en format word) ? 


    Merci à toi Emamka !

    Oui, nous avons vu les mêmes romans alors ;)

    Je sais ce qu'il me reste à faire ! Ecrire, écrire, écrire !
  • Bien le bonjour ! 

    Pour essayer d'augmenter le nombre de caractères, petite astuce : développer la psychologie des personnes. Vu la description de ton livre, cela me semble d'autant plus s'y prêter. Je suis personnellement le genre de lectrice qui aime des personnages développés, et que l'on puisse suivre le déroulé de leur raisonnement. Un peu de psychologique est toujours appréciable (dans les cas bien entendu, où c'est bien écrit, et non une suite de pensées plates juste pour meubler ou faire croire que c'est un texte "psychologique"). 
  • TNKTNK Messages 842
    Nakãra a dit :
    Bien le bonjour ! 

    Pour essayer d'augmenter le nombre de caractères, petite astuce : développer la psychologie des personnes. Vu la description de ton livre, cela me semble d'autant plus s'y prêter. Je suis personnellement le genre de lectrice qui aime des personnages développés, et que l'on puisse suivre le déroulé de leur raisonnement. Un peu de psychologique est toujours appréciable (dans les cas bien entendu, où c'est bien écrit, et non une suite de pensées plates juste pour meubler ou faire croire que c'est un texte "psychologique"). 

    Et comment fais-tu pour diviser le nombre de caractères par deux ?
  • Relire : pour certaines paraphrases, juste mettre le mot simple. De temps à autre revenir sur l'action même, plutôt que de passer beaucoup de temps à décrire ou faire de "l'image stylistique". Supprimer quelques adjectifs et adverbes etc. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.