L'Envol du Faucon, le tome 1 de ma trilogie Brumes à Mer est à présent en ligne :D

Bien le bonjour à tou(te)s  :3

C'est un peu fébrilement et le coeur battant à mille à l'heure que je viens vous présenter mon petit bébé. En effet, aujourd'hui, j'ai eu l'immense joie de recevoir un mail pour m'annoncer que mon livre était à présent en évaluation. Il s'agit de Brumes à Mer, Tome 1 : L'Envol du Faucon. 

Mais alors que se cache-t-il derrière ce titre assez énigmatique, j'en conviens ? 
Tout d'abord, voici deux photos de paysage et le résumé pour vous mettre un peu dans l'ambiance : 



"Alliés et ennemis ne sont que des mots. Noir et blanc ne sont que des couleurs. La trahison et la manipulation ne viennent pas forcément de là où l'on pense. 

Isilda est une élémentaire de l'Air métamorphe. Étudiante pour les uns, héritière et guerrière loyale pour les autres, elle vit avec ses congénères au cœur de l'étrange ville de Newytown. Située quelque part sur les côtes de Grande-Bretagne, cette métropole est peuplée de créatures du jour et de la nuit, ainsi que d'élémentaires : des êtres humains maîtrisant l'un des quatre éléments. 
Créateurs de la ville, ils sont condamnés à subir une terrible guerre ancestrale sans aucune échappatoire. Cependant, l'ennemi est-il réellement celui qu'ils combattent avec ardeur ?

Isilda croyait son destin tracé. Elle pensait que sa vie n'avait aucune importance en dehors de son clan. Pourtant, il aura suffi d'une rencontre pour qu'elle remette ses croyances en question. D'un événement, pour qu'elle se dise : 
Et si je me trompais ? Et si j'étendais mes ailes et m'envolais ? "



Brumes à Mer est une trilogie mêlant suspense, mystère et magie sur fond d'Urban-Fantasy. Elle se rapproche fortement du Thriller, c'est pourquoi j'ai pour coutume de dire que c'est une Dark-Urban-Fantasy. Nous suivons l'histoire d'Isilda, une humaine élémentaire maîtrisant l'air et se transformant en faucon pèlerin. Elle nous raconte une partie de sa vie à un moment où celle-ci à basculé et où ses choix ont influencé le destin de toute une région... 

Cette histoire est un triptyque, elle se déroule sur trois tomes qui sont tous écrits (je viens d'entamer la phase de réécriture du second tome, alors que les derniers mots du troisième tome ont été posés fin janvier). Pourtant, chaque livre a bel et bien une intrigue qui lui est propre. 

Voilà, j'ai essayé de faire assez bref, mais je pourrais vous en parler pendant des heures. Vous l'aurez compris, j'adore discuter de mon univers et si vous avez envie de le faire surtout n'hésitez pas, ce sera avec un immense plaisir ! Je vous laisse en compagnie de mes humains élémentaires métamorphes qui je l'espère vous feront passer un bon moment  <3

En attendant, j'ai une petite question. L'histoire que j'ai écrite parle de thèmes parfois très sombres, j'aimerais savoir ce que vous pensez de ce type de lecture ? Est-ce que ça vous dérange ? D'ailleurs, je suis étonnée qu'il n'y ait pas d'emplacement pour avertir de contenu potentiellement choquant quand on poste notre livre ^^'

Réponses

  • 20 Réponses sorted by Votes Date Added
  • Quelle magnifique présentation !!! Félicitations !
    Les photos sont superbes et viennent illustrer un univers intrigant :-)
    En plus votre premier chapitre est très bien écrit, il va sans peine attirer les lecteurs.

    Pour l'univers sombre, si ce n'est pas classique ce n'est pas non plus dérangeant sur NP. J'adore personnellement maltraiter mes personnages, et je me souviens d'une auteur sur NP dont l'univers (un thriller si je ne me trompe pas) était si sombre que je n'ai pas pu télécharger son manuscrit... (ce n'était pas le moment pour moi)
    Donc ne vous en faites pas ! 

    Et bonne chance pour votre aventure par ici, vous avez toutes les cartes en main :)
  • Oh merci beaucoup Emamka  <3  :3 J'ai essayé de faire quelque chose d'assez court pour mettre dans l'ambiance, sans parler des différentes espèces etc pour que ça ne devienne pas barbant ^^'
    Je suis touchée par le compliment, vraiment *rougit* J'espère en tout cas que ceux qui me liront seront transportés vers les côtes sauvages de Newytown et qu'ils passeront un bon moment en compagnie d'Isilda :)

    Oh mais on va bien s'entendre alors XD Je suis pareil, j'adore les maltraiter XD Isilda ne fait pas exception, bien au contraire ^^'
    Ah oui ? Je comprends, ce n'est pas toujours facile de lire certains thèmes quand moralement on n'est pas au meilleur de notre forme :) Après, bien sûr il y a sombre et sombre. Perso, si les thèmes peuvent être parfois compliqués, ça ne va jamais dans la description crue et détaillée, mais je ne conseillerais pas ma trilogie aux plus jeunes ^^' 

    Du coup, vous écrivez quoi Emamka ? 
  • EmamkaEmamka Messages 311
    12 mars modifié Vote Up0Vote Down
    Effectivement, il vaut mieux éviter de parler "espèces" ou "races", ou autres détails de l'univers dans une présentation...
    Quand j'ai fait ça à un éditeur reconnu, il m'a répondu : "Et il se passe quoi à votre personnage ? C'est quoi son problème ? Moi je veux le savoir tout de suite car c'est tout ce qui m'intéresse" 
    Je ne suis pas prête d'oublier la leçon XD

    Après, bien sûr il y a sombre et sombre. Perso, si les thèmes peuvent être parfois compliqués, ça ne va jamais dans la description crue et détaillée, mais je ne conseillerais pas ma trilogie aux plus jeunes ^^' 
    Vous avez tout à fait raison ! Ce qui compte, c'est que la "scène dure" soit nécessaire (soit pour faire avancer le récit, ou pour faire évoluer un personnage....). Mais lorsqu'un roman se base sur une affaire glauque, et que le ton obscur persiste, je n'y arrive plus... 
    Personnellement, j'ai besoin autant en que tant que lectrice qu'auteure d'alterner l'obscurité avec la lumière (ce serait-ce qu'une touche d'humour). ça les met en valeur à tout de rôle. Et d'après votre descriptif il semble que vous vous êtres sensible à cet équilibre ;)

    J'écris... de la Fantasy.
    Laquelle ?
    J'ai du mal à expliquer. Je peux seulement citer mes références principales : Trudi Canavan, Maggie Furey, R.A. Salvatore et GRR Martin, sans oublier certains BD des éditions Soleil. Un peu de tout ça... avec mon passif de scénariste pour jeux de rôle à la D&D, car je préférais travailler sur les fiches des personnages joueurs (ma priorité dans l'écriture, ce sont les personnages). 

    Autre point commun avec vous : j'adore les personnages qui volent  B) Ils ont la classe, rien à ajouter XD

  • Après, bien sûr il y a sombre et sombre. Perso, si les thèmes peuvent être parfois compliqués, ça ne va jamais dans la description crue et détaillée, mais je ne conseillerais pas ma trilogie aux plus jeunes ^^' 

    Emamka a dit :
    Autre point commun avec vous : j'adore les personnages qui volent  B Ils ont la classe, rien à ajouter XD

    J'ADORE les personnages qui volent ….

    Ceux dont les ailes sont de diverses couleurs... rouge, jaune, vert...

    Celui qui peut cracher le feu en volant…

    Ou l'arrogante invocatrice aux magnifiques ailes de plumes noires…

    ENCORE FAUT-IL NE PAS LES FAIRE MOURIR !  Les auteures sont trop cruelles avec leurs personnages !!!


    Plus sérieusement, les thèmes un peu ou très sombres font partie du plaisir de lire. Un roman où ne vont mourir que les méchants risque d'être bien fade. Si le manuscrit n'est pas dans la catégorie "jeunesse" on peut s'attendre à trouver des passages plus durs.

    La saison du prix de l'imaginaire est un régal  pour moi, continuez à me faire rêver, vibrer et … pleurer

  • Je plussoie ! C'est une de mes attentes de fantasy "adulte" justement, de ne pas avoir ce côté "les gentils sont gentils, les méchants sont méchants", qui fait que seuls les "méchants" trinquent et meurent, et je veux aussi un peu de noirceur, parce que le monde n'est pas celui des bisounours
  • Emamka a dit :
    Effectivement, il vaut mieux éviter de parler "espèces" ou "races", ou autres détails de l'univers dans une présentation...
    Quand j'ai fait ça à un éditeur reconnu, il m'a répondu : "Et il se passe quoi à votre personnage ? C'est quoi son problème ? Moi je veux le savoir tout de suite car c'est tout ce qui m'intéresse" 
    Je ne suis pas prête d'oublier la leçon XD


    Ah oui, j'imagine que ça marque pas mal ce genre de réponse ^^' Néanmoins, c'est bon à savoir :D Ce n'est pas toujours évident de parler de son univers et de son histoire, je trouve. On a beau bien le connaître, on ne sait pas toujours comment le présenter, sans rentrer dans le spoiler, mais en en disant suffisamment pour donner envie de lire ^^' C'est un vrai jeu d'équilibriste !
    Emamka a dit :
    Vous avez tout à fait raison ! Ce qui compte, c'est que la "scène dure" soit nécessaire (soit pour faire avancer le récit, ou pour faire évoluer un personnage....). Mais lorsqu'un roman se base sur une affaire glauque, et que le ton obscur persiste, je n'y arrive plus... 
    Personnellement, j'ai besoin autant en que tant que lectrice qu'auteure d'alterner l'obscurité avec la lumière (ce serait-ce qu'une touche d'humour). ça les met en valeur à tout de rôle. Et d'après votre descriptif il semble que vous vous êtres sensible à cet équilibre ;)

    J'écris... de la Fantasy.
    Laquelle ?
    J'ai du mal à expliquer. Je peux seulement citer mes références principales : Trudi Canavan, Maggie Furey, R.A. Salvatore et GRR Martin, sans oublier certains BD des éditions Soleil. Un peu de tout ça... avec mon passif de scénariste pour jeux de rôle à la D&D, car je préférais travailler sur les fiches des personnages joueurs (ma priorité dans l'écriture, ce sont les personnages). 

    Autre point commun avec vous : j'adore les personnages qui volent  B) Ils ont la classe, rien à ajouter XD

    C'est exactement ça :D Vous m'avez bien analysée ^^' C'est comme ça que je vois ça aussi pour les scènes sombres. Elles doivent être nécessaires dans l'histoire et il doit y avoir des moment de lumière et d'humour :D Humour noir, bonjour XD Je suis certaine que vous adorez ça aussi ^^'

    Oh sympa ce que vous écrivez ! Il faudra que j'aille découvrir vos écrits !
    Enitram a dit :
    J'ADORE les personnages qui volent …. Ceux dont les ailes sont de diverses couleurs... rouge, jaune, vert... Celui qui peut cracher le feu en volant… Ou l'arrogante invocatrice aux magnifiques ailes de plumes noires… ENCORE FAUT-IL NE PAS LES FAIRE MOURIR ! Les auteures sont trop cruelles avec leurs personnages !!! Plus sérieusement, les thèmes un peu ou très sombres font partie du plaisir de lire. Un roman où ne vont mourir que les méchants risque d'être bien fade. Si le manuscrit n'est pas dans la catégorie "jeunesse" on peut s'attendre à trouver des passages plus durs. La saison du prix de l'imaginaire est un régal pour moi, continuez à me faire rêver, vibrer et … pleurer

    Oh les dragons !!
    Nakãra a dit :
    Je plussoie ! C'est une de mes attentes de fantasy "adulte" justement, de ne pas avoir ce côté "les gentils sont gentils, les méchants sont méchants", qui fait que seuls les "méchants" trinquent et meurent, et je veux aussi un peu de noirceur, parce que le monde n'est pas celui des bisounours

    Je hais le manichéisme, c'est trop prévisible et cliché ! ^^' Je te comprends Nakara :) Pareil pour le côté "le monde n'est pas celui des bisounours". S'il y a bien un truc qui me fait arrêter une lecture, c'est ça ; le fait que tout est lisse, attendue, avec une bonne grosse dose de guimauve, même sur des thèmes et des scènes où ça ne devrait pas être le cas. Vive les personnages nuancés qui nous surprennent et se comportent comme de vrais êtres ! :D

    D'ailleurs, qu'est-ce qui peut vous faire sortir d'une histoire de votre côté ? (tous genres confondus)
  • Je peux comprendre la réponse de l'éditeur : si ton univers est bien, riche, mais que l'histoire ne suit pas (pour dire la chose de manière polie XD) bah c'est non. C'est pour ça que l'histoire est le plus important. Et as grave pour le spoil justement, puisqu'on a besoin de toute l'histoire pour juger ;) 

    Ce qui me sort le + d'une histoire, et ça a été au point que pendant un temps j'ai laissé la fantasy de côté (avant de revenir avec la fantasy adulte), ce sont les histoires d'amour. Qu'est-ce que j'ai pu manger comme triangles amoureux... Et surtout le fait que ça prend le pas sur l'histoire, dès la page 30 ou 50 sur 200 ou 300, et hop l'intrigue principale ne convient que secondaire, ou pire, elle n'est là que pour mieux servir la romance. Je ne supporte pas. Dès que je vois un résumé où "olala il faut choisir entre amour et devoir" bah je repose. Ça ne m'intéresse pas.
    Et autre point, cette fois spécifique à NP : les fautes. Un manu bourré de fautes... Bon je vais le continuer parce que je me suis engagée, mais ça me coupe vraiment. Quand le style n'est pas là, l'histoire a beau être géniale... ça ne marche pas. Mais de toute manière un bon livre c'est un équilibre entre une bonne histoire et un bon style, les 2 sont nécessaires 
  • C'est vrai qu'avec un éditeur c'est différent :) Je parlais plus en général, face à de potentiels lecteurs ^^' Quand on s'adresse à un éditeur, c'est un autre exercice, pas forcément plus simple ; résumer en quelques lignes une histoire entière ^^' Sans parler du fameux synopsis XD (le truc relou et scolaire par excellence XD)

    Oh lala les triangles amoureux... Je comprends ton overdose. D'autant plus que les schémas sont souvent (trop souvent) les mêmes ^^' Genre la nana qui tombe amoureuse du bad guy et qui va le choisir même si le second serait bien plus safe pour elle ^^' Je suis d'accord avec toi aussi quand ça prend le pas sur l'histoire. Dans ce cas, on annonce la couleur direct et on dit que c'est une romance paranormale ^^' J'avoue que c'était une crainte dans ma trilogie, car j'ai une sorte de triangle amoureux qui se forme à partir du milieu du tome 2 jusqu'au tome 3 et j'avais très peur que l'histoire souffre des préjugés des lecteurs quand je l'ai introduit ^^' Bon s'en est un sans en être un, parce qu'il n'y a une histoire de sort, mais ça reste quand même un glissement vers ce truc (le pire c'est que je suis pareille, je déteste ça !! XD). Néanmoins, pas le choix pour l'histoire, je devais en passer par là XD

    Aie les fautes. Je n'y songeais pas sur le coup, mais oui, pareil, ça me sort directement de l'histoire. Je ne vois plus que ça et il me faut me concentrer intensément pour réussir à suivre ^^' C'est vraiment dommage, parce qu'il suffirait de passer par un correcteur en ligne pour en éliminer une grosse partie souvent et donc fluidifier la lecture. Je n'ai pas encore testé la lecture de manuscrit sur NP, mais je compte bien m'y mettre, même au delà du concours. Il y a beaucoup de manuscrits avec ce souci ? Je pensais quand même que les gens avaient déjà retravaillé leur manuscrit avant de le soumettre ?
    J'avoue que pour moi, un bon livre c'est une histoire qui arrive à me transporter, sans que je ne remarque le style de l'auteur :) Si ce dernier est trop complexe ou que l'auteur se regarde écrire, comme on dit, je n'accroche pas ^^'

  • Oh lala les triangles amoureux... Je comprends ton overdose. D'autant plus que les schémas sont souvent (trop souvent) les mêmes ^^' Genre la nana qui tombe amoureuse du bad guy et qui va le choisir même si le second serait bien plus safe pour elle ^^' Je suis d'accord avec toi aussi quand ça prend le pas sur l'histoire. 

    Moi je suis bien plus indulgente envers ce qui vous rebute. Je suis d'accord aussi pour dire que ça ne doit pas prendre le pas . Mais les triangles amoureux (comme les coups de foudre dont on a déjà parlé) font partie de ce qui existe dans la vie, alors pourquoi pas dans les livres ? 

    Les émotions et les sentiments sont ce qu'il y a de plus important dans la vie, à moins de préférer l'argent, le pouvoir ou d'autres choses de ce genre. Donc il faut vraiment qu'il y ait une énorme dose de romance dans un roman pour que je trouve ça trop lourd.

  • Enitram a dit :

    ENCORE FAUT-IL NE PAS LES FAIRE MOURIR !  Les auteures sont trop cruelles avec leurs personnages !!!

    Pardon ? 

    C'est exactement ça :D Vous m'avez bien analysée ^^' C'est comme ça que je vois ça aussi pour les scènes sombres. Elles doivent être nécessaires dans l'histoire et il doit y avoir des moment de lumière et d'humour :D Humour noir, bonjour XD Je suis certaine que vous adorez ça aussi ^^'

    Oh sympa ce que vous écrivez ! Il faudra que j'aille découvrir vos écrits ! <3 Il y a surement un côté dark-fantasy dans ce que vous écrivez du coup, j'adore :D J'ai aussi fait beaucoup de création de personnages grâce aux jeux de rôle, mais sur forum ^^' D'ailleurs, j'ai développé mon univers de cette manière ^^' Hihi, oui, j'aime bien les personnages qui volent, ainsi que les félins et d'autres animaux XD J'adore les mélanger à la magie :D Il faudra à un moment donné que je m'essaye aux dragons <3
    D'ailleurs, qu'est-ce qui peut vous faire sortir d'une histoire de votre côté ? (tous genres confondus)
    D'affilée ; 
    ouf ! Oui ! Oui ! Hihi ! Oui ! Yeeee !
    Plus sérieusement ; Je ne connais pas bien les plateformes d'écriture en ligne, mais j'imagine l'intérêt pour les auteurs, qui peuvent savoir rapidement si leur projet plaît ou non. Du coup, ce sont vos personnages qui vous ont entraînée dans l'écriture ? 

    Sinon, si je ne suis pas du tout adepte des romances (du tout), une bonne histoire me tiendra quand même en haleine, romance ou pas. Non, ce que je déteste par dessus tout, ce sont les personnages-outils. Les clichés habituels notamment sur les femmes (la love interest) ou les "best friends" aussi vides que purement fonctionnels. J'ai juste besoin de personnages que je veux aimer (ou pas), comprendre. 
    D'où ma haine de certains blockbusters US.... 
  • Enitram a dit :

    Oh lala les triangles amoureux... Je comprends ton overdose. D'autant plus que les schémas sont souvent (trop souvent) les mêmes ^^' Genre la nana qui tombe amoureuse du bad guy et qui va le choisir même si le second serait bien plus safe pour elle ^^' Je suis d'accord avec toi aussi quand ça prend le pas sur l'histoire. 

    Moi je suis bien plus indulgente envers ce qui vous rebute. Je suis d'accord aussi pour dire que ça ne doit pas prendre le pas . Mais les triangles amoureux (comme les coups de foudre dont on a déjà parlé) font partie de ce qui existe dans la vie, alors pourquoi pas dans les livres ? 

    Les émotions et les sentiments sont ce qu'il y a de plus important dans la vie, à moins de préférer l'argent, le pouvoir ou d'autres choses de ce genre. Donc il faut vraiment qu'il y ait une énorme dose de romance dans un roman pour que je trouve ça trop lourd.

    Tout à fait, je suis d'accord aussi que ça fait partie de la vie et qu'on ne doit pas non plus les bannir, mais ce qui me dérange là-dedans c'est surtout l'exécution derrière qui revient quasi toujours au même schéma, c'est lassant au bout d'un moment :) Je n'ai jamais trop fait attention aux coups de foudre dans les romans, je ne crois pas en avoir lu tant que ça en fait ^^' Mais, c'est comme tout, tant que c'est bien exécuté, ça ne pose pas de souci ^^'

    Les émotions et les sentiments dans un livre pour moi, c'est la base. Je n'arrive pas à accrocher à un roman sans ^^' Comment y parvenir ? La vie est effectivement basée là-dessus. Non mais l'horreur de penser à l'argent et au pouvoir avant les sentiments... j'ai du mal avec ce genre de personnes trop superficielles, par contre dans un livre, je trouve qu'ils font de très bons antagonistes qu'on a envie de baffer XD
    Emamka a dit :
    D'affilée ; ouf ! Oui ! Oui ! Hihi ! Oui ! Yeeee ! Plus sérieusement ; Je ne connais pas bien les plateformes d'écriture en ligne, mais j'imagine l'intérêt pour les auteurs, qui peuvent savoir rapidement si leur projet plaît ou non. Du coup, ce sont vos personnages qui vous ont entraînée dans l'écriture ? Sinon, si je ne suis pas du tout adepte des romances (du tout), une bonne histoire me tiendra quand même en haleine, romance ou pas. Non, ce que je déteste par dessus tout, ce sont les personnages-outils. Les clichés habituels notamment sur les femmes (la love interest) ou les "best friends" aussi vides que purement fonctionnels. J'ai juste besoin de personnages que je veux aimer (ou pas), comprendre. D'où ma haine de certains blockbusters US....
    En fait, j'avais commencé à écrire les prémices de cette histoire avant de découvrir l'existence des forums RPG :) Même si ça a été une véritable révélation, au départ je n'étais pas du tout partie dans cette optique. Je créais dans univers dans lesquels je m'éclatais avec les membres et voilà. Puis l'idée de reprendre les bases de l'histoire et mon roman a fait son chemin petit à petit. Le début avait plu à la mère d'une amie d'enfance qui l'avait lu et attendait la suite avec impatience, alors je me suis dit pourquoi pas sortir cette histoire qui me hante depuis tout ce temps ? Mes personnages me "rendaient visite" pendant que je bossais en mode : " et si tu me faisais faire ça dans l'histoire ? Tu ne crois pas que ça serait génial ?" XD A force, j'ai voulu sortir cette histoire de ma tête lol XD Et toi, comment t'es venu l'idée d'écrire ? Les RP ?

    Du coup, tes genres préférés sont lesquels ? En fait, je me rends compte en y réfléchissant que je ne lis pas tant d'histoire que ça avec de la romance. Je lis pas mal de thriller et les personnages ainsi que leur complexité sont primordiaux dans ces histoires. Tu en écris un peu de romance ou d'histoire d'amour dans tes récits ? Perso, oui, mais elles n'ont jamais rien en commun avec les romances classiques et sont souvent plus complexes qu'on le croit ^^'
  • Aie les fautes. Je n'y songeais pas sur le coup, mais oui, pareil, ça me sort directement de l'histoire. Je ne vois plus que ça et il me faut me concentrer intensément pour réussir à suivre ^^' C'est vraiment dommage, parce qu'il suffirait de passer par un correcteur en ligne pour en éliminer une grosse partie souvent et donc fluidifier la lecture. Je n'ai pas encore testé la lecture de manuscrit sur NP, mais je compte bien m'y mettre, même au delà du concours. Il y a beaucoup de manuscrits avec ce souci ? Je pensais quand même que les gens avaient déjà retravaillé leur manuscrit avant de le soumettre ?
    J'avoue que pour moi, un bon livre c'est une histoire qui arrive à me transporter, sans que je ne remarque le style de l'auteur :) Si ce dernier est trop complexe ou que l'auteur se regarde écrire, comme on dit, je n'accroche pas ^^'
    Je n'ai pas une vision globale de tous les manus, pck je ne lis que de la fantasy ici (à quelques exceptions près), et encore je ne lis pas tous les manus de fantasy. Mais pour l'expérience que j'en ai, malheureusement, les manus avec des fautes sont plutôt la règle, et les écritures "impeccables" (quelques petites fautes sur tout le récit, c'est acceptable, on va dire des fautes de frappe ou inattention) l'exception. Le manu sur lequel je suis, malheureusement, est un peu une épreuve pour moi : je ne veux pas en dire trop, mais la conjugaison du passé simple n'est pas maitrisée, de même que la différence entre "ta" et "t'a(s)", "mes" et "mais"... voilà pour donner un aperçu. Mais je me force à continuer quand même sur ce manu, pour rendre une évaluation. Il me reste un peu moins de la moitié je crois. 

    Sinon pour reprendre ce qui a été dit avant dans le sujet, notamment par @Enitram (ça me rappelle une discussion sur un autre sujet), je ne suis pas contre totalement les romances, à partir du moment où c'est intégré de manière naturelle (on ne fait pas tout un foin dans un roman quand 2 personnages deviennent amis ?!), qu'on ne pointe pas ça du doigt tout le reste du récit et d'en faire l'intrigue principale sans raison finalement, alors que le fil rouge normalement est totalement différent
  • Nakãra a dit :
    Je n'ai pas une vision globale de tous les manus, pck je ne lis que de la fantasy ici (à quelques exceptions près), et encore je ne lis pas tous les manus de fantasy. Mais pour l'expérience que j'en ai, malheureusement, les manus avec des fautes sont plutôt la règle, et les écritures "impeccables" (quelques petites fautes sur tout le récit, c'est acceptable, on va dire des fautes de frappe ou inattention) l'exception. Le manu sur lequel je suis, malheureusement, est un peu une épreuve pour moi : je ne veux pas en dire trop, mais la conjugaison du passé simple n'est pas maitrisée, de même que la différence entre "ta" et "t'a(s)", "mes" et "mais"... voilà pour donner un aperçu. Mais je me force à continuer quand même sur ce manu, pour rendre une évaluation. Il me reste un peu moins de la moitié je crois. 

    Sinon pour reprendre ce qui a été dit avant dans le sujet, notamment par @Enitram (ça me rappelle une discussion sur un autre sujet), je ne suis pas contre totalement les romances, à partir du moment où c'est intégré de manière naturelle (on ne fait pas tout un foin dans un roman quand 2 personnages deviennent amis ?!), qu'on ne pointe pas ça du doigt tout le reste du récit et d'en faire l'intrigue principale sans raison finalement, alors que le fil rouge normalement est totalement différent
    Oh mince, alors là j'avoue que je suis vraiment étonnée. Je pensais réellement que les manuscrits déposés ici étaient envoyés avec un vrai retravail, comme quand on envoie aux maisons d'édition en gros... 
    Par contre, je te souhaite bon courage pour terminer le manuscrit que tu as entamé. Ce ne doit pas être évident de te détacher des erreurs... Tu arrives quand même à suivre l'histoire ? Oui je comprends que tu ne puisses pas en dire plus, c'est logique  :3

    Dans le cadre des histoires qui tournent à la romance et qui perdent de vue leur fil rouge, là par contre, on est d'accord qu'il y a un problème de construction du récit ? Normalement, même si deux personnages se rapprochent, l'intrigue principale, elle, ne devrait pas pâtir de cet ajout à l'histoire. Au contraire même, la romance devrait appuyer celui-ci, non ? On n'est pas censé changer subitement le cour de l'histoire, mais ça c'est valable pour tout type modification. 
  • NakãraNakãra Messages 951
    15 mars modifié Vote Up0Vote Down
    Disons que je continue à lire pour voir justement où mène l'histoire. J'ai déjà un avis formé sur ce que j'ai lu (260 pages sur 440) donc j'attends de voir la suite pour faire évoluer ce que je mettrai dans ma fiche. Mais au moins ça me force à travailler sur le fait de faire un peu abstraction des fautes, alors que c'est quelque chose sur quoi j'ai tendance à beaucoup me focaliser. 

    Tu serais étonnée en tout du nombre d'histoires que j'ai pu lire, sur NP ou livres édités, dans lesquelles l'intrigue principale ne sert plus que d'appui à une histoire d'amour... et bien sûr une romance très clichée. Donc généralement quand je vois un résumé du style "le perso principal saura-t-il concilier amour et responsabilités ? Que choisiras-tu entre ses sentiment et son devoir ?" je repose le livre. Je sais que ce n'est pas pour moi et que je vais passer une mauvaise lecture
  • Nakãra a dit :
    Disons que je continue à lire pour voir justement où mène l'histoire. J'ai déjà un avis formé sur ce que j'ai lu (260 pages sur 440) donc j'attends de voir la suite pour faire évoluer ce que je mettrai dans ma fiche. Mais au moins ça me force à travailler sur le fait de faire un peu abstraction des fautes, alors que c'est quelque chose sur quoi j'ai tendance à beaucoup me focaliser. 

    Tu serais étonnée en tout du nombre d'histoires que j'ai pu lire, sur NP ou livres édités, dans lesquelles l'intrigue principale ne sert plus que d'appui à une histoire d'amour... et bien sûr une romance très clichée. Donc généralement quand je vois un résumé du style "le perso principal saura-t-il concilier amour et responsabilités ? Que choisiras-tu entre ses sentiment et son devoir ?" je repose le livre. Je sais que ce n'est pas pour moi et que je vais passer une mauvaise lecture
    Ce n'est pas évident quand tu ne vois que ça, surtout quand il y en a beaucoup :) Mais franchement, bravo d'avoir la volonté de travailler là-dessus et de continuer malgré tout, tous les lecteurs ne le font pas ;) J'espère que l'histoire te transporte quand même au moins :)

    Je suis assez choquée, en effet. Les clichés je préfère quand on les utilise pour mieux leur tordre le cou ! XD Ce genre de phrase c'est courant en plus dans les résumés ^^ Du coup, tu aimes lire quoi comme genre d'histoire ? 


  • Disons que j'ai dans mon ratio beaucoup + de manus téléchargés que lus, donc j'aimerais bien inverser cette tendance ^^' Et là il me reste je pense dans les eaux de 120 pages. Donc d'ici samedi j'aurai même eu le temps de faire ma fiche

    J'ai répondu dans un autre sujet, mais moi je suis une fidèle inconditionnelle de la fantasy ;) 
  • Nakãra a dit :
    Disons que j'ai dans mon ratio beaucoup + de manus téléchargés que lus, donc j'aimerais bien inverser cette tendance ^^' Et là il me reste je pense dans les eaux de 120 pages. Donc d'ici samedi j'aurai même eu le temps de faire ma fiche

    J'ai répondu dans un autre sujet, mais moi je suis une fidèle inconditionnelle de la fantasy ;) 
    Bon courage pour la fin de ta lecture Nakara :) C'est top ! Oui, je vois, tu as beaucoup de "retard" à rattraper sur tes manuscrits téléchargés ? 

    Oui du coup je t'ai répondu dans le sujet que j'ai ouvert :D Merci !! 
  • Bon courage pour la fin de ta lecture Nakara :) C'est top ! Oui, je vois, tu as beaucoup de "retard" à rattraper sur tes manuscrits téléchargés ? 

    Oui du coup je t'ai répondu dans le sujet que j'ai ouvert :D Merci !! 
    Merci ! 

    Ce sont surtout par le passé des manus arrivés à terme avant que je finisse ^^'
    Mais depuis mon retour j'ai décidé de plutôt télécharger les manus qui me plaisent les uns après les autres, pour être sûre de les finir. Donc j'attends de voir si je vais avoir le temps de finir les 2 autres qui m'intéressent avant la fin
  • Nakãra a dit :
    Merci ! 

    Ce sont surtout par le passé des manus arrivés à terme avant que je finisse ^^'
    Mais depuis mon retour j'ai décidé de plutôt télécharger les manus qui me plaisent les uns après les autres, pour être sûre de les finir. Donc j'attends de voir si je vais avoir le temps de finir les 2 autres qui m'intéressent avant la fin

    Je t'en prie :)

    C'est une bonne idée, en effet :) Comme ça, tu prends ton temps et tu ne te surcharges pas, ça doit rester un plaisir tout de même hein ;)

  • Petite update : Nous sommes à présent un mois avant la fin des évaluations pour L'Envol du Faucon, le premier tome de Brumes à Mer :) 
    Du coup, je me suis dit que j'allais vous proposer une nouvelle petite présentation : 

    Quelques thèmes principaux : Urban-fantasy, suspense, mystère, trahison, manipulation, métamorphoses, magie, émotions

    Brumes à Mer retrace l'histoire d'Isilda Dumoulin, une humaine élémentaire de l'air métamorphe. Fille du chef de son clan, elle est une guerrière respectée jusqu'à ce qu'elle découvre les obligations et les plans des personnes pour qui elle donnerait sa vie. Elle se rend alors compte que sa vie est basée sur des mensonges et devra faire des choix dont les conséquences iront bien au delà des clans et de leur guerre.

    Un extrait ?
    "Les sentiments me submergèrent soudain. Ma vue se brouilla. S’en était trop. Humainement, je ne pouvais en encaisser plus. C’est vrai, je n’étais pas une véritable humaine, mais je m’en rapprochais, et là, malgré ma force de caractère, je ne pouvais en supporter davantage. Les larmes se mirent à couler inlassablement sur mes joues. Perdant totalement le contrôle, j’étendis les bras, fermai les yeux, basculai la tête en arrière et relevai les paumes. Des fourmillements traversèrent mes mains, mes doigts, mais aussi ma colonne vertébrale. Le vent se leva progressivement sur la ville. De gros nuages de tempête envahirent le ciel. Très vite, le temps devint sombre et menaçant, ne laissant plus entrevoir les habitations au pied de la colline. Le tonnerre résonna alors dans la vallée et des éclairs transpercèrent bientôt l’épaisse masse cotonneuse présente dans l’atmosphère. La colère s’évada de mon corps pour se transformer en un violent orage."

    Bonne (éventuelle) lecture !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.