Auriez-vous des conseils pour les auteurs ?

Bonjour à tous, 
Aujourd'hui, je me suis dit qu'il serait intéressant de vous laisser la parole, à vous lecteurs de NP. Vous avez déjà lus pas mal d'ouvrages d'auteurs sur la plateforme pour la plupart, et je pense qu'il serait intéressant que vous nous donniez vos impressions. Il y a certainement des soucis récurrents dans les tapuscrits, alors je me suis demandé : 

Quels sont les conseils que vous souhaiteriez donner à un jeune auteur ? 

Réponses

  • 8 Réponses sorted by Votes Date Added
  • EnitramEnitram Messages 540
    1 avril modifié Vote Up0Vote Down

    Houlà !!! Tu t'exposes à la migraine avec cette question ;)

    Il suffit de voir les évaluations pour comprendre que les lecteurs ne voient quasiment jamais les mêmes soucis dans un roman. Les lecteurs n'ont pas les mêmes attentes alors je suppose que les conseils seraient contradictoires.

    Par exemple pour les romans sentimentaux certains soulignent comme une qualité que la relation se construise peu à peu, pour moi ce serait plutôt un défaut parce que ça ne correspond pas à ma réalité. C'est comme si on me disait "mange un petit bout de brocoli tous les jours et dans six semaines tu verras que tu adores les brocolis". Heu… ben non !!!!  :s

    Le constat me navre mais la majorité des lecteurs de l'imaginaire VEUT retrouver les nains ronchons qui forgent des armes sous la montagne, le vieux qui jette ses boules de feu, les elfes aux oreilles pointues respectueux de la nature, ce qu'ils appellent "nouveauté" ou "originalité" c'est la petite touche de modernité (qu'ils s'expriment dans un langage familier ou ne soit pas hétérosexuels par exemple). 

    J'ai remarqué qu'énormément de lecteurs critiquent les poncifs, les clichés, les ficelles usées… mais que pourtant, ce sont  les mêmes qui encensent des romans truffés de ces clichés et qui boudent frileusement les écrits qui sortent des ornières creusées par les illustres prédécesseurs. Alors si je te conseille d'éviter les clichés  B)  ... pas sûr que tu plaises à beaucoup de lecteurs !!!

    Du coup je me dis que le mieux que je puisse faire pour un auteur est d'éviter de lui donner un conseil  :#

  • Oula question compliquée... Comme le dit Enitram chacun a ses exigences. Et nos avis peuvent changer en fonction du temps donc bon ^^'

    Concernant NP, pour ce que j'ai lu en fantasy en tout cas : 
    - par pitié, RE-LI-SEZ vos manuscrits. Même si c'est compliqué, même si je peux comprendre une certaine timidité, confiez-le à un bêta correcteur, ou passez même par un logiciel comme word, qui permet d'épurer un peu les pires fautes. Parce que je trouve vraiment dommage d'avoir une histoire qu'on n'arrive pas à suivre à cause de phrases bancales, de confusion dans les dialogues, etc
    - le thème d'une guerre entre le bien et le mal avec le jeune héros aux pouvoirs magiques... c'est vu et revu. Il y a tellement de thèmes possibles en fantasy, surtout dans un univers que vous construisez, pour ne pas vous réduire à ce schéma. J'avoue qu'en regardant les manus NP, quand je vois un peu que ça sera le fil rouge de l'histoire, je ne le choisis pas. Mais c'est un choix personnel. 
    - indiquez le bon nombre de pages. Sur tous les derniers manuscrits que j'ai sélectionné, le nombre de pages indiqué était bien inférieur : 150/200 indiqué sur le site et pouf ! un pdf de 400 pages. Pourtant sur la FAQ est bien indiquée la méthode pour calculer le nombre de pages qu'il faut indiquer. C'est un peu embêtant à force, car on ne peut pas se fier à cet indice, en se disant "hop je vais lire ce petit manu de 150 pages avant sa fin d'éval dans 5 jours" sauf qu'entre 150 et 400 pages le temps nécessaire n'est pas du tout le même ! 

    Voilà voilà surtout les principaux "problèmes" que je vois sur les manus de fantasy 
  • PetitapetitPetitapetit Messages 282
    1 avril modifié Vote Up0Vote Down
    Je me retrouve dans les remarques de Nakara pour le pt 1 et 3.
    1 - a Moi aussi je fais des fautes malgré de très nombreuses relectures et je pense donc que je n'en remarque pas la plupart quand je lis le manuscrit des autres. Mais quand on trouve plusieurs fautes ENORMES à chaque page, c'est vraiment très dérangeant ! Surtout quand ce sont des fautes de syntaxe ou d'accord de temps parce que cela fait buter dans la lecture, ça me gâche vraiment mon plaisir.
    b -  Et attention à votre mise en page. Un texte justifié est plus agréable à lire, etc. Aller regarder les "règles" de mise en page sur internet. C'est facile à trouver. 

    Cette première remarque semblera évidente à la plupart des auteurs je pense et pourtant que de textes dont la mise en page n'est pas faite et qui ne sont pas relus suffisamment !

    Je comprends l'impatiente de proposer son manuscrit et peut-être parfois de déposer avant le terme pour les concours mais au final cet empressement va vous desservir. Je peux abandonner une lecture à cause de ça.

    2 - Ce point ne concerne que mes goûts personnels. Effectivement on a tous des attentes différentes. Concernant l'originalité, comme le dit Enitram, on ne place pas tous la barre au même niveau. Donc j'espère toujours trouver ce livre où je me dirais "Wahou ! J'y aurai jamais pensé, j'adore !) Mais je comprends qu'on puisse vouloir retrouver de bonnes vieilles ficelles aussi (Une lecture doudou). Mais plus on lit et moins on a de chance d'être surpris aussi... 

    Du coup l'important pour moi c'est le suspense et les personnages. Je veux m'inquiéter pour les personnages, espérer pour eux. Qu'ils soient vivants quoi ! Pour qu'ils me manquent après la lecture. Vous savez, ce genre de livre qui vous oblige à faire une pause avant d'en entamer un nouveau parce qu'il vous a vraiment marqués. Du coup, s'il vous plait, nuancer vos héros mais aussi personnages secondaires, donner leur du reliefs. Eviter les caricatures. Je me fiche un peu qu'ils soient trans, hétéro, homo, petits gros et qu'ils mangent des grenouilles au p'tit dej... Par contre je veux savoir comment ils le sont ! Je veux connaitre leur caractère et leur histoire pour m'attacher à eux. L'originalité  sera pour moi ensuite dans ce qui leur arrive ou dans la façon de raconter de l'auteur, le point de vue choisi.... Mais pour moi une histoire très bonne, même originale, sera gâchée si l'auteur ne m'a pas fait aussi aimer ses personnages.

    3 - Bon là je suis ok - Moi aussi j'ai cru pouvoir finir des manuscrits avant l'échéance parce qu'ils étaient sensés- être courts) mais avec un bémol : Tous les manuscrits n'utilisent pas la même taille de police du coup cela ne fonctionne pas (enfin je crois mais si ça se trouve je me suis plantée !) En tous cas pour le mien j'avais pour ma part fait le calcul indiqué et pourtant si je me souviens bien j'avais 50 pages d'écart. Du coup la prochaine fois j'ai prévu de le télécharger et de revenir corriger le jour de la mise en ligne.  


    Et je fais partie des personnes qui pensent que pour bien écrire il faut beaucoup lire.







     
  • Pour te répondre un peu @Petitapetit et compléter ce que j'ai dit : 

    1/ Quand tu as presque 1 faute toutes les 5 lignes, désolée, mais ça donne l'impression que le manuscrit n'est pas fini. Certaines ME peuvent avoir dans leurs critères de ne pas prendre en compte les fautes. Ce qui compte est le style. Mais malheureusement j'ai constaté que souvent beaucoup de fautes vont de paire avec un style bancal ou pas top

    2/ Oui c'est vraiment un avis très personnel que j'ai donné, et je pense que c'est aussi parce que je mets la barre assez haut dans mes attentes en fantasy ^^' Mais après si les personnages me font vraiment accrocher, qu'ils sont bien construits, pas creux ou stéréotypés, alors on peut avoir une bonne histoire parce que pour moi de bons personnages bien nuancés empêchent d'avoir vraiment "bien VS mal", puisque les visions de chacun seront nuancées etc (je ne sais pas si je suis très claire)

    3/ Pour le coup le calcul du nombre de pages normalement n'a rien à voir avec le corps de police, car c'est basé sur le nombre total de caractères du manuscrit  à diviser par le nombre moyen de caractères par page pour les livres NP
  • Merci pour vos réponses :D Il y a des choses intéressantes dedans :) 

    Enitram : Même pas peur de la migraine mouahahahah XD Hum oui, pour tout ce qui est à l'intérieur de l'histoire c'est complexe. Chaque lecteur va avoir ses attentes, bien sûr, as-tu des conseils par exemple sur la construction des personnages, leur développement, l'univers en lui-même les descriptions, les erreurs, enfin ce genre choses :) Je te rejoins sur le fait que beaucoup critiquent les clichés, mais s'ils existent, c'est bien parce qu'ils marchent ^^' Après, je parlais aussi bien sur la forme que sur le fond :) Si tu as des conseils sur la forme, n'hésite pas hein ;) 

    Nakãra : Je ne comprends même pas que ce ne soit pas fait, ça me dépasse complètement. La relecture et les réécritures sont des phases primordiales avant de proposer un manuscrit dans un concours ou face à un comité de lecture ! Pour les erreurs, si des auteurs lisent ce sujet et sont intéressés pour s'améliorer, il y a Scribens qui est un correcteur en ligne gratuit et pas trop mal :) Il faut bien sûr garder un certain recul sur ce qu'il propose en correction parfois, mais ça aide bien pour dégrossir. 

    Ah le fameux manichéisme... Je sais que ça ne dérange pas tout le monde, mais c'est (trop) prévisible. Sans compter qu'on risque de tomber dans des facilités et des clichés. Donner un peu de nuances aux personnages ne les rend que plus attachants aux yeux des lecteurs, vraiment. 

    Pour le nombre de pages, ça a l'air d'être un sacré casse-tête. En fait, les gens doivent mettre le nombre de pages en format classique A4, comme quand ils écrivent sur leur logiciel de traitement de texte, d'où le décalage ? Et je viens d'aller vérifier, en effet, c'est bien marqué dans la FAQ :) Je le remets ici au cas où : 

    *pour calculer le nombre de "pages" approximatif de votre roman (indication demandée sur le formulaire), prendre le nombre de signes et diviser par 1500. (Ex : votre roman fait 600.000 signes : indiquer 400 pages).
    (Je suppose que le nombre de signes à prendre en compte est "espaces comprises"). 

    Petitapetit : Pour les erreurs, même après être passés par des correcteurs professionnels il reste des coquilles, donc bon c'est normal qu'il en reste quelques unes quand ce n'est pas encore le cas. Mais je suis d'accord qu'un manuscrit où de grosses erreurs ressortent ça met dans de mauvaises conditions de lecture :)
    Pareil pour la mise en page, surtout que ce n'est pas long à faire. Franchement, ça me dépasse ce manque de travail... je suis désolée pour ceux qui se sentiraient visés, mais ça montre une sorte de "je m'en foutisme" qui ne fait pas professionnel... or, quand on se confronte à des avis professionnels, on se doit de l'être :) C'est important pour la collaboration. 

    A titre personnel, j'ai attendu deux ans avant de déposer mon manuscrit dans le cadre du concours. L'année dernière, j'étais déjà à la deuxième réécriture, mais ce n'était pas suffisant, trop de choses étaient encore perfectibles. 

    Les personnages sont très importants dans une histoire, je te rejoins complètement. On a les mêmes critères de lecture en tout cas ^^' Le relief, c'est ça, ça résume bien je pense. Faire ressentir les émotions et ce que vivent les personnages à travers la narration. Quand un personnage court et fuit pour sa vie, le lecture doit ressentir la tension de la scène. Il doit sentir son coeur battre à mille à l'heure, la pression et la tension dans le corps du personnage ; il doit se sentir à sa place :) Dans la communauté d'auteurs, on parle souvent de l'importance d'utiliser les sens pour cela. Une odeur, une sensation, un goût, une texture etc peut changer la dimension et la perception d'une scène par le lecteur :)

    Pour le nombre de pages, je te remets ce que j'ai copié collé plus haut : *pour calculer le nombre de "pages" approximatif de votre roman (indication demandée sur le formulaire), prendre le nombre de signes et diviser par 1500. (Ex : votre roman fait 600.000 signes : indiquer 400 pages).
    (Je suppose que le nombre de signes à prendre en compte est "espaces comprises"). 

    Merci beaucoup à vous trois pour ces conseils déjà, ils peuvent être précieux pour les auteurs :)
  • Myriam_SavaryMyriam_Savary Messages 167
    2 avril modifié Vote Up0Vote Down
    Bonsoir Valérie,
    Je vais parler ici pour de jeunes auteurs qui se lancent dans l'écriture et qui n'ont pas encore leur histoire bien en tête. Beaucoup se posent énormément de question sur le contenu de leur histoire, leurs personnages, se font des nœuds au cerveau et renoncent ou mettent de côté leur projet, parfois indéfiniment. A ces jeunes auteurs là, je ne leur dirait qu'une chose :
    Il faut écrire ce qu'on aimerait lire :3

    Il est impossible de plaire à tout le monde et, à chercher à convenir au plus grand nombre, on risque fort de perdre tout enthousiasme en chemin. Si l'auteur lui-même n'a pas de joie à écrire son histoire, peu de chance que les lecteurs en aient à le lire. Alors, cher jeune auteur, fais-toi plaisir ! Écris avec le cœur d'abord, le reste viendra ensuite (En plus, le temps passera plus vite ;))

    (Le post de Valérie demande leur avis aux lecteurs, cependant ayant rencontré plusieurs jeunes auteurs totalement perdus, je me suis permis d'ajouter un avis, j'espère que cela ne dérangera pas ^^ (et bon, je lis aussi ;)))
  • Bonjour :) 
    C'est une très bonne question Valérie !
    Et on récolte de très belles réponses :) 

    Il faut écrire ce qu'on aimerait lire :3

    Il est impossible de plaire à tout le monde et, à chercher à convenir au plus grand nombre, on risque fort de perdre tout enthousiasme en chemin. Si l'auteur lui-même n'a pas de joie à écrire son histoire, peu de chance que les lecteurs en aient à le lire. Alors, cher jeune auteur, fais-toi plaisir ! Écris avec le cœur d'abord, le reste viendra ensuite (En plus, le temps passera plus vite ;))

     <3 
  • Bonsoir Valérie,
    Je vais parler ici pour de jeunes auteurs qui se lancent dans l'écriture et qui n'ont pas encore leur histoire bien en tête. Beaucoup se posent énormément de question sur le contenu de leur histoire, leurs personnages, se font des nœuds au cerveau et renoncent ou mettent de côté leur projet, parfois indéfiniment. A ces jeunes auteurs là, je ne leur dirait qu'une chose :
    Il faut écrire ce qu'on aimerait lire :3

    Il est impossible de plaire à tout le monde et, à chercher à convenir au plus grand nombre, on risque fort de perdre tout enthousiasme en chemin. Si l'auteur lui-même n'a pas de joie à écrire son histoire, peu de chance que les lecteurs en aient à le lire. Alors, cher jeune auteur, fais-toi plaisir ! Écris avec le cœur d'abord, le reste viendra ensuite (En plus, le temps passera plus vite ;))

    (Le post de Valérie demande leur avis aux lecteurs, cependant ayant rencontré plusieurs jeunes auteurs totalement perdus, je me suis permis d'ajouter un avis, j'espère que cela ne dérangera pas ^^ (et bon, je lis aussi ;)))
    Merci infiniment Myriam, nan mais tout le monde peut répondre, bien sûr !! :D C'est le conseil le plus important de tous, à mes yeux. Pour moi, on ne peut pas défendre une oeuvre que l'on n'aime pas, ce n'est pas possible. C'est déjà compliqué à faire quand on adore ce que l'on écrit, alors dans le cas contraire... Faites-vous plaisir avant tout ! 
    Au début, en postant ce sujet, j'avais dans l'idée de parler conseils sur la forme, plus que sur le fond de l'histoire, car chacun a une vision différente de ce qu'il aime ou n'aime pas. Après, pour rebondir sur ce que dit Myriam, ne cherchez pas non plus à ressembler à d'autres écrivains, ou à vous conformer à codes qui "marchent" mais que vous n'aimez pas. Soyez vous-même. Faites-nous découvrir VOS univers, VOTRE vision des choses et de votre histoire  <3

    Merci Emamka :D Je me suis dit que ça pourrait servir à tout le monde ce type de post *rougit*
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.