Plébiscite unanime requis : un danger pour les auteurs... et les Nouvelles Plumes !

13

Réponses

  • TNK a dit :
    Admin Karine a dit :
    Bonjour à tous!

    Je me suis inscrit sur Nouvelles Plumes il y a quelques mois et j'ai pu évaluer deux livres (ma première lecture a été un gros coup de cœur, j'ai été plus mitigé sur la seconde). Bien entendu, je compte bien en évaluer d'autres, mais je pense attendre le renouvellement du catalogue pour avoir davantage de temps devant moi.

    Le cas souligné par TNK est très intéressant, mais j'en ai trouvé un autre qui m'a également un peu surpris.

    Il s'agit du livre "Edwenn, le Monde des Faës", qui a gagné le Prix de l'Imaginaire 2016 (d'ailleurs bravo à l'auteure!). Loin de moi l'idée de remettre en question la qualité de ce livre (s'il a gagné, c'est qu'il doit avoir du gros potentiel!), mais en y regardant de plus près, on peut voir que :

    - Ce roman n'a eu "que" 9 avis (le 10e est un commentaire laissé par un lecteur après la publication du livre)
    - Sur les 9 évaluations 7 ont été faites par des Lecteurs en Herbe qui n'ont évalué QUE ce livre (aucune autre évaluation depuis 2016)

    (Lien : https://www.nouvellesplumes.com/livre/8526/rose-charline/edwenn-le-monde-des-fa-s-valu-sous-le-titre-fae)

    Face à ces constatations, je ne peux m'empêcher de me demander si le statut des lecteurs a véritablement un poids dans la décision de publication... Puisque dans ce cas, un roman n'ayant été évalué que par 2 lecteurs "confirmés" a pu remporter le Prix de l'Imaginaire... (c'est pas très clair, désolé!)

    Et vous, qu'en pensez-vous?


    Bonjour @Eupace Martin,

    Le statut des lecteurs a vraiment de l'importance lorsque nous hésitons entre 2 ou 3 manuscrits. Dans le cas d'Edwenn, ce manuscrit a été sélectionné à l''unanimité après avoir été lu par notre service éditorial. L'avis des "lecteurs en herbe" (car il faut se souvenir que tout le monde l'a été un jour.... :)) est aussi important que les avis VIP. Mais ce seront les VIP qui nous permettront de trancher quand 2 titres sont ex-aequo au sein de notre comité.

    Karine
    Bonjour @Admin Karine !
    Merci pour ces précisions, c'est maintenant plus clair :)

    Et oui, je me doute de l'importance des avis de lecteurs en herbe (je le suis moi-même et je sais quand même me faire mon avis sur un livre, même si je n'en ai évalué que 2 jusqu'à présent). D'ailleurs, je pense qu'il peut y avoir un effet de bouche à oreille entre lecteurs en herbe. Je m'explique : 

    Quand j'ai lu mon premier manuscrit sur Nouvelles Plumes, ça a été un tel coup de cœur que j'en ai parlé à des connaissances qui, je sais, aiment ce genre de lecture (si on sent qu'on tient une pépite, autant essayer de lui donner ses chances!). Certaines de ces connaissances se sont donc inscrites sur Nouvelles Plumes et ont lu ledit livre, puis l'ont évalué. Quand nous en avons parlé, il s'est trouvé que ces nouveaux lecteurs en herbe avaient ressenti plus ou moins le même engouement que moi à la lecture de ce manuscrit.
    Donc non, je ne pense pas que le statut "lecteur en herbe" soit synonyme de "moins important" ou "moins fiable". Du moment que le lecteur en question a lu le livre, il peut se faire sa propre opinion et noter en conséquence, même s'il n'a pas déjà évalué plusieurs livres.
    Faut que tu me présente tes connaissances alors, parce que les miennes refusent de lire sur écran (et n'ont pas de liseuse). Du coup, je suis forcé - rien que pour leur faire découvrir ce que j'écris - d'investir dans des impressions de mon manu'...

    Cela dit, même si le ressenti des lecteurs en herbes n'est pas moins légitime, les lecteurs d'or et VIP, ayant déjà lu plusieurs livres ici, ont du coup plus de recul sur l'ensemble de la production que l'on peut trouver sur ce site.
    C'est ton porte-monnaie qui doit être content! Je connais également beaucoup de personnes qui ne lisent pas sur écran, elles ne supportent pas ça...

    Mais est-il vraiment nécessaire d'avoir du "recul" sur la production ? Quand je lis un livre, je sais si j'aime ou si je n'aime pas, je sais s'il est de qualité ou moyen ou mauvais. Comme quand j'achète en librairie, finalement: je n'ai pas besoin de connaître les autres titres du rayon pour me faire un avis sur le livre que j'achète, il se suffit à lui-même.
    Faut investir dans la vie....

    Faut dire qu'entre mon père qui imprime tous ses mails et la conseillère culturelle de la mairie d'un village voisin qui, quand tu lui envoies un mail avec un fichier attaché te convoque dans son bureau pour qu tu lui montres comment l'ouvrir, plus ceux qui disent que les écrans font mal à la tête t'es pas aidé.

    Kant o zotr, Sé kom sa kils ékriv... tu croive k1 fich de lektur ékritt komsa seré Krédible ?
  • TNK a dit :
    TNK a dit :
    Admin Karine a dit :
    Bonjour à tous!

    Je me suis inscrit sur Nouvelles Plumes il y a quelques mois et j'ai pu évaluer deux livres (ma première lecture a été un gros coup de cœur, j'ai été plus mitigé sur la seconde). Bien entendu, je compte bien en évaluer d'autres, mais je pense attendre le renouvellement du catalogue pour avoir davantage de temps devant moi.

    Le cas souligné par TNK est très intéressant, mais j'en ai trouvé un autre qui m'a également un peu surpris.

    Il s'agit du livre "Edwenn, le Monde des Faës", qui a gagné le Prix de l'Imaginaire 2016 (d'ailleurs bravo à l'auteure!). Loin de moi l'idée de remettre en question la qualité de ce livre (s'il a gagné, c'est qu'il doit avoir du gros potentiel!), mais en y regardant de plus près, on peut voir que :

    - Ce roman n'a eu "que" 9 avis (le 10e est un commentaire laissé par un lecteur après la publication du livre)
    - Sur les 9 évaluations 7 ont été faites par des Lecteurs en Herbe qui n'ont évalué QUE ce livre (aucune autre évaluation depuis 2016)

    (Lien : https://www.nouvellesplumes.com/livre/8526/rose-charline/edwenn-le-monde-des-fa-s-valu-sous-le-titre-fae)

    Face à ces constatations, je ne peux m'empêcher de me demander si le statut des lecteurs a véritablement un poids dans la décision de publication... Puisque dans ce cas, un roman n'ayant été évalué que par 2 lecteurs "confirmés" a pu remporter le Prix de l'Imaginaire... (c'est pas très clair, désolé!)

    Et vous, qu'en pensez-vous?


    Bonjour @Eupace Martin,

    Le statut des lecteurs a vraiment de l'importance lorsque nous hésitons entre 2 ou 3 manuscrits. Dans le cas d'Edwenn, ce manuscrit a été sélectionné à l''unanimité après avoir été lu par notre service éditorial. L'avis des "lecteurs en herbe" (car il faut se souvenir que tout le monde l'a été un jour.... :)) est aussi important que les avis VIP. Mais ce seront les VIP qui nous permettront de trancher quand 2 titres sont ex-aequo au sein de notre comité.

    Karine
    Bonjour @Admin Karine !
    Merci pour ces précisions, c'est maintenant plus clair :)

    Et oui, je me doute de l'importance des avis de lecteurs en herbe (je le suis moi-même et je sais quand même me faire mon avis sur un livre, même si je n'en ai évalué que 2 jusqu'à présent). D'ailleurs, je pense qu'il peut y avoir un effet de bouche à oreille entre lecteurs en herbe. Je m'explique : 

    Quand j'ai lu mon premier manuscrit sur Nouvelles Plumes, ça a été un tel coup de cœur que j'en ai parlé à des connaissances qui, je sais, aiment ce genre de lecture (si on sent qu'on tient une pépite, autant essayer de lui donner ses chances!). Certaines de ces connaissances se sont donc inscrites sur Nouvelles Plumes et ont lu ledit livre, puis l'ont évalué. Quand nous en avons parlé, il s'est trouvé que ces nouveaux lecteurs en herbe avaient ressenti plus ou moins le même engouement que moi à la lecture de ce manuscrit.
    Donc non, je ne pense pas que le statut "lecteur en herbe" soit synonyme de "moins important" ou "moins fiable". Du moment que le lecteur en question a lu le livre, il peut se faire sa propre opinion et noter en conséquence, même s'il n'a pas déjà évalué plusieurs livres.
    Faut que tu me présente tes connaissances alors, parce que les miennes refusent de lire sur écran (et n'ont pas de liseuse). Du coup, je suis forcé - rien que pour leur faire découvrir ce que j'écris - d'investir dans des impressions de mon manu'...

    Cela dit, même si le ressenti des lecteurs en herbes n'est pas moins légitime, les lecteurs d'or et VIP, ayant déjà lu plusieurs livres ici, ont du coup plus de recul sur l'ensemble de la production que l'on peut trouver sur ce site.
    C'est ton porte-monnaie qui doit être content! Je connais également beaucoup de personnes qui ne lisent pas sur écran, elles ne supportent pas ça...

    Mais est-il vraiment nécessaire d'avoir du "recul" sur la production ? Quand je lis un livre, je sais si j'aime ou si je n'aime pas, je sais s'il est de qualité ou moyen ou mauvais. Comme quand j'achète en librairie, finalement: je n'ai pas besoin de connaître les autres titres du rayon pour me faire un avis sur le livre que j'achète, il se suffit à lui-même.
    Faut investir dans la vie....

    Faut dire qu'entre mon père qui imprime tous ses mails et la conseillère culturelle de la mairie d'un village voisin qui, quand tu lui envoies un mail avec un fichier attaché te convoque dans son bureau pour qu tu lui montres comment l'ouvrir, plus ceux qui disent que les écrans font mal à la tête t'es pas aidé.

    Kant o zotr, Sé kom sa kils ékriv... tu croive k1 fich de lektur ékritt komsa seré Krédible ?
    Moi je dis, le livre papier a encore de beaux jours devant lui!

    efektivment sa pik les yeu!
  • D'ailleurs, je reviens sur ton post initial, @TNK, parce que je viens de penser à quelque chose.

    Dans ton post initial, tu "mettais en garde" (un bien grand mot!) les Nouvelles Plumes contre la règle du plébiscite unanime, en disant que si un très bon roman n'était pas retenu à cause de quelques avis assassins, il pourrait très bien être repéré et récupéré par un éditeur concurrent, et dans ce cas, les Nouvelles Plumes perdraient ce "talent" au profit d'un concurrent.

    Je pense maintenant au cas que @Admin Karine a mentionné: que si deux romans sont ex-aequo au sein du comité de lecture Nouvelles Plumes (je parle des éditeurs etc, pas des lecteurs du site) et qu'ils n'arrivent pas à être départagés, l'équipe éditoriale alors recours au statut des lecteurs (VIP, en herbe...) pour trancher (si j'ai bien compris!).
    Mais dans les faits, cela voudrait dire que ces 2 romans sont de qualité, qu'ils ont tous deux un potentiel important, et que tous deux mériteraient d'occuper la seule place disponible dans le catalogue (vu qu'ils sont ex-aequo). Mais c'est justement là que le bât blesse: une seule place au catalogue, et deux romans, deux pépites. Celui qui aura eu le plus d'avis de lecteurs confirmés obtiendra le graal... Mais l'autre? S'il était ex-aequo avec l'heureux élu, c'est que c'est également une pépite. Il serait donc librement laissé aux concurrents? Dans ce cas-là, ne peut-on pas également dire que les Nouvelles Plumes perdent un "talent" au profit d'un concurrent?

    Je n'ai pas d'exemple précis en tête, contrairement à toi @TNK, je ne fais que souligner ce cas qui, je pense, n'arrive sûrement qu'occasionnellement (des ex-aequo, il ne doit pas y en avoir tous les jours!)  <span>:smile:</span>

    Sur ce, bonne journée à tous ! <span>:smiley:</span>
  • D'ailleurs, je reviens sur ton post initial, @TNK, parce que je viens de penser à quelque chose.

    Dans ton post initial, tu "mettais en garde" (un bien grand mot!) les Nouvelles Plumes contre la règle du plébiscite unanime, en disant que si un très bon roman n'était pas retenu à cause de quelques avis assassins, il pourrait très bien être repéré et récupéré par un éditeur concurrent, et dans ce cas, les Nouvelles Plumes perdraient ce "talent" au profit d'un concurrent.

    Je pense maintenant au cas que @Admin Karine a mentionné: que si deux romans sont ex-aequo au sein du comité de lecture Nouvelles Plumes (je parle des éditeurs etc, pas des lecteurs du site) et qu'ils n'arrivent pas à être départagés, l'équipe éditoriale alors recours au statut des lecteurs (VIP, en herbe...) pour trancher (si j'ai bien compris!).
    Mais dans les faits, cela voudrait dire que ces 2 romans sont de qualité, qu'ils ont tous deux un potentiel important, et que tous deux mériteraient d'occuper la seule place disponible dans le catalogue (vu qu'ils sont ex-aequo). Mais c'est justement là que le bât blesse: une seule place au catalogue, et deux romans, deux pépites. Celui qui aura eu le plus d'avis de lecteurs confirmés obtiendra le graal... Mais l'autre? S'il était ex-aequo avec l'heureux élu, c'est que c'est également une pépite. Il serait donc librement laissé aux concurrents? Dans ce cas-là, ne peut-on pas également dire que les Nouvelles Plumes perdent un "talent" au profit d'un concurrent?

    Je n'ai pas d'exemple précis en tête, contrairement à toi @TNK, je ne fais que souligner ce cas qui, je pense, n'arrive sûrement qu'occasionnellement (des ex-aequo, il ne doit pas y en avoir tous les jours!)  <span>:smile:</span>

    Sur ce, bonne journée à tous ! <span>:smiley:</span>
    Je ne suis pas Karine mais je pense que si vraiment, vraiment, l'équipe éditoriale des NP devait avoir le sentiment d'avoir 5,6 voir 7 pures "bombes éditoriales" dans un trimestre, ils ne se gêneraient pas pour quelque peu déroger à la règle. Quitte à publier les 5, 6 et 7emes le trimestre d'après.

    Mais ce cas de figure ne se présente que rarement... par contre il risque de se présenter si un jour l'un des auteurs perce auprès du tout grand public.

    Pour l'instant, malgré certaines grosses ventes ("Les ailes d'émeraude", vendues semblerait-il à 100.000 exemplaires), les NP ne sont pas encore assez connues (pourtant, avec tous les auteurs et lecteurs du site, il y aurait du monde de mobilisable pour les faire connaître...).
    Le libraire de la ville voisine ne connaît pas encore par exemple... ( @Admin Karine : faudrait peut-être le mettre au parfum ?).

    En fait, mon post initial concernait plutôt les lecteurs (quel que soit leur grade) qui, du fait de la règle du plébiscite unanime, pouvaient éliminer un bouquin pourtant top, et reconnu comme tel par une majorité des lecteurs.




  • TNK a dit :
    D'ailleurs, je reviens sur ton post initial, @TNK, parce que je viens de penser à quelque chose.

    Dans ton post initial, tu "mettais en garde" (un bien grand mot!) les Nouvelles Plumes contre la règle du plébiscite unanime, en disant que si un très bon roman n'était pas retenu à cause de quelques avis assassins, il pourrait très bien être repéré et récupéré par un éditeur concurrent, et dans ce cas, les Nouvelles Plumes perdraient ce "talent" au profit d'un concurrent.

    Je pense maintenant au cas que @Admin Karine a mentionné: que si deux romans sont ex-aequo au sein du comité de lecture Nouvelles Plumes (je parle des éditeurs etc, pas des lecteurs du site) et qu'ils n'arrivent pas à être départagés, l'équipe éditoriale alors recours au statut des lecteurs (VIP, en herbe...) pour trancher (si j'ai bien compris!).
    Mais dans les faits, cela voudrait dire que ces 2 romans sont de qualité, qu'ils ont tous deux un potentiel important, et que tous deux mériteraient d'occuper la seule place disponible dans le catalogue (vu qu'ils sont ex-aequo). Mais c'est justement là que le bât blesse: une seule place au catalogue, et deux romans, deux pépites. Celui qui aura eu le plus d'avis de lecteurs confirmés obtiendra le graal... Mais l'autre? S'il était ex-aequo avec l'heureux élu, c'est que c'est également une pépite. Il serait donc librement laissé aux concurrents? Dans ce cas-là, ne peut-on pas également dire que les Nouvelles Plumes perdent un "talent" au profit d'un concurrent?

    Je n'ai pas d'exemple précis en tête, contrairement à toi @TNK, je ne fais que souligner ce cas qui, je pense, n'arrive sûrement qu'occasionnellement (des ex-aequo, il ne doit pas y en avoir tous les jours!)  <span>:smile:</span>

    Sur ce, bonne journée à tous ! <span>:smiley:</span>
    Je ne suis pas Karine mais je pense que si vraiment, vraiment, l'équipe éditoriale des NP devait avoir le sentiment d'avoir 5,6 voir 7 pures "bombes éditoriales" dans un trimestre, ils ne se gêneraient pas pour quelque peu déroger à la règle. Quitte à publier les 5, 6 et 7emes le trimestre d'après.

    Mais ce cas de figure ne se présente que rarement... par contre il risque de se présenter si un jour l'un des auteurs perce auprès du tout grand public.

    Pour l'instant, malgré certaines grosses ventes ("Les ailes d'émeraude", vendues semblerait-il à 100.000 exemplaires), les NP ne sont pas encore assez connues (pourtant, avec tous les auteurs et lecteurs du site, il y aurait du monde de mobilisable pour les faire connaître...).
    Le libraire de la ville voisine ne connaît pas encore par exemple... ( @Admin Karine : faudrait peut-être le mettre au parfum ?).

    En fait, mon post initial concernait plutôt les lecteurs (quel que soit leur grade) qui, du fait de la règle du plébiscite unanime, pouvaient éliminer un bouquin pourtant top, et reconnu comme tel par une majorité des lecteurs.




    Je pense effectivement que ce cas de figure ne doit pas arriver tous les jours. Mais si c'est le cas, pas sûr qu'un contrat soit proposé à l'autre roman qui était ex-aequo, même ultérieurement, parce qu'il prendrait une place dans le catalogue du trimestre suivant et donc il y aurait moins de possibilités de publication pour les autres qui auraient été évalués entre temps. Quant à augmenter le nombre de livres publiés pour un trimestre donné, je ne suis pas sûr que ce soit possible (il doit y avoir des accords avec France Loisirs ou que sais-je...)

    Il me semble que les NP sont distribuées par France Loisirs, du coup FL est un peu leur vitrine, c'est par ce biais que les romans se font connaître je pense. 

    J'avais bien compris ton post :wink: 
  • TNK a dit :
    D'ailleurs, je reviens sur ton post initial, @TNK, parce que je viens de penser à quelque chose.

    Dans ton post initial, tu "mettais en garde" (un bien grand mot!) les Nouvelles Plumes contre la règle du plébiscite unanime, en disant que si un très bon roman n'était pas retenu à cause de quelques avis assassins, il pourrait très bien être repéré et récupéré par un éditeur concurrent, et dans ce cas, les Nouvelles Plumes perdraient ce "talent" au profit d'un concurrent.

    Je pense maintenant au cas que @Admin Karine a mentionné: que si deux romans sont ex-aequo au sein du comité de lecture Nouvelles Plumes (je parle des éditeurs etc, pas des lecteurs du site) et qu'ils n'arrivent pas à être départagés, l'équipe éditoriale alors recours au statut des lecteurs (VIP, en herbe...) pour trancher (si j'ai bien compris!).
    Mais dans les faits, cela voudrait dire que ces 2 romans sont de qualité, qu'ils ont tous deux un potentiel important, et que tous deux mériteraient d'occuper la seule place disponible dans le catalogue (vu qu'ils sont ex-aequo). Mais c'est justement là que le bât blesse: une seule place au catalogue, et deux romans, deux pépites. Celui qui aura eu le plus d'avis de lecteurs confirmés obtiendra le graal... Mais l'autre? S'il était ex-aequo avec l'heureux élu, c'est que c'est également une pépite. Il serait donc librement laissé aux concurrents? Dans ce cas-là, ne peut-on pas également dire que les Nouvelles Plumes perdent un "talent" au profit d'un concurrent?

    Je n'ai pas d'exemple précis en tête, contrairement à toi @TNK, je ne fais que souligner ce cas qui, je pense, n'arrive sûrement qu'occasionnellement (des ex-aequo, il ne doit pas y en avoir tous les jours!)  <span>:smile:</span>

    Sur ce, bonne journée à tous ! <span>:smiley:</span>
    Je ne suis pas Karine mais je pense que si vraiment, vraiment, l'équipe éditoriale des NP devait avoir le sentiment d'avoir 5,6 voir 7 pures "bombes éditoriales" dans un trimestre, ils ne se gêneraient pas pour quelque peu déroger à la règle. Quitte à publier les 5, 6 et 7emes le trimestre d'après.

    Mais ce cas de figure ne se présente que rarement... par contre il risque de se présenter si un jour l'un des auteurs perce auprès du tout grand public.

    Pour l'instant, malgré certaines grosses ventes ("Les ailes d'émeraude", vendues semblerait-il à 100.000 exemplaires), les NP ne sont pas encore assez connues (pourtant, avec tous les auteurs et lecteurs du site, il y aurait du monde de mobilisable pour les faire connaître...).
    Le libraire de la ville voisine ne connaît pas encore par exemple... ( @Admin Karine : faudrait peut-être le mettre au parfum ?).

    En fait, mon post initial concernait plutôt les lecteurs (quel que soit leur grade) qui, du fait de la règle du plébiscite unanime, pouvaient éliminer un bouquin pourtant top, et reconnu comme tel par une majorité des lecteurs.




    Bonjour tout le monde :)

    En fait la question se pose uniquement dans le cas d'un prix pour lequel il ne peut y avoir qu'un seul gagnant parce qu'effectivement quand 2 romans font l'unanimité, nous les publions bien sûr tous les deux quitte à en repousser 1 au trimestre suivant. 
    Concernant l'historique des auteurs NP, je peux vous donner quelques chiffres. Effectivement la trilogie des Ailes d'émeraude à plus de 100.000 ex..
    Parmi les gros succès, nous avons eu "Le silence des Loups" de Eric Robinne (125 000 ex.), "Traque mortelle" de Sandra Alves" à 98 000 ex.., "Les héritiers passent à table" de Marie FITZGERALD à 40 000 ex.
    Nous avons aussi des auteurs qui ont pu prendre leur envol comme Armelle GUILCHER "Pour l'amour d'une île" qui est chez Fleuve, Laurent LOISON "Charade" qui est chez Hugo Thriller.

  • TNKTNK Messages 918
    juin 2018 modifié Vote Up0Vote Down
    Admin Karine a dit :
    TNK a dit :
    D'ailleurs, je reviens sur ton post initial, @TNK, parce que je viens de penser à quelque chose.

    Dans ton post initial, tu "mettais en garde" (un bien grand mot!) les Nouvelles Plumes contre la règle du plébiscite unanime, en disant que si un très bon roman n'était pas retenu à cause de quelques avis assassins, il pourrait très bien être repéré et récupéré par un éditeur concurrent, et dans ce cas, les Nouvelles Plumes perdraient ce "talent" au profit d'un concurrent.

    Je pense maintenant au cas que @Admin Karine a mentionné: que si deux romans sont ex-aequo au sein du comité de lecture Nouvelles Plumes (je parle des éditeurs etc, pas des lecteurs du site) et qu'ils n'arrivent pas à être départagés, l'équipe éditoriale alors recours au statut des lecteurs (VIP, en herbe...) pour trancher (si j'ai bien compris!).
    Mais dans les faits, cela voudrait dire que ces 2 romans sont de qualité, qu'ils ont tous deux un potentiel important, et que tous deux mériteraient d'occuper la seule place disponible dans le catalogue (vu qu'ils sont ex-aequo). Mais c'est justement là que le bât blesse: une seule place au catalogue, et deux romans, deux pépites. Celui qui aura eu le plus d'avis de lecteurs confirmés obtiendra le graal... Mais l'autre? S'il était ex-aequo avec l'heureux élu, c'est que c'est également une pépite. Il serait donc librement laissé aux concurrents? Dans ce cas-là, ne peut-on pas également dire que les Nouvelles Plumes perdent un "talent" au profit d'un concurrent?

    Je n'ai pas d'exemple précis en tête, contrairement à toi @TNK, je ne fais que souligner ce cas qui, je pense, n'arrive sûrement qu'occasionnellement (des ex-aequo, il ne doit pas y en avoir tous les jours!)  <span>:smile:</span>

    Sur ce, bonne journée à tous ! <span>:smiley:</span>
    Je ne suis pas Karine mais je pense que si vraiment, vraiment, l'équipe éditoriale des NP devait avoir le sentiment d'avoir 5,6 voir 7 pures "bombes éditoriales" dans un trimestre, ils ne se gêneraient pas pour quelque peu déroger à la règle. Quitte à publier les 5, 6 et 7emes le trimestre d'après.

    Mais ce cas de figure ne se présente que rarement... par contre il risque de se présenter si un jour l'un des auteurs perce auprès du tout grand public.

    Pour l'instant, malgré certaines grosses ventes ("Les ailes d'émeraude", vendues semblerait-il à 100.000 exemplaires), les NP ne sont pas encore assez connues (pourtant, avec tous les auteurs et lecteurs du site, il y aurait du monde de mobilisable pour les faire connaître...).
    Le libraire de la ville voisine ne connaît pas encore par exemple... ( @Admin Karine : faudrait peut-être le mettre au parfum ?).

    En fait, mon post initial concernait plutôt les lecteurs (quel que soit leur grade) qui, du fait de la règle du plébiscite unanime, pouvaient éliminer un bouquin pourtant top, et reconnu comme tel par une majorité des lecteurs.




    Bonjour tout le monde :)

    En fait la question se pose uniquement dans le cas d'un prix pour lequel il ne peut y avoir qu'un seul gagnant parce qu'effectivement quand 2 romans font l'unanimité, nous les publions bien sûr tous les deux quitte à en repousser 1 au trimestre suivant. 
    Concernant l'historique des auteurs NP, je peux vous donner quelques chiffres. Effectivement la trilogie des Ailes d'émeraude à plus de 100.000 ex..
    Parmi les gros succès, nous avons eu "Le silence des Loups" de Eric Robinne (125 000 ex.), "Traque mortelle" de Sandra Alves" à 98 000 ex.., "Les héritiers passent à table" de Marie FITZGERALD à 40 000 ex.
    Nous avons aussi des auteurs qui ont pu prendre leur envol comme Armelle GUILCHER "Pour l'amour d'une île" qui est chez Fleuve, Laurent LOISON "Charade" qui est chez Hugo Thriller.

    De beaux succès en effet. Du coup le libraire de la ville voisine n'a vraiment aucune raison de ne pas connaître les NP !

    Tiens, si ce n'est pas indiscret, comment procédez-vous pour promouvoir vos auteurs et leurs livres ?
    Dédicaces ? Presse ? Médias audiovisuels ((web)radios / (web)télés) ? Internet (blogs, réseaux sociaux) ? Ou autres méthodes astucieuses ?

    Bon, en ce qui concerne mon manu', s'il venait à être édité, j'ai déjà un bon papier d'assuré dans l'un des deux journaux majeurs de ma région, étant donné que la journaliste qui le chroniquerait... est un personnage de mon roman !
  • Admin Karine a dit :
    TNK a dit :
    D'ailleurs, je reviens sur ton post initial, @TNK, parce que je viens de penser à quelque chose.

    Dans ton post initial, tu "mettais en garde" (un bien grand mot!) les Nouvelles Plumes contre la règle du plébiscite unanime, en disant que si un très bon roman n'était pas retenu à cause de quelques avis assassins, il pourrait très bien être repéré et récupéré par un éditeur concurrent, et dans ce cas, les Nouvelles Plumes perdraient ce "talent" au profit d'un concurrent.

    Je pense maintenant au cas que @Admin Karine a mentionné: que si deux romans sont ex-aequo au sein du comité de lecture Nouvelles Plumes (je parle des éditeurs etc, pas des lecteurs du site) et qu'ils n'arrivent pas à être départagés, l'équipe éditoriale alors recours au statut des lecteurs (VIP, en herbe...) pour trancher (si j'ai bien compris!).
    Mais dans les faits, cela voudrait dire que ces 2 romans sont de qualité, qu'ils ont tous deux un potentiel important, et que tous deux mériteraient d'occuper la seule place disponible dans le catalogue (vu qu'ils sont ex-aequo). Mais c'est justement là que le bât blesse: une seule place au catalogue, et deux romans, deux pépites. Celui qui aura eu le plus d'avis de lecteurs confirmés obtiendra le graal... Mais l'autre? S'il était ex-aequo avec l'heureux élu, c'est que c'est également une pépite. Il serait donc librement laissé aux concurrents? Dans ce cas-là, ne peut-on pas également dire que les Nouvelles Plumes perdent un "talent" au profit d'un concurrent?

    Je n'ai pas d'exemple précis en tête, contrairement à toi @TNK, je ne fais que souligner ce cas qui, je pense, n'arrive sûrement qu'occasionnellement (des ex-aequo, il ne doit pas y en avoir tous les jours!)  <span>:smile:</span>

    Sur ce, bonne journée à tous ! <span>:smiley:</span>
    Je ne suis pas Karine mais je pense que si vraiment, vraiment, l'équipe éditoriale des NP devait avoir le sentiment d'avoir 5,6 voir 7 pures "bombes éditoriales" dans un trimestre, ils ne se gêneraient pas pour quelque peu déroger à la règle. Quitte à publier les 5, 6 et 7emes le trimestre d'après.

    Mais ce cas de figure ne se présente que rarement... par contre il risque de se présenter si un jour l'un des auteurs perce auprès du tout grand public.

    Pour l'instant, malgré certaines grosses ventes ("Les ailes d'émeraude", vendues semblerait-il à 100.000 exemplaires), les NP ne sont pas encore assez connues (pourtant, avec tous les auteurs et lecteurs du site, il y aurait du monde de mobilisable pour les faire connaître...).
    Le libraire de la ville voisine ne connaît pas encore par exemple... ( @Admin Karine : faudrait peut-être le mettre au parfum ?).

    En fait, mon post initial concernait plutôt les lecteurs (quel que soit leur grade) qui, du fait de la règle du plébiscite unanime, pouvaient éliminer un bouquin pourtant top, et reconnu comme tel par une majorité des lecteurs.




    Bonjour tout le monde :)

    En fait la question se pose uniquement dans le cas d'un prix pour lequel il ne peut y avoir qu'un seul gagnant parce qu'effectivement quand 2 romans font l'unanimité, nous les publions bien sûr tous les deux quitte à en repousser 1 au trimestre suivant. 
    Concernant l'historique des auteurs NP, je peux vous donner quelques chiffres. Effectivement la trilogie des Ailes d'émeraude à plus de 100.000 ex..
    Parmi les gros succès, nous avons eu "Le silence des Loups" de Eric Robinne (125 000 ex.), "Traque mortelle" de Sandra Alves" à 98 000 ex.., "Les héritiers passent à table" de Marie FITZGERALD à 40 000 ex.
    Nous avons aussi des auteurs qui ont pu prendre leur envol comme Armelle GUILCHER "Pour l'amour d'une île" qui est chez Fleuve, Laurent LOISON "Charade" qui est chez Hugo Thriller.

    Bonjour @Admin Karine

    Encore merci pour ces explications, effectivement, il paraît plus logique de rencontrer ce cas de figure dans le cadre d'un Prix!

    Que de beaux succès, félicitations ! 
  • Admin Karine a dit :
    TNK a dit :
    D'ailleurs, je reviens sur ton post initial, @TNK, parce que je viens de penser à quelque chose.

    Dans ton post initial, tu "mettais en garde" (un bien grand mot!) les Nouvelles Plumes contre la règle du plébiscite unanime, en disant que si un très bon roman n'était pas retenu à cause de quelques avis assassins, il pourrait très bien être repéré et récupéré par un éditeur concurrent, et dans ce cas, les Nouvelles Plumes perdraient ce "talent" au profit d'un concurrent.

    Je pense maintenant au cas que @Admin Karine a mentionné: que si deux romans sont ex-aequo au sein du comité de lecture Nouvelles Plumes (je parle des éditeurs etc, pas des lecteurs du site) et qu'ils n'arrivent pas à être départagés, l'équipe éditoriale alors recours au statut des lecteurs (VIP, en herbe...) pour trancher (si j'ai bien compris!).
    Mais dans les faits, cela voudrait dire que ces 2 romans sont de qualité, qu'ils ont tous deux un potentiel important, et que tous deux mériteraient d'occuper la seule place disponible dans le catalogue (vu qu'ils sont ex-aequo). Mais c'est justement là que le bât blesse: une seule place au catalogue, et deux romans, deux pépites. Celui qui aura eu le plus d'avis de lecteurs confirmés obtiendra le graal... Mais l'autre? S'il était ex-aequo avec l'heureux élu, c'est que c'est également une pépite. Il serait donc librement laissé aux concurrents? Dans ce cas-là, ne peut-on pas également dire que les Nouvelles Plumes perdent un "talent" au profit d'un concurrent?

    Je n'ai pas d'exemple précis en tête, contrairement à toi @TNK, je ne fais que souligner ce cas qui, je pense, n'arrive sûrement qu'occasionnellement (des ex-aequo, il ne doit pas y en avoir tous les jours!)  <span>:smile:</span>

    Sur ce, bonne journée à tous ! <span>:smiley:</span>
    Je ne suis pas Karine mais je pense que si vraiment, vraiment, l'équipe éditoriale des NP devait avoir le sentiment d'avoir 5,6 voir 7 pures "bombes éditoriales" dans un trimestre, ils ne se gêneraient pas pour quelque peu déroger à la règle. Quitte à publier les 5, 6 et 7emes le trimestre d'après.

    Mais ce cas de figure ne se présente que rarement... par contre il risque de se présenter si un jour l'un des auteurs perce auprès du tout grand public.

    Pour l'instant, malgré certaines grosses ventes ("Les ailes d'émeraude", vendues semblerait-il à 100.000 exemplaires), les NP ne sont pas encore assez connues (pourtant, avec tous les auteurs et lecteurs du site, il y aurait du monde de mobilisable pour les faire connaître...).
    Le libraire de la ville voisine ne connaît pas encore par exemple... ( @Admin Karine : faudrait peut-être le mettre au parfum ?).

    En fait, mon post initial concernait plutôt les lecteurs (quel que soit leur grade) qui, du fait de la règle du plébiscite unanime, pouvaient éliminer un bouquin pourtant top, et reconnu comme tel par une majorité des lecteurs.




    Bonjour tout le monde :)

    En fait la question se pose uniquement dans le cas d'un prix pour lequel il ne peut y avoir qu'un seul gagnant parce qu'effectivement quand 2 romans font l'unanimité, nous les publions bien sûr tous les deux quitte à en repousser 1 au trimestre suivant. 
    Concernant l'historique des auteurs NP, je peux vous donner quelques chiffres. Effectivement la trilogie des Ailes d'émeraude à plus de 100.000 ex..
    Parmi les gros succès, nous avons eu "Le silence des Loups" de Eric Robinne (125 000 ex.), "Traque mortelle" de Sandra Alves" à 98 000 ex.., "Les héritiers passent à table" de Marie FITZGERALD à 40 000 ex.
    Nous avons aussi des auteurs qui ont pu prendre leur envol comme Armelle GUILCHER "Pour l'amour d'une île" qui est chez Fleuve, Laurent LOISON "Charade" qui est chez Hugo Thriller.

    Bonjour @Admin Karine

    Encore merci pour ces explications, effectivement, il paraît plus logique de rencontrer ce cas de figure dans le cadre d'un Prix!

    Que de beaux succès, félicitations ! 
    Quoi qu'avoir des ex-aequo...
  • TNK a dit :
    Admin Karine a dit :
    TNK a dit :
    D'ailleurs, je reviens sur ton post initial, @TNK, parce que je viens de penser à quelque chose.

    Dans ton post initial, tu "mettais en garde" (un bien grand mot!) les Nouvelles Plumes contre la règle du plébiscite unanime, en disant que si un très bon roman n'était pas retenu à cause de quelques avis assassins, il pourrait très bien être repéré et récupéré par un éditeur concurrent, et dans ce cas, les Nouvelles Plumes perdraient ce "talent" au profit d'un concurrent.

    Je pense maintenant au cas que @Admin Karine a mentionné: que si deux romans sont ex-aequo au sein du comité de lecture Nouvelles Plumes (je parle des éditeurs etc, pas des lecteurs du site) et qu'ils n'arrivent pas à être départagés, l'équipe éditoriale alors recours au statut des lecteurs (VIP, en herbe...) pour trancher (si j'ai bien compris!).
    Mais dans les faits, cela voudrait dire que ces 2 romans sont de qualité, qu'ils ont tous deux un potentiel important, et que tous deux mériteraient d'occuper la seule place disponible dans le catalogue (vu qu'ils sont ex-aequo). Mais c'est justement là que le bât blesse: une seule place au catalogue, et deux romans, deux pépites. Celui qui aura eu le plus d'avis de lecteurs confirmés obtiendra le graal... Mais l'autre? S'il était ex-aequo avec l'heureux élu, c'est que c'est également une pépite. Il serait donc librement laissé aux concurrents? Dans ce cas-là, ne peut-on pas également dire que les Nouvelles Plumes perdent un "talent" au profit d'un concurrent?

    Je n'ai pas d'exemple précis en tête, contrairement à toi @TNK, je ne fais que souligner ce cas qui, je pense, n'arrive sûrement qu'occasionnellement (des ex-aequo, il ne doit pas y en avoir tous les jours!)  <span>:smile:</span>

    Sur ce, bonne journée à tous ! <span>:smiley:</span>
    Je ne suis pas Karine mais je pense que si vraiment, vraiment, l'équipe éditoriale des NP devait avoir le sentiment d'avoir 5,6 voir 7 pures "bombes éditoriales" dans un trimestre, ils ne se gêneraient pas pour quelque peu déroger à la règle. Quitte à publier les 5, 6 et 7emes le trimestre d'après.

    Mais ce cas de figure ne se présente que rarement... par contre il risque de se présenter si un jour l'un des auteurs perce auprès du tout grand public.

    Pour l'instant, malgré certaines grosses ventes ("Les ailes d'émeraude", vendues semblerait-il à 100.000 exemplaires), les NP ne sont pas encore assez connues (pourtant, avec tous les auteurs et lecteurs du site, il y aurait du monde de mobilisable pour les faire connaître...).
    Le libraire de la ville voisine ne connaît pas encore par exemple... ( @Admin Karine : faudrait peut-être le mettre au parfum ?).

    En fait, mon post initial concernait plutôt les lecteurs (quel que soit leur grade) qui, du fait de la règle du plébiscite unanime, pouvaient éliminer un bouquin pourtant top, et reconnu comme tel par une majorité des lecteurs.




    Bonjour tout le monde :)

    En fait la question se pose uniquement dans le cas d'un prix pour lequel il ne peut y avoir qu'un seul gagnant parce qu'effectivement quand 2 romans font l'unanimité, nous les publions bien sûr tous les deux quitte à en repousser 1 au trimestre suivant. 
    Concernant l'historique des auteurs NP, je peux vous donner quelques chiffres. Effectivement la trilogie des Ailes d'émeraude à plus de 100.000 ex..
    Parmi les gros succès, nous avons eu "Le silence des Loups" de Eric Robinne (125 000 ex.), "Traque mortelle" de Sandra Alves" à 98 000 ex.., "Les héritiers passent à table" de Marie FITZGERALD à 40 000 ex.
    Nous avons aussi des auteurs qui ont pu prendre leur envol comme Armelle GUILCHER "Pour l'amour d'une île" qui est chez Fleuve, Laurent LOISON "Charade" qui est chez Hugo Thriller.

    Bonjour @Admin Karine

    Encore merci pour ces explications, effectivement, il paraît plus logique de rencontrer ce cas de figure dans le cadre d'un Prix!

    Que de beaux succès, félicitations ! 
    Quoi qu'avoir des ex-aequo...
    Ça te paraît peu probable dans le cadre d'un Prix?

  • TNK a dit :
    Admin Karine a dit :
    TNK a dit :
    D'ailleurs, je reviens sur ton post initial, @TNK, parce que je viens de penser à quelque chose.

    Dans ton post initial, tu "mettais en garde" (un bien grand mot!) les Nouvelles Plumes contre la règle du plébiscite unanime, en disant que si un très bon roman n'était pas retenu à cause de quelques avis assassins, il pourrait très bien être repéré et récupéré par un éditeur concurrent, et dans ce cas, les Nouvelles Plumes perdraient ce "talent" au profit d'un concurrent.

    Je pense maintenant au cas que @Admin Karine a mentionné: que si deux romans sont ex-aequo au sein du comité de lecture Nouvelles Plumes (je parle des éditeurs etc, pas des lecteurs du site) et qu'ils n'arrivent pas à être départagés, l'équipe éditoriale alors recours au statut des lecteurs (VIP, en herbe...) pour trancher (si j'ai bien compris!).
    Mais dans les faits, cela voudrait dire que ces 2 romans sont de qualité, qu'ils ont tous deux un potentiel important, et que tous deux mériteraient d'occuper la seule place disponible dans le catalogue (vu qu'ils sont ex-aequo). Mais c'est justement là que le bât blesse: une seule place au catalogue, et deux romans, deux pépites. Celui qui aura eu le plus d'avis de lecteurs confirmés obtiendra le graal... Mais l'autre? S'il était ex-aequo avec l'heureux élu, c'est que c'est également une pépite. Il serait donc librement laissé aux concurrents? Dans ce cas-là, ne peut-on pas également dire que les Nouvelles Plumes perdent un "talent" au profit d'un concurrent?

    Je n'ai pas d'exemple précis en tête, contrairement à toi @TNK, je ne fais que souligner ce cas qui, je pense, n'arrive sûrement qu'occasionnellement (des ex-aequo, il ne doit pas y en avoir tous les jours!)  <span>:smile:</span>

    Sur ce, bonne journée à tous ! <span>:smiley:</span>
    Je ne suis pas Karine mais je pense que si vraiment, vraiment, l'équipe éditoriale des NP devait avoir le sentiment d'avoir 5,6 voir 7 pures "bombes éditoriales" dans un trimestre, ils ne se gêneraient pas pour quelque peu déroger à la règle. Quitte à publier les 5, 6 et 7emes le trimestre d'après.

    Mais ce cas de figure ne se présente que rarement... par contre il risque de se présenter si un jour l'un des auteurs perce auprès du tout grand public.

    Pour l'instant, malgré certaines grosses ventes ("Les ailes d'émeraude", vendues semblerait-il à 100.000 exemplaires), les NP ne sont pas encore assez connues (pourtant, avec tous les auteurs et lecteurs du site, il y aurait du monde de mobilisable pour les faire connaître...).
    Le libraire de la ville voisine ne connaît pas encore par exemple... ( @Admin Karine : faudrait peut-être le mettre au parfum ?).

    En fait, mon post initial concernait plutôt les lecteurs (quel que soit leur grade) qui, du fait de la règle du plébiscite unanime, pouvaient éliminer un bouquin pourtant top, et reconnu comme tel par une majorité des lecteurs.




    Bonjour tout le monde :)

    En fait la question se pose uniquement dans le cas d'un prix pour lequel il ne peut y avoir qu'un seul gagnant parce qu'effectivement quand 2 romans font l'unanimité, nous les publions bien sûr tous les deux quitte à en repousser 1 au trimestre suivant. 
    Concernant l'historique des auteurs NP, je peux vous donner quelques chiffres. Effectivement la trilogie des Ailes d'émeraude à plus de 100.000 ex..
    Parmi les gros succès, nous avons eu "Le silence des Loups" de Eric Robinne (125 000 ex.), "Traque mortelle" de Sandra Alves" à 98 000 ex.., "Les héritiers passent à table" de Marie FITZGERALD à 40 000 ex.
    Nous avons aussi des auteurs qui ont pu prendre leur envol comme Armelle GUILCHER "Pour l'amour d'une île" qui est chez Fleuve, Laurent LOISON "Charade" qui est chez Hugo Thriller.

    Bonjour @Admin Karine

    Encore merci pour ces explications, effectivement, il paraît plus logique de rencontrer ce cas de figure dans le cadre d'un Prix!

    Que de beaux succès, félicitations ! 
    Quoi qu'avoir des ex-aequo...
    Ça te paraît peu probable dans le cadre d'un Prix?

    Ce n'est pas la première fois que j'aurais vu ça... mais bon, à chaque organisateur de décider de quelle politique il compte suivre à ce sujet... et une fois de plus, n'étant pas Karine...
  • Comme on dit, il faut bien qu'il y ait un gagnant...
  • Nakãra a dit :
    Comme on dit, il faut bien qu'il y ait un gagnant...
    "Il ne peut en rester qu'un"
    - Highlander, Russell Mulcahy, 1986 :)

  • NakãraNakãra Messages 479
    juillet 2018 modifié Vote Up0Vote Down
    Oui bon on s'est inspiré de mon message, c'est tout  :p
  • Admin Karine a dit :

    J'ai fait un petit sondage du coté de mon service Edito et ça ne choque personne qu'on puisse s'appeler Karine à 19 ans !
    (et moi évidemment je vote pour :))
    Chose promise, chose due... :)

    (Même si je suis pleinement conscient que ça ne jouera ni en bien ni en mal sur le résultat final d'une nouvelle aventure qui se profile...).
  • Bonjour à tous, un premier message sur le site des Nouvelles Plumes. Je n'ai pas eu le temps de lire la totalité des messages du topic, mais je me sens obligé de revenir quelques années en arrière :
    J'avais, il y a 7 ou 8 ans maintenant, soumis un roman aux NP. Mon livre avait eu quelques évaluations (10 exactement), et toutes les évaluations étaient très positives, sauf une. Un superbe 2 sur 10 pour ma note globale de la dernière lectrice qui a détruit ma vie, c'est comme ça que je le ressens encore.
    Son explication : "Je n'ai pas aimé, on dirait un peu les dessins animés de mes enfants aux combats de héros. Ce que j'ai aimé, très bonne maîtrise de l'écriture."
    Au final, sur les dix évaluations, ma moyenne globale a été de 7,8 sur 10, et de 8,1 sur 10 pour la moyenne littéraire. Un 10 sur 10 et plusieurs 9 sur 10 et 9,5 sur 10.
    Et deux avis supplémentaires en avis général du Comité de lecture très positifs. Malheureusement, je n'ai pas été retenu, pas besoin d'expliquer pourquoi (même si on m'a répondu par mail qu'en effet, les autres évaluations étaient excellentes.)

    Aujourd'hui, 8 ans après (j'en ai 29), je tente ma chance avec un roman sur lequel j'ai passé beaucoup de temps. Je ne cite pas le titre au cas où ce serait mal vu sur le forum. Mon roman est soumis aux lecteurs, mais j'avoue que ce qui me fait le plus peur, c'est le nombre d'évaluations. Il y a beaucoup de romans proposés, que ce soit en young adult ou en fantastique (genres qui peuvent parfois avoir de grandes similitudes, donc pas évident pour le lecteur de s'orienter dans sa recherche), et que le livre soit excellent ou mauvais, si il a peu d'évaluations, il n'est sans doute pas retenu...
  • TNKTNK Messages 918
    avril 2019 modifié Vote Up0Vote Down
    Bonjour à tous, un premier message sur le site des Nouvelles Plumes. Je n'ai pas eu le temps de lire la totalité des messages du topic, mais je me sens obligé de revenir quelques années en arrière :
    J'avais, il y a 7 ou 8 ans maintenant, soumis un roman aux NP. Mon livre avait eu quelques évaluations (10 exactement), et toutes les évaluations étaient très positives, sauf une. Un superbe 2 sur 10 pour ma note globale de la dernière lectrice qui a détruit ma vie, c'est comme ça que je le ressens encore.
    Son explication : "Je n'ai pas aimé, on dirait un peu les dessins animés de mes enfants aux combats de héros. Ce que j'ai aimé, très bonne maîtrise de l'écriture."
    Au final, sur les dix évaluations, ma moyenne globale a été de 7,8 sur 10, et de 8,1 sur 10 pour la moyenne littéraire. Un 10 sur 10 et plusieurs 9 sur 10 et 9,5 sur 10.
    Et deux avis supplémentaires en avis général du Comité de lecture très positifs. Malheureusement, je n'ai pas été retenu, pas besoin d'expliquer pourquoi (même si on m'a répondu par mail qu'en effet, les autres évaluations étaient excellentes.)

    Aujourd'hui, 8 ans après (j'en ai 29), je tente ma chance avec un roman sur lequel j'ai passé beaucoup de temps. Je ne cite pas le titre au cas où ce serait mal vu sur le forum. Mon roman est soumis aux lecteurs, mais j'avoue que ce qui me fait le plus peur, c'est le nombre d'évaluations. Il y a beaucoup de romans proposés, que ce soit en young adult ou en fantastique (genres qui peuvent parfois avoir de grandes similitudes, donc pas évident pour le lecteur de s'orienter dans sa recherche), et que le livre soit excellent ou mauvais, si il a peu d'évaluations, il n'est sans doute pas retenu...
    (re) Bonjour Melvin,

    Je sais ce qu'un échec ici peut faire mal... surtout si on s'investit dans le succès du roman (en sus du travail déjà conséquent d'écriture que cela représente en amont). J'ai déjà eu l'occasion de le dire ici, je ne suis pas là pour faire pleurer dans les chaumières, mais oui, l'échec de mon premier qui - à mon avis - est passé à deux doigts de l'édition, m'a laissé un goût amer pendant 2 bonnes semaines... avant que je trouve la force de rebondir (le fruit de ce rebondissement hantant la page des manus à l'heure où j'écris ces lignes...).

    Moi aussi, j'ai eu droit à une note basse dans un océan de louanges (tu peux découvrir les fiches de mon 1er roman ici)... 7 double 10, beaucoup de notes entre 9 et 10 et...  un beau 2/10 en note globale qui m'a fait baisser ma moyenne d'environ 0,3 points (sur 31 évals et 2 "avis")... assez pour rater l'édition ? Peut-être... même si mon hypothèse est autre. Bref, autant te dire que je sais par quels sentiments on passe dans ce cas là.

    Néanmoins je te conseille de lire en détail ce topic et les autres ici présents, en particulier les réponses délivrées par "Admin Karine", qui est, avec L-Benard, la voix "officielle" des NP : elle y explique clairement que la sélection n'est de loin pas aussi algorithmique que la FAQ le laisse supposer. Par contre, elle maintient (avec raison) que le nombre de romans qu'ils peuvent éditer étant limité (20 / an, en comptant les éventuels 2nd, 3e, 4e... romans des auteurs déjà édités, qui eux aussi doivent passer les évals...), les places sont forcément chères et la sélection drastique, ce qui est le cas chez tout éditeur sérieux. Et d'après ce que j'ai constaté, il n'y a pas beaucoup de romans ayant une moyenne de 7,8/10 en note générale qui aient été édités...

    Par ailleurs, tu as parfaitement le droit de citer le nom de ton roman ici même. Ca nous a été confirmé par L-Benard. Cela te permettra peut-être d'avoir des évals car oui, je peux te le confirmer, tout semble indiquer que trop peu d'évals --> non publication (je crois que le roman ayant eu le moins de fiches complètes à avoir été édité avait quand même 3 évals).

    Par contre, il y a un danger qui guette tous les auteurs, quelle que soit la qualité de leur manuscrit, sur lequel j'en profite pour attirer l'attention de l'administration des NP (coucou @Admin Karine et @L-Benard ;) ) : il peut arriver que des lecteurs omettent de préciser la note qu'ils donnent aux romans qu'ils évaluent, cette (non) note étant automatiquement remplacée par un zéro comptant pour la moyenne des évals, ce qui est quand même fâcheux, notamment lorsque le contenu textuel de la fiche en question montre que le roman a été apprécié par le lecteur en question...

    Vous voulez un exemple ? L'évaluation laissée par Pauline_3003 sur le roman intitulé Dis-moi que tu m'aimes : un beau double zéro dû à une erreur de manip sans doute involontaire de sa part (je serais capable de pareille étourderie... si vous me lisez, chère Pauline, ne m'en veuillez pas !), alors que le contenu textuel de la fiche traduit clairement le fait que la lectrice a apprécié sa lecture (commentaire général : Histoire très intéressante. Une fois plongée dedans très difficile d'arrêter la lecture. La passion des trois personnages est très réelle. ... pas vraiment les prémices d'un 0/10 !)

    Solution : que le système informatique vérifie qu'une note sur 10 a bien été attribuée au roman, tant en "global" qu'en "littéraire" (ça se code facilement).
  • Re TNK, je te répond ici aussi quand même, merci pour ta réponse complète.
    Pour ce qui est de ton livre, je comprend bien ce que tu as pu ressentir du coup. Si j'ai l'occasion je regarderai si je peux lire "La fille de demain". Tu es passé à une histoire toute autre du coup? (pour tes romans suivants je veux dire).

    Mon livre (Gueroay donc) a un deuxième tome en cours d'écriture, et les deux livres représentent une bonne partie de ma vie en terme d'années. Commencé l'écriture du 1 (celui proposé en ce moment aux lecteurs) un peu avant mes 17 ans ; je le considère un peu comme mon bébé du coup :p
    Et il me serait difficile "d'abandonner" un livre qui reçoit de bonnes évaluations, pour commencer l'écriture d'un autre.
    Il y aurait pour moi un sentiment d'inachevé, comme si on terminait l'écriture d'un livre sans mettre le point final

    (comme ici ;) )
  • Re TNK, je te répond ici aussi quand même, merci pour ta réponse complète.
    Pour ce qui est de ton livre, je comprend bien ce que tu as pu ressentir du coup. Si j'ai l'occasion je regarderai si je peux lire "La fille de demain". Tu es passé à une histoire toute autre du coup? (pour tes romans suivants je veux dire).

    Mon livre (Gueroay donc) a un deuxième tome en cours d'écriture, et les deux livres représentent une bonne partie de ma vie en terme d'années. Commencé l'écriture du 1 (celui proposé en ce moment aux lecteurs) un peu avant mes 17 ans ; je le considère un peu comme mon bébé du coup :p
    Et il me serait difficile "d'abandonner" un livre qui reçoit de bonnes évaluations, pour commencer l'écriture d'un autre.
    Il y aurait pour moi un sentiment d'inachevé, comme si on terminait l'écriture d'un livre sans mettre le point final

    (comme ici ;) )
    Pour ce qui est de lire ma "fille de demain", fais moi un MP (si tu ne sais pas comment faire, la méthode est expliquée ici) : on trouvera un moyen de s'arranger :)

    Oui, je suis passé à une autre histoire, avec d'autres personnages, une autre intrigue, même si je compte bien ressusciter ma "fille de demain" un jour... mais pour l'instant, pour une raison ou une autre, ça a été niet, donc inutile de s'accrocher : il faut regarder vers l'avant et proposer autre chose... jusqu'à ce que ça marche.

    Je crois que nous avons tous commencé à écrire nos livres très jeunes... même parfois avant d'avoir l'idée de tenter de se faire éditer. Parfois même avant d'écrire proprement dit. On avait des histoires en nous... et par conséquent, ce sont nos bébés à nous tous.

    J'ai aussi ce sentiment d'inachevé concernant ma fille de demain, d'autant qu'elle se termine sur une fin qui appelle une suite, suite que certains de mes évaluateurs de la dernière fois me demandent encore régulièrement ... mais à quoi bon écrire le tome 2 alors que - pour l'instant - le tome 1 est passé à la trappe qui a pris la forme d'un mail de refus ?

    Cela dit, j'ai déjà pas mal d'éléments pour cette suite qui - lorsque je la mettrai sérieusement sur l'ouvrage - dépotera :)
    (Aux lecteurs qui ont le "La fille de demain" : Oui, on ira à Pompéi :) ).

    Et toi, comment envisages-tu ta suite ? T'es tu basé (entre autre) sur les retours des évaluateurs lors de ta 1ere tentative ?
  • Aha, sur tous les points de ton message j'avais l'impression que c'était mon propre message. Du coup je ne vais pas recopier ton message pour ma réponse... Comme toi, on me demande régulièrement la suite, mais à quoi bon écrire le tome 2 alors que le top 1 ne fait pas 100% d'unanimité ?
    Et pourtant je me suis souvent dit : si il plaît ne serait-ce qu'à une personne sur 3 c'est déjà une réussite, tu réussis à faire voyager quelques longues heures un lecteur. Mais voir qu'il plaît à 9 personnes sur 10 et que cette seule personne te vole ton rêve sur quelques phrases, c'est dur.

    Et même si on écrit par passion, écrire un deuxième tome prend du temps. Mais comme toi, j'ai déjà ma trame toute tracée, et j’attends seulement le feu vert pour me lancer définitivement et pleinement dans le deuxième tome.
  • @LIARCOU MELVIN... je n'ai jamais prétendu que cette seule note (franchement) négative de la part de cette jeune évaluatrice ne m'a coûté mon édition. Si sa note a de toute évidence joué en ma défaveur, je ne pense pas qu'elle soit la seule responsable de la non édition de ce roman, loin de là.

    Si tu lis ce qu'Admin Karine a écrit en début de ce topic, tu verras que ce n'est pas une seule note, même catastrophique, qui peut te coûter à elle seule ton édition...

    Je n'ai donc aucune amertume vis-à-vis d'elle, ni envers personne d'ailleurs. C'est comme ça tout simplement...
  • Selon le mail qui m'avait été envoyé il y a des années, la réponse m'avait fait plutôt bien comprendre que pour ma part, c'était cette note qui avait fait la différence. C'est comme ça que je l'ai retenu en tout cas, mais j'étais jeune ;) Et je n'ai pas parlé d'amertume
  • TNKTNK Messages 918
    avril 2019 modifié Vote Up0Vote Down
    Selon le mail qui m'avait été envoyé il y a des années, la réponse m'avait fait plutôt bien comprendre que pour ma part, c'était cette note qui avait fait la différence. C'est comme ça que je l'ai retenu en tout cas, mais j'étais jeune ;) Et je n'ai pas parlé d'amertume
    Dans ton cas oui, ça a pu jouer. Tu as eu 10 évals, ce qui veut dire que chaque évaluateur avait un point sur 10 entre ses mains. Celui qui t'a donné 2/10 t'a fait donné 0,2pt en moyenne globale : tu étais donc quasi noté sur 9,2...

    Maintenant dans mon cas, aucune idée. Je n'ai pas envoyé de mail pour demander car je savais que j'aillais revenir avec un autre projet et je ne voulais pas mal me faire voir par l'administration en jouant au ch*ant... même si très honnêtement, j'aimerais connaître la cause de la non-édition de ma fille de demain (sans la remettre en cause, ou alors sous forme de renvoi de dame Caillean face aux évaluateurs un de ces quatre...), ne serait-ce que pour mieux cibler mes prochains envois...
  • Bonjour !

    Ce post est un peu poussiéreux mais comme j'ai rigolé tout au long de son parcours (mais pas trop fort, je suis entre deux classes), je dois absolument m'exprimer.
    Et puis j'ai une autre raison de laisser une empreinte : je m'appelle Karine (avec le K et puis le E) 
    Cerise sur le gâteau, j'ai une amie qui s'appelle Karine.
    Et dans les années 70, nos parents étaient au stade où on fait des bulles avec la bouche.

    Sinon, je plussoie tout ce qui s'est dit ici :-]
  • Emamka a dit :
    Bonjour !

    Ce post est un peu poussiéreux mais comme j'ai rigolé tout au long de son parcours (mais pas trop fort, je suis entre deux classes), je dois absolument m'exprimer.
    Et puis j'ai une autre raison de laisser une empreinte : je m'appelle Karine (avec le K et puis le E) 
    Cerise sur le gâteau, j'ai une amie qui s'appelle Karine.
    Et dans les années 70, nos parents étaient au stade où on fait des bulles avec la bouche.

    Sinon, je plussoie tout ce qui s'est dit ici :-]
    Alors je t'invite à lire les fiches reçues par mon dernier roman évalué ici : https://www.nouvellesplumes.com/livre/12732/tnk/c-est-arriv-en-avril

    Tu y découvriras au passage le nom de mon héroïne :)

  • Bienvenue à la nouvelle Karine, moi dans mes romans, il n'y en a pas encore :)
  • K. S. Duncan a dit :
    Bienvenue à la nouvelle Karine, moi dans mes romans, il n'y en a pas encore :)
    Ben en même temps, sur ta planète, il y a peu de chance que Karine soit un prénom à la mode.

    Mon roman se déroule sur terre, planète où, parait-il, il y a des Karine... ;)
  • Merci à vous !!! 

    Quel bel hommage TNK, car j'ai réalisé qu'effectivement, je n'avais jamais vu ce prénom dans un livre ! Avant C'est arrivé en Avril.
    Au fait, quand je vois les commentaires et l'avis général, il a été publié non ? Je ne trouve pas l'information. 
  • EnitramEnitram Messages 316
    novembre 2019 modifié Vote Up0Vote Down
    Emamka a dit :
    Merci à vous !!! 

    Quel bel hommage TNK, car j'ai réalisé qu'effectivement, je n'avais jamais vu ce prénom dans un livre ! Avant C'est arrivé en Avril.
    Au fait, quand je vois les commentaires et l'avis général, il a été publié non ? Je ne trouve pas l'information. 
    ha…. c'est ce qui s'appelle "retourner le couteau dans la plaie" : non Nouvelles Plumes ne l'a pas publié
    Mais il fait un tabac en auto-édition, tu peux voir les éloges sur Amazon

    Je le dis à la place de TNK au cas où il ferait le modeste :D
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.